Publié le 31 Janvier 2010

4132312734 f81201a6b0 b
Il y a de l'amour, ça se voit. Et alors? Ben oui, des femmes aux cheveux courts, qui s'aiment...Et alors? Ah oui je vois, et tout le monde se dit que ces deux là sont amantes? C'est ça? Que parce qu'elles ont les cheveux courts elles sont lesbiennes? Que parce qu'elle s'étreignent elle s'aiment d'amour?
Moi je les trouve belles, épanouies, matures et désirables...Et complices parce qu'elles pourraient être soeurs et peut être le sont elles. Qui sait?

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 31 Janvier 2010

2374211425 4fa47a7898
Comment expliquer ça...Et pourquoi l'expliquer après tout.
Dans cette silhouette noire, comme un diamant minuscule blotti dans un écrin de velours sombre, apparait le cou qui semble fragile, mais proportionné au corps. Comme la base d'un arbre fin qui s'élance jusque sous le feuillage, il se prolonge par la nuque que l'on devine tondue sous les cheveux plus long de la coupe au carrée. Pour faire la photo elle baisse un peu la tête et dévoile en même temps un peu plus son joyau. Et du coup cet indice révèle d'autre traits, cette façon de tenir sa cigarette tout en cadrant sa photo, ce costume si sobre, les lunettes de soleil qu'elle porte comme un serre-tête. Je l'imagine déterminée et son allure me séduit.

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost 0

Publié le 30 Janvier 2010

406608 look 11
Nouvelle tendance. Elle avait pas le choix, mais de toute façon cela lui plaisait. Dans le studio, avant le shooting, le coiffeur lui a tondu les cheveux. Ca l'a excitée, elle a trouvé ça fun. Les autres filles sont toutes venues passer la main sur cette toison rase. Le contraste avec ses cheveux longs dessus, elle trouve ça mortel. Ses parents? Bah, ils ont l'habitude. Et puis ce ne sont que des cheveux. D'ailleurs si elle peut elles les gardera ainsi et peut être même qu'elle les fera couper encore. Vraiment ce métier, c'est trop!

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 30 Janvier 2010

liza5.jpg

La très-chère était nue, et connaissant mon cœur,
Elle n'avait gardé que ses bijoux sonores,
Dont le riche attirail lui donnait l'air vainqueur
Qu'ont dans leurs jours heureux les esclaves des Mores.

Quand il jette en dansant son bruit vif et moqueur,
Ce monde rayonnant de métal et de pierre
Me ravit en extase, et j'aime à la fureur
Les choses où le son se mêle à la lumière.

Elle était donc couchée et se laissait aimer,
Et du haut du divan elle souriait d'aise
À mon amour profond et doux comme la mer,
Qui vers elle montait comme vers sa falaise.

Les yeux fixés sur moi comme un tigre dompté,
D'un air vague et rêveur elle essayait des poses,
Et la candeur unie à la lubricité
Donnait un charme neuf à ses métamorphoses ;

Et son bras et sa jambe, et sa cuisse et ses reins,
Polis comme de l'huile, onduleux comme un cygne,
Passaient devant mes yeux clairvoyants et sereins ;
Et son ventre et ses seins, ces grappes de ma vigne,

S'avançaient, plus câlins que les Anges du mal,
Pour troubler le repos où mon âme était mise,
Et pour la déranger du rocher de cristal
Où, calme et solitaire, elle s'était assise.

Je croyais voir unis par un nouveau dessin
Les hanches de l'Antiope au buste d'un imberbe,
Tant sa taille faisait ressortir son bassin.
Sur ce teint fauve et brun le fard était superbe !

– Et la lampe s'étant résignée à mourir,
Comme le foyer seul illuminait la chambre,
Chaque fois qu'il poussait un flamboyant soupir,
Il inondait de sang cette peau couleur d'ambre !

Ch. Baudelaire, Les Fleurs du Mal- Les Bijoux- 1857

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost 0

Publié le 28 Janvier 2010

3550348056 08fd175909 oSur le coup bien sur je n'y ai pas songé...Mais à présent, j'ai bien le loisir de me poser la question: Est ce bien raisonnable d'avoir une relation autre que professionnelle avec une personne qui connaît de vous le moindre neurone, qui sait parfaitement comment vous fonctionnez et qui en plus possède un accent à faire cailler toute la récolte de lait de Normandie le même matin?
Pourtant je dois avouer que la tentation est forte et après tout pourquoi diable refuser l'opportunité? Il faut bien le dire Frida est de plus en plus désirable. Son esprit est brillant, son corps parfait et elle sait jouer de la dilection que j'ai pour les cheveux.
Cependant, je la sais trop professionnelle pour tenter cette expérience sans avoir une idée derrière la tête. Est ce que par hasard elle n'aurait pas décidé de faire de moi un simple rat de laboratoire?
Malgré la chaleur de notre dernier entretien, le rendez vous d'aujourd'hui commençait d'une façon plus que conventionnelle.
Moi-" Alors? Vous avez renoncé à laisser pousser vos cheveux?
Ma Psy- Ya! Maiz inzdallez fous et laizez moi fous ragonder..."
Contrairement à son habitude, Frida s'était approché du divan et gardant le regard dans le vague, elle entama son récit. Mais je sentais bien qu'elle gardait un oeil clinique sur moi.
Ma Psy-" ...Hieeer ch'ai dézité te me vaire kouper les jefeux. Che tézirais ein koupe drès drès kourde, "businessman haircut", la kouveuse, la baufre, n'a bas drop zu ze ke zela zig nifiais alors elle m'a rébondu :" une coupe d'homme quoi?" Alors ch'ai tis ya ya et komme elle kommenzait afec sa baire te zizaux che lui ai brézizé que che les foulais koupés  afec la machina....euh...La donteuze. Ch'avoue ke zela m'exzidait peaucoup. Mais pizarrement che zendais jez la kouaffeuze ein zertaine rédizenze, komme zi zela la chênait. Bluzieurs vois elle m'a temanté zi zela 11019.jpgn'édait bas drop kourt et ch'étaiz oplichée t'inzizder bour kelle koupet drès kourt. Elle n'arrifait bas à z'imachiner kelle kouaffait ein karzon. Pizarre nein?
Moi- ...Oui...Je ne suis pas surpris, mais je ne m'explique pas cette attitude. Les femmes qui le désirent ont beaucoup de mal à se faire couper les cheveux très courts chez certains professionnels...
Ma Psy- Vinalement elle a édé bour te pon et elle m'a fraiment razé la nuque." Dit-elle en passant sa main sur l'endroit cité. En même temps je devinais qu'elle cherchait à savoir si son récit provoquait une réaction physiologique chez moi, ce que j'aurais eu du mal à dissimuler..." Eh pien fous n'allez bas me kroire, mais ch'ai rezendi ein féritaple exzitazion et ch'ai benzé à fous, zi zi!
Moi- ...Frida... Euh je veux dire Dok, vous me gênez"
Cependant, loin de tenir compte de cela, elle approcha sa main et la posa résolument sur mon entre-jambe, là où mon pantalon était déformé sans aucune vergogne. Cette fois il allait être difficile de ne pas allait plus loin.
Ma Psy-" Malkré mon abarenze maskuline, fous me droufez addirande?
Moi- Un peu mon n'veu Bien sur que oui, mais parce que je sais que vous êtes une femme. Un garçon, fut il aussi joli que vous, ne provoquerait pas du tout la même réaction chez moi. Je le trouverai beau, mais n'aurai pas de désir pour lui. Vous comprenez?"
Brusquement elle se leva et retourna derrière son bureau et se plongea dans ses notes...Me laissant dans un état pitoyable.

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Ma Psy et Moi

Repost 0

Publié le 27 Janvier 2010

uuhkhg10.jpgEt je n'arrive pas a résister, lorsque je suis sollicité par une jolie femme. Pourtant je l'ai déjà dis pour m'excuser, ce blog ne ressemble à rien et surtout pas à un journal intime et pourtant le tag m'oblige un peu à parler de moi...
Charlotte, puisque c'est elle, m'a dénoncé à l'Education Nationale, et me voilà confronté à un problème en 4 points:

A. Un "bon prof" en 5 mots

B. Ce que les profs devraient apprendre

C. Pour faire un prof... ce qui s'apprend, ce qui ne s'apprend pas

D. Taggez 3 personnes

Un problème parce que franchement je ne suis pas sur d'avoir une très haute opinion des professeurs d'aujourd'hui...Mais bon. C'est sans doute parce qu'ils ne correspondent pas à ces fameux critères que je dois évoquer au "A". Et puis 5 mots en même temps c'est pas grand chose...
-Passion
-Enthousiasme
-Rigueur
-Patience
-Charisme
C'est vrai d'un "éducant" comme d'un chef, comme d'un guide. Et je ne crois pas que l'on puisse opposer à ces 5 mots, une certaine réalité, de classe difficile, d'enfant à problème et de milieu social défavorisé. Ces problèmes là s'effacent devant une personne possédant toutes ces qualités.
B/ Les profs devraient apprendre à ne pas avoir peur. Peur d'imposer certaines choses, peur de faire preuve d'autorité parfois, juste pour que la liberté des uns n'entrave pas celle des autres.
4078120647_58e10b31d7_o.jpgC/ Hélas, il y a c'est vrai des choses qui ne s'apprennent pas. Le charisme par exemple...Mais certaines de mes profs arrivaient à palier ce manque par une silhouette et une coupe de cheveux..Ah ben oui! Je n'allais quand même pas me contenter de livrer mon ressenti, un peu brutalement, sans vous parler de mes souvenirs.
Une prof de maths en particulier, jolie, jeune, dont les cheveux fins châtains clairs étaient coupés très courts. elle n'a réussit à rien avec moi en ce qui concerne axiômes et théorèmes, mais pourtant j'étais au premier rang et elle devait me trouver particulièrement attentif. Une énigme pour elle somme toute. J'étais capable de remarquer chez elle les moindres détails, sa frange plus courte, sa nuque plus dégagée...
Bref! Pour revenir à nos moutons, je crois que ce métier ne peut pas être envisagé sans une véritable passion, comme un sacerdoce.
Je sais que je n'ai pas répondu vraiment et que ce billet semble un peu "décalé" sur mon blog...Mais c'est aussi ça qui fait son originalité.
Et je suis sur que ceux ou celles que je vais tagguer avec ça, apporteront une opinion bien différente.
J'appelle à la barre:
Mr SuperOlive
Miss Rainette
et Eamimi
parce que je sais qu'ils passent par ici de temps en temps et disons que c'est ma façon à moi de les en remercier...

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 27 Janvier 2010

4044554528 c5cf8a500e-copie-1
Una notte a Napoli
Con la luna ed il mare
Ho incontrato un angelo
Che non poteva più volar
Una notte a Napoli
Delle stelle si scordò
E anche senza ali
In cielo mi portò

Con lui volando lontano dalla terra
Dimenticando le tristezze della sera
In paradiso, oltre le nuvole
Pazza d'amore come le lucciole

Quanto tempo può durare?
Quante notti da sognare?
Quante ore, quanti giorni
E carezze infinite
Quando ami da morire
Chiudi gli occhi e non pensare
Il tempo passa, l'amore scompare
E la danza finirà!

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost 0

Publié le 26 Janvier 2010

tumblr kwsrhfsRPC1qausmxo1 500
Dans cet endroit il ne fait jamais froid. Des bouquets d'iris poussent entre les ifs torturés par les vents et si l'on prète l'oreille on entend le ressac qui bat le rivage. Sa silhouette bleue d'indigo ce soir là se mariait avec l'azur, sa peau ensoleillée avait un parfum de caramel et la douceur d'un fruit d'été. Les cheveux qu'elle avait coupé me la rendait sublime, androgyne masquée par ses Wayfarer. Avant qu'elle ne relève la tête et que son sourire ne m'éclabousse de blancheur.

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost 0

Publié le 26 Janvier 2010

1581752340 2b15ab929f o
Au départ c'est un peu par défi qu'elle est venue. Un copain lui avait lancé l'idée. Elle avait déjà les cheveux courts, il ne s'agisait pas d'un bouleversement radical. Mais quand même, l'appréhension était énorme. se faire couper les cheveux dans un salon masculin, au milieu des hommes...L'ambiance était tout à fait détendue, le coiffeur connaissait le copain. Et puis elle savait ce qu'elle voulait. Cela avait une saveur particulière, le décor, le gros fauteuil mécanique. Là on ne se déplaçait pas dans le salon, comme chez les filles. On s'installait sur le fauteuil et tout se passait là. Pour ça d'ailleurs, il était confortable ce fauteuil. Et puis c'est une fois installée qu'on lui avait passé le peignoir, enfin, une sorte de cape qui l'enveloppait comme un drap. Pour le shampooing on l'avait fait basculer en arrière après avoir tourné le dos au miroir. Ensuite on lui avait frictionné la tête avec une serviette et séché les cheveux. Tout cela c'était nouveau pour elle et cela l'amusait. Enfin la coupe. Le coiffeur avait fait monter le fauteuil à bonne hauteur de quelques coups de pédale, puis avait attaqué, faisant claquer ses ciseaux avec rythme en glissant le peigne sur ses cheveux. Et durant un quart d'heure les claquements ne cessèrent pas. Ses épaules furent couvertes de petits cheveux taillés par les lames d'acier alors que sa tête se dessinait comme elle l'aimait. Quelques coups d'un gros blaireau pour épousseter tout cela et  le plaisir de dégager sa main pour la glisser sur cette nouvelle coupe si courte et si précise. A bien sur il resta quelques petits cheveux dans le col du chemisier, mais quand elle donna un billet de 20 et qu'on lui rendit la monnaie, elle se dit qu'elle avait bien tort d'y être venu si tard







Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 25 Janvier 2010

today4.jpgY a des moments dans la vie, faut savoir ne pas être bêcheur. Moi quand on me récompense, ça m'fait plaisir et le plaisir c'est fait pour être partagé.
Et ce weekend pendant que je bronzais furieusement au coeur des landes bretonnes ( pourquoi personne ne me croit?) a été conclu le vote du site VeryFriendly concernant le blog perso le plus lesbo friendly. Et ça je crois que ça restera quelque chose de fondamental pour ce blog. Comme un certificat d'authenticité.
Les résultats le prouvent, Les-femmes-aux-cheveux-courts se retrouve sur le podium, contre toute attente avec tout de même 17.52% des suffrages. Alors bravo! Et merci a toutes celles et ceux qui ont votés. Si si, ça me touche.

Et comme en général un bonheur ne vient jamais seul ( enfin c'est c'qu'on dit hein? ) blogger-2010-appreciation-awards3.jpg
j'ai l' immense joie et le privilège d'être récompensé par Pepcile. ben c'est vrai quoi? Après tout autant se congratuler nous même et nous envoyer du "euouarde" quand ça nous chante. Un détail me touche, être apprécié dans la catégorie "Sensualité". C'est un joli compliment que je transmet à l'ensemble de la rédaction ( c'est à dire moi )
Il convient bien évidemment de faire savoir au monde entier que notre valeur est reconnue et de faire connaitre à ce même monde entier 5 blogs que l'on apprècie, mis à part Pepcile et son Pschittmajeur et Bizzie qui est elle aussi nommée, je voudrais mettre à l'honneur:
Dgina , son ton décalé, cru parfois, cinique et provocant
Charlotte & Lewis pour cette littérature quotidienne, véritable saga balzaquienne
Virginie Zélie qui est un peu ma marraine en blogosphère
Suzy Lee qui sera sans doute surprise, mais qui m'a laissé un commentaire il y a ....Longtemps longtemps et qui j'espère s'en souviendra.
Philomène enfin dont j'aime la richesse du coeur et de l'esprit.

Bon voilà! Et qu'on y revienne plus.

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0