Publié le 2 Octobre 2009

Ce n'est pas un mythe, la blondeur inspire douceur et innocence juvénile. L'hyperféminin en a fait un étendard, les hommes s'y laissent prendre et les femmes en rêvent. Naturelle ou pas, cette blondeur associée aux cheveux courts contient  en elle seule tout le mystère féminin. Transparence et pureté.


























        
             C'est bien ainsi qu'on imagine les anges. A la détermination des cheveux courts on associe la douceur séraphique. Savant dosage

                                                               

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost0

Publié le 1 Octobre 2009


Elle l'a mis sur son coeur, comme pour inviter son âme soeur, lui dire :" Viens, n'ais pas peur. La pièce s'emboite, elle va parfaitement, je serai ying tu seras yang, on se ressemble et on s'assemble. Entre nous pas de genre, pile je suis garçon mais en vrai je suis fille. M'aimerais-tu les cheveux plus long? Je ne serais plus moi même. Je suis comme je suis, je suis la pièce qui manquait à ton puzzle."

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost0

Publié le 1 Octobre 2009

Finalement, je me rend compte que le sentiment qui prévaut lorsque je croise une jolie femme aux cheveux longs, c'est de la compassion. Et pourtant je ne suis pas fort en compassion. Mais je ne vais pas parler de pitié, non, pas à ce point.
Ce serait presque plutôt de l'ordre du regret. Je me dis que la pauvre est sans doute persuadée d'avoir un atout maître dans le jeu de la séduction, quelle se sent complètement femme avec cette toison cascadant sur ses épaules et fouettant ses omoplates.
Me voyant approcher, elle secoue négligemment la tête, histoire de faire danser ses mèches décolorées, tel un matador agitant la muletta sous les naseaux d'un "toro de Miura" ( soupir ). Vous remarquerez que mon exemple concerne ce genre de femme qui s'obstine, quelque soit son âge, à se promener dans la rue, les cheveux lachés, comme une Manon des sources urbaine. Pour finir je crois qu'il s'agit plutôt d'ignorance. D'ou le sentiment de compassion...
Trop souvent encore, ces chevelures conservées "en l'état" cachent une peur de se dévoiler, une crainte d'être sans paravent sans écran protecteur. Ou à l'inverse cela ne sert que de leurre juste bon à attirer le regard de certains hommes pour qui la sainte trinité se résume en: fesses, poitrine et cheveux longs.
Qu'importe! Restons philosophe, après tout il faut toujours de l'obscurité pour apprécier la clarté...

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0

Publié le 1 Octobre 2009


Parfois l'imagination me porte à croire quelques aventures possibles... Comme celle d'Antonia & Marco.

Jeu d'enfant, l'histoire à lire ici

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Nouvelles et petites histoires

Repost0