Publié le 31 Janvier 2012

tumblr_lsgvo6K5ZH1qbdi6ho1_1280.jpg

Pourquoi j'aime bien cette image? Je crois que c'est parce qu'elle montre, chez une jolie femme que j'aime particulièrement, l'intérêt qui est porté sur cette partie du corps au pouvoir érotique mal connu du commun des mortels. Et donc cela me laisse soupçonner que cette personne, elle, en a conscience et que malgré les imperatifs de sa profession, qui sans doute aujourd'hui lui imposent d'avoir les cheveux longs, elle parvient à exprimer une sensualité toute particulière liée à cette zone érogène...

Et je peux imaginer le plaisir qu'elle a pu éprouver en offrant sa nuque à un(e) ami(e) qui, de quelques coups de tondeuse a rasé ce cou svelte en soulevant la masse de cheveux noisette. Les cheveux relachés, ni vu ni connu. Un secret excitant dont elle seule peut profiter. Jusqu'au moment où elle attache une queue de cheval qui soudain montre au monde entier cette particularité et suscite le désir, l'interrogation, la curiosité ou l'envie...

Et c'est comme une gourmandise, une façon délicate d'exprimer son caractère, une manière personnelle de se faire frissonner, juste en passant le bout de ses doigts sur cette toison rase et se souvenir de ce moment où, les yeux fermés, la tête baissée, elle s'est sentie tellement vulnérable...

 

Modèle: Freja Beha Erichsen

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 30 Janvier 2012

5664443580_e18b1bbc95_o.jpg

Chienne de vie! Je ne suis pourtant pas un bleu, mais hélas je me suis bien fait avoir... Et je suis d'autant plus frustré que cette rencontre était prometteuse. C'est souvent comme cela que ça arrive,  un beau matin, je suis en train de faire un acte banal de la vie ordinaire, comme les courses au sioupermarket et badaboum! Je tombe sur une silhouette, grande, mince, cheveux très courts... Aussitôt mon radar accroche et s'approche prudemment de la cible acquise. Belle femme, très belle même. J'évalue mes chances et je fonce, bonjour, désolé de vous importuner blabla blabla.  La jeune femme est sympathique, semble intéressée par l'idée. Je lui parle du blog, du moyen de me joindre via le contact. Elle s'enquiert de mon prénom, promet d'aller voir et moi, comme un benet, je n'insiste pas plus, parce que j'ai atteint les limites de ma bonne éducation. 

Mais à peine quittée je sens déjà que je n'aurais pas du la jouer comme ça. Tout ce qu'il me reste c'est le souvenir d'une nuque magnifiquement dessinée et fraîchement taillée, une allure très chic, une classe naturelle toujours remarquable par les temps qui courent... et hélas la quasi certitude que je n'aurais plus de signes de vie de cette jolie personne.

Sans doute que la jeune femme, habituée à être courtisée, a adopté cette stratègie qui consiste à sourire et à dire oui à toute proposition, ce qui forcément désamorce bien des situations, tout en pensant ( cause toujours mon bonhomme, dans 5 minutes je suis dans ma bagnole et loin... ). 

En même temps, si je me trompe, trouver le blog sur Internet ne représente aucune difficulté, Google vous amène directement là en tapant le titre ou même une partie du titre. Après la découverte peut entraîner une envie si on ne se contente pas de lire en diagonale le dernier article de Frida et Laora...

Après la démarche peut paraître vaniteuse, contacter l'auteur juste pour faire un article sur soi...  non non.  Juste pour dire : " Ah pas mal votre truc... Bonne continuation. Ciao!" Moi ça me suffit.

Mais là... C'est comme une occasion manquée, une chance qu'on laisse passer. Et ça m'énerve un peu...

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 29 Janvier 2012

tumblr_lxuo5om8961ql0jrzo1_1280.jpg

Cette fois les dés étaient jetés. La dernière séance collective de psychanalyse de bazar pratiquée par Frida avait fini de convaincre mes deux égéries que la vie était bien trop courte pour se priver des plaisirs qu'on pouvait rencontrer au coin de la rue. Le constat était terrible, mais je me rangeais jour après jour à cette philosophie, ôtant tous les freins et cultivant, avec mes complices, la mise en oeuvre de nos fantasmes.

Du coup, il n'était pas rare de voir Frida débouler à l'appartement habillée en tyrolienne, culotte de peau et chapeau loden, de voir Laora déambuler en infirmière, nue sous la blouse blanche et de retrouver l'une et l'autre entrelacées au milieu des lanières de cuir et autres accessoires affolants...

Ma Psy "- Ch'ai l'imbrezion que tu n'arriffes bas à te lâcher darling. Ne me vais bas groire que tu n'as bas enfie?

Moi - Méheuuu! Moi ça me va hein. Assister aux ébats de deux jolies femmes c'est un fantasme très acceptable pour un homme non? Surtout quand le moment venu on peut se joindre au débat...

Laora - Oui ma il y a les chéveux aussi. Moi ça m'essite ma toi aussi no? Tou veux qué jé t'emmène chez ma coiffeuse? Hummm? Qu'esse tou dirais dé ça?

Ma Psy - Wunderbach! Exzellente itée liebe. Che zuis zûre que nous zerions dous les droits exdrêmement exzidés bar une ziduazion pareille.

Moi - Ouais ben je suis désolé mais moi ça ne me fait pas du tout bander votre truc...

Laora & Ma Psy - Ooooooooh!

Moi - Oui ben non! Et puis quoi? Vous allez quand même pas non plus baiser dans ce salon de coiffure si?

Laora & Ma Psy -Eh why not?

Moi - Stooooop! Et puis franchement, dites moi sincèrement, depuis que vous la jouez débridage total, est ce que vous n'avez pas peur de vous lasser et de finir sans envies?

Ma Psy - Daradada! Il vaut que du le vasse. Che grois que ze zera abzolument zaludaire. Laora jèrie, abelle ta goiffeuze. On fa le vaire.

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Ma Psy et Moi

Repost 0

Publié le 28 Janvier 2012

isabel-hickman.jpg

Une île
Une île au large de l’espoir
Où les hommes n’auraient pas peur
Et douce et calme comme ton miroir
Une île
Claire comme un matin de Pâques
Offrant l’océane langueur
D’une sirène à chaque vague
Oh, viens
Viens mon amour
Là-bas ne seraient point ces fous
Qui nous disent d’être sages
Ou que vingt ans est le bel âge
Voici venu le temps de vivre
Voici venu le temps d’aimer

Une île
Une île au large de l’amour
Posée sur l’autel de la mer
Satin couché sur le velours
Une île
Chaude comme la tendresse
Espérante comme un désert
Qu’un nuage de pluie caresse
Oh, viens
Viens mon amour
Là-bas ne seraient point ces fous
Qui nous cachent les longues plages
Viens mon amour
Fuyons l’orage
Voici venu le temps de vivre
Voici venu le temps d’aimer

Une île
Et qu’il nous reste à bâtir
Mais qui donc pourrait retenir
Les rêves que l’on rêve à deux
Une île
Voici qu’une île est en partance
Et qui sommeillait en nos yeux
Depuis les portes de l’enfance
Oh, viens
Viens mon amour
Car c’est là-bas que tout commence
Je crois à la dernière chance
Et tu es celle que je veux
Voici venu le temps de vivre
Voici venu le temps d’aimer
Une île

 

Model: Isabel Hickman

Paroles: J.Brel

 


Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Divers & variés

Repost 0

Publié le 27 Janvier 2012

tumblr_lmph274WTZ1qcgiito1_1280.jpgMa copine fait de la boxe. Et puis quoi? 

Evidemment, dit comme ça, on s'imagine une sorte de brute mi humaine au nez écrasé et aux lobes d'oreilles démesurés. C'est amusant. En réalité elle n'a pas beaucoup de points de comparaison avec Mike Tyson, à part la marque des gants. Elle est douce, blonde et gracile. J'aime son allure d'ange et ses cheveux courts, son rire de cristal et son regard qui pétille. Mais mon ange parfois devient démon. Il faut la voir, les paupières closes lorsqu'on lui bande les mains, concentrée sur elle même. Son corps chaud transpire déjà et sa tête doucement esquive des coups imaginaires. 

Le soigneur lui a enfilé les gants et les deux boules de cuir noir restent jointes devant elle. Le silence se fait comme pour souligner la métamorphose. C'est le soigneur encore qui rompt le charme en saisissant les gants entre ses larges mains, appelant a un dernier shadow boxing. Et celle qui se lève à ce moment n'est plus l'ange blond au regard pétillant. Son oeil est noir et perçant, ses machoires serrées. Elle poursuit dans la salle un ennemi imaginaire qui recule devant elle. Elle souffle comme un combattant, accélère, sautille, balance les épaules, rentre la tête. Elle ne voit personne, juste cette ombre qui tente de résister. Un dernier gauche-droite-gauche et les bras retombent. Elle respire plus lentement fait craquer ses cervicales en penchant sa tête sur chaque épaule. La guerrière part au combat. 3 rounds. Mon coeur bat fort, les minutes sont interminables. Elle esquive avec maîtrise, balance bien son corps sur ses appuis et entre les boules de cuir je vois son oeil noir, l'oeil du tigre. Uppercut au foie, direct à la face et crochet au menton. L'arbitre compte...

A la sortie du vestiaire c'est l'ange blond que je retrouve. La pommette un peu rouge, le regard pétillant. Le sortilège est passé. Elle a vaincu, peut être plus que son adversaire... 

 

Model: Agyness Deyn

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost 0

Publié le 26 Janvier 2012

Lubna-copie-2.jpg

 

 

Ce que j'aime dans la vie que je mène, c'est la liberté. Celle de pouvoir flâner, observer les gens, m'amuser de leurs petites manies ou me régaler de leur silhouette... Et comme je suis assez veinard comme gars, j'ai la chance d'habiter une ville où il y a beaucoup de gens et beaucoup de jolies silhouettes. Si bien que de temps à autres j'arrive à faire un article avec une jolie personne de rencontre. La dernière en date était Charlotte et depuis j'avoue que mon emploi du temps a été un peu plus compliqué et que ma liberté chérie a été un peu bridée. Sinon, j'aurais peut être pu croiser une brune pétillante, à la nuque et aux oreilles dégagées, une belle frange sur les yeux et un chapeau vissé sur la calotte...

La vérité c'est que j'avais vraiment envie de coller ce joli visage sur mon blog.

2011-51-4_home.jpg

Street style: Lubna

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 24 Janvier 2012

John-Hanson-copie-1.jpg

Il y a, vois-tu, parmi toutes ces choses de toi, une foule de petits détails qui me plaisent et me touchent. Cette façon que tu as, lascivement, de passer la main dans tes cheveux, de les ébouriffer, de caresser ta nuque. Ces gestes que tu fais avec naturel et qui m'émeuvent sans que je sache vraiment pourquoi. Quand ton regard m'enveloppe et que soudain tu glisses la paume sur ton front jusqu'à relever l'épi blond, comme si tu pouvais le discipliner, ta manière de lisser tes cheveux au dessus de ton oreille quand tu les sens déjà trop long pour te plaire...

Mais aussi quand tes yeux clairs m'interrogent, que tes lèvres restent muettes. Quand, malgré ton caractère, tu joues à la petite fille et te fais chatte pour m'attendrir. Quand la détresse te gagne, régulièrement, lorsqu'il s'agit de décider si tu laisses, ou non, pousser tes cheveux. Ton air radieux lorsque tu reviens et qu'ils sont encore plus courts que la fois d'avant... Quand tu te loves auprès de moi et que tous mes sens gourmands de toi peuvent se rassasier. Que mes doigts peuvent courir sur ta peau, caresser ton cou et qu'à mon tour, de la paume de ma main, je relève cet épi blond sur ton front. Quand enlacés je peux enfouir mon visage au creux de ton épaule, sentir ton corps frissonner, humer le parfum de ta peau et embrasser ta nuque presque rasée...

Parce qu'il y a, vois-tu, cette foule de petits détails qui aiguisent mon amour, mon amour, pour cela aussi, je t'aime.

Photo: John Hanson

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost 0

Publié le 24 Janvier 2012

Lorena-Angjeli.jpgL'autre jour Anne-Sophie La Xaru, m'a posé une colle. Tombée en Easyfahion.jpgarrêt devant une photo de Fred, l'homme d'Easy Fahion Paris montrant deux belles à la sortie d'un défilé de mode, pas moyen de savoir qui était la brune aux cheveux courts, pourtant déjà vue ici et là....

Le photographe lui même l'ignorait. Qu'à cela ne tienne, Anne-Sophie de son côté et moi du mien nous partons en quête de ce nouveau Graal, remuant ciel et terre, faisant appel à nos réseaux les plus influents... En vain.

Tommy-Ton.jpgMême Anne Catherine Frey, la papesse de la coupe au bol restait coi ( enfin on pense vu qu'elle a pas répondu... ) Emily, l'assistante de mââdââme Garance Doré à gentiment dit qu'elle allait lui en parler ( m'enfin vu l'agenda de la dame on est pas prét de voir le bout d'une réponse ) Bref! On faisait chou-blanc.

Jusqu'à ce matin où parcourant les quelques blogs qui font mon miel j'aperçois un profil qui ressemble pas mal à la brune objet de l'obsession du moment. La photo copiée, un petit coup de Google images et hop! Je me retrouve avec un choix de quelques sites sur laquelle la photo apparaît ( bon j'balance tout hein! ) Et là : Bingo! 

Donc la belle se nomme Lorena Angjeli et fait dans le modeling. Voilà voilà ( Pfft tout ça pour ça? ) 

Ceci dit, il faut quand même noter que depuis des lustres, cette extraordinaire coupe " au bol " a tout de même était joliment exploitée par les jolies femmes, connues ( Demi Moore, Johanna Lumley, Rihanna...) ou moins connues. En tout cas cela ne laisse personne indifférent. Les plus audacieuses ou les plus stylées la jouent comme Anne-Catherine, pattes éffacées et nuque rasée, d'autres dans le style Purdey. C'est de toute façon un joli moyen d'affirmer sa personnalité.

 

Photos: Fred pour Easy Fashion Paris - Tommy Ton pour Style.com

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 21 Janvier 2012

Catwoman-batman-villains-9849972-524-792.jpgIl me semble bien que je me plaignais il y a quelques temps du fait de ne pas trouver parmi les personnages de comics d'héroïnes aux cheveux courts. Et c'est bien là l'aveu de mon inculture dans le genre. Sans doute avais-je été trompé par le costume car mon héroïne aux cheveux courts existe bien. En effet à force de n'apparaître qu'avec sa cagoule aux oreilles pointues, je ne m'étais pas aperçu que Selina Kyle, outre son catsuit façon Emma Peel et malgré ses formes sans ambiguïté, avait cet attrait qui pour moi change tout. 

Je crois même me rappeler que Halle Berry, dans le film éponyme, se glisse dans la peau de Catwoman en commençant par se couper les cheveux. La moindre des choses quand on aspire à bondir sur les toits de Gotham City pour chasser les méchants ( ou pas, parce qu'en fait c'est la copine de Batman quand même, mais de temps en temps elle fauche un peu... )Bref!

Me voilà donc rassuré. Sauf que moi qui suis assez fan de bd j'aimerai bien qu'il en ait davantage, des héroïnes aux cheveux courts.

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 20 Janvier 2012

At last, my love has come along
My lonely days are over
And life is like a song
Oh, yeah, at last
The skies above are blue
My heart was wrapped up in clovers
The night I looked at you
I found a dream that I could speak to
A dream that I can call my own
I found a thrill to rest my cheek to
A thrill that I have never known
Oh, yeah when you smile, you smile
Oh, and then the spell was cast
And here we are in heaven
For you are mine
At last

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Divers & variés

Repost 0