Publié le 30 Décembre 2010

tumblr_ku243h8iNg1qaou9n.jpg

Un oeil non averti pouvait penser que cette porte d'un quartier chic de Londres était l'entrée d'une agence de mannequins ou dieu sait quel lieu de dépravation pour possésseur de multipass... Avant qu'il ne s'engage pour traverser la rue, je posais la main sur l'avant bras de mon jeune équipier. L'information était suffisamment claire. L'adresse était la bonne, sans doute un appartement sécurisé du MI5 et ce qui se passait à l'intérieur ne devait regarder que les brits et les israéliens. Les frenchies passent leur chemin. Replié dans le pub au bout de la rue, mon équipier m'interrogea du regard.

"J'ai déjà vu ce genre de jolies filles à l'action."Kidon", antiterrorisme et assassinat. De vraies vipères des sables. Avec ses petits doigts, ou éventuellement l'édition du jour du Financial Times, une fille comme ça te zigouille une escouade de gros bras sans s'essouffler. Chez les israéliens y a que les filles des SpecOps pour avoir les cheveux courts comme ça. Je ne sais pas toi, mais moi ça me fascine, un tel piège sous cet aspect si sexy..."

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Nouvelles et petites histoires

Repost 0

Publié le 29 Décembre 2010

sarah dotsonAvec le temps qui passait, et les cheveux qui repoussaient, Laora avait acquis une grande confiance et presque sans vergogne, parvenait à livrer ses pensées, parfois folles, à notre psy commune. Il n'était pas rare d'ailleurs que nous soyons réunis dans le cabinet confortable de Frida pour nous laisser aller à ce genre d'introspection, la présence de la thérapeute nous donnant une certaine caution. C'était terriblement troublant pour moi d'entendre cette jolie brune à l'accent velouté raconter autant de choses si improbables.

Laora " - Oune autre fois, c'était avec oune garçone qu'il avait les chéveux longs. Et dans mon rêve qué jé fésais sour loui, jé l'imaginais qué sa mère laméné chez lé barbiere, ma jouste pour loui faire la coupe da fille, au carré ou al bol. Ca m'essitait beaucoup d'imaginer cette sitouazione, jé l'esspliquais pas, j'avais même honte dé penser commé ça, ma, c'était très très essitant...

Ma Psy - Ya! Z'était komme l'inverze te da ziduazion, afec don bère.

Laora - Si complétamente. Avé les filles c'était pire. Si oune m'attirait séssuellement j'imaginais des choses horribles qué c'était presque dé la tortoure, qu'on la trainait chez le barbiere pour loui faire couper les chéveux, qu'elle pleurait, qu'elle était houmiliée...

Moi - ... Mais... En réalité il n'y a rien de sexuel dans ces fantasmes?

Laora - No... Ma cé comme si j'avais bésouin dé ces fantasmes pour jouir vraiment...Ma cé rien à voir avé lé coul.

 

Photo: Sarah Dotson

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Ma Psy et Moi

Repost 0

Publié le 27 Décembre 2010

sophie jovillardN'allez pas croire que j'ai passé mes soirées devant la télé, mais, comme par hasard, un soir en cherchant sans doute autre chose, je suis tombé sur l'excellente émission qu'anime la jolie Sophie Jovillard. Un programme aussi récurent ( Echappées Belles - samedi soir - France 5 ) présenté par une femme aux cheveux (très) courts c'est quand même notable. Pour tout dire, malgré le charme de la jolie brunette, je trouvais sa coupe un peu...Comment dire? Limite "home made". Et puis là, ce soir là en Martinique, elle m'apparait, sans sa sempiternelle casquette de mécano de train à vapeur, la coupe bien taillée, la nuque parfaitement dégradée, bref! Un charme nouveau.

Et d'ailleurs je profite de ce billet pour rendre hommage aux femmes de la télé qui luttent, chaque jour, bec et ongles, pour ne pas céder aux pressions de toutes sortes, directeurs, producteurs, responsables des programmes, qui pensent encore que leur émission gagnerait sans doute en audience si l'animatrice était plus... Sexy, donc féminine, donc avec cheveux longs et forte poitrine. Parce que je sais que c'est la réalité, Gaëlle Renard me l'a dit.

Alors bravo à Sophie Jovillard, mais aussi Alessandra Sublet

alessandra101011w.jpg

et sans oublier bien sûr Maïténa Biraben qui sur Canal+ assure la Matinale. Joli tiercé et peut être l'espoir que ces réussites fassent prendre conscience à certains que les qualités professionnelles, le charme et la féminité ne sont pas toujours lié à la longueur des cheveux ou à la taille du bonnet de soutien gorge...

maitena-biraben-canal eric-vernazobres

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 23 Décembre 2010

lieben 4Il y a des soirs, plus que d'autres, où la culture dans laquelle on a grandi, nous pousse à croire que les rêves sont possibles, qu'il suffit de fermer les yeux et de serrer fort les paupières pour que, peut être, le souhait se réalise. Pourquoi ce soir là plutôt qu'un autre?

Tu m'avais dit un jour que la vie était comme un chemin de pierre. Parfois un joli chemin aux pavés bien joints et bien lisses, d'autres fois un sentier de pierrailles, aigues et tranchantes... Mais l'important n'est pas l'ordonnancement du chemin, lisse ou cahotique. L'essentiel est la souplesse du pas avec lequel tu parcours ta route. Il faut apprendre le bonheur, pour savoir le trouver là où il se cache parfois, tout comme on apprend à marcher, avec agilité.

Tu me racontais l'agréable sensation que tu avais de caresser doucement tes cheveux si courts, à peine étaient ils tondus. Et ce faisant tu savais le bonheur que tu me procurais en même temps. Est ce que ce n'est pas cela le bonheur? Juste un instant, simplement quelques mots?

Arrêtes toi un instant, regardes autour de toi, et aimes toi...

 

Photo: Lebensentwürfe1

 

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost 0

Publié le 20 Décembre 2010

Les Fêtes c'est tous les jours si on veut bien. Pas besoin d'un vieux VRP de Coca Cola pour ça, ni d'un changement de Lune...

Malgré tout,il faut avouer que la période est faste pour le sport d'hiver, ou les visites à la Famille... Alors j'en profite lâchement. Je vous laisse avec quelques jolies images de cette année...

patrickswayze_ghost_gallery__533x400.jpg

2007-blonde-angular.jpg

11019.jpg

29409_img461_122_224lo.jpg

Copie-de-lorena2-copie-1.jpg

kirsty07.jpg

08xg0.jpg

cear mia h

Tetsuya Blues

4123082544 d5631f0b16 o

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 19 Décembre 2010

video-4.jpg

 

Elle n'avait pas imaginé ce genre de fascination. A travers le miroir elle suivait, hypnotisée, le mouvement précis et ascendant du peigne qui glissait dans les cheveux à contre sens. Le claquement régulier des longues lames de ciseaux, à chaque fois, faisait tomber une pluie de petits cheveux sur ses épaules. Sa chevelure, dense et souple était dégradée sans écart, se fondant parfaitement du plus courts au plus long. Et cet art l'étonnait. A tel point qu'elle imaginait que la coiffeuse aurait pu la tondre ainsi, ne laissant que quelques millimétres sur sa tête, uniquement avec son peigne et ses larges ciseaux. Et le résultat aurait été tout aussi propre et régulier que celui fait par une tondeuse électrique. Elle se sourit à elle même, la coupe achevée, passe doucement ses doigts sur cette nuque dégagée, apprécie le contraste avec les longues mèches qui peuvent encore tomber sur son nez, se trouve un air d'adolescent et en éprouve du désir.

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 16 Décembre 2010

Nanou-by-Mrs-collapse-copie-1.jpg

 

Dans la pénombre confortable, les yeux clos, elle ne sent que le souffle de l'autre. Sa respiration à son tour se fait plus lourde et son torse se soulève rapidement. Le corps lisse est celui d'un éphèbe et qu'importe ses rêves de petite fille. La transcendance intellectuelle l'a emmenée bien au delà de ces schémas convenus. Elle sait se faire aimer et aimer à son tour, garçon-fille ou fille-garçon elle sait être l'un pour l'autre, comprenant que l'Amour n'a pas de sexe. Et si elle taille ses cheveux courts c'est pour ne pas céder à l'image attendue. Les mains de l'autre courent sur son corps souple, excitent ses sens et la bouche amoureuse fait durcir ses tétons. Evolué plus que tous, elle est l'Être parfait que l'homme aime comme une femme et la femme comme un homme. Bien au delà du trivial, jouissant d'une caresse, elle connait tous les secrets du corps féminin et loin de susciter le mépris, elle ne peut qu'inspirer l'envie à l'homme mortel...

 

Photo: Mrs collapse

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost 0

Publié le 15 Décembre 2010

Un peu plus de 6 minutes, se poser, ne rien faire, juste regarder... Linda, Naomi, Christy, Cindy, Tatiana... Un ou deux beaux gosses, mais Linda... Et Christy...

 

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 15 Décembre 2010

kate-ellery.jpgIl fallait battre le fer encore chaud. L'heure et le lieu étaient propices à toutes les confidences et Laora, les yeux fixés au plafond, se débattait avec ses démons...

Laora " - La prémière fois céla né m'avait presqué rien fait. Ma, c'est après quand jé vou qu'on sé moquait dé moi comme oune garçone qué j'étais malhoureuse. Après jé pleurais quand jé dévais aller chez le barbiere avéc mon père...

Moi - Et.... Est ce que depuis cette époque.... Ta libido.. Enfin je veux dire est ce que ta vie sexuelle en est affectée?

Laora -Bien sour... Ma jé né sais pas pourquoi ni comment. Ma cé vrai que j'ai toujours été attirée par les filles ou les jolis garçones ma toujours avé les chéveux courts. Et moi jé mé cachais toujours avé les longs chéveux. J'avais oune boule dans lé ventre quand jé voyais oune fille qué on coupait les chéveux et en même temps céla m"essitait beaucoup. Pareil pour oune garçon...

Moi - Bon sang chevreau, tu sais que je ressens les mêmes choses parfois. Si Frida ne m'avait rien dit, me l'aurais tu dit?

Laora - Jé né sais pas..."

Je sentais la belle ragazza troublée, encore hésitante, réalisant à peine qu'elle venait de livrer son plus grand secret. Je me suis redressé sur un coude, la tête posée sur ma main et j'ai caressé délicatement son ventre soyeux, sans rien dire, comme je savais qu'une parole à ce moment pouvait briser le charme...

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Ma Psy et Moi

Repost 0

Publié le 13 Décembre 2010

4833979161_962b65800a_b.jpg

 

Un peu plus bas, la mer lentement agite son ressac, glissant sur le sable gris dans un chuintement à peine audible. A cette heure personne encore ne traine sur la plage. Nue, elle chauffe son corps pâle aux rayons d'un soleil tropical. Elle respire lentement, cligne un peu des yeux et glisse ses doigts à travers ses cheveux désormais courts. C'est tellement inhabituel pour elle. Elle caresse sa nuque, revient à ses cheveux, les ébouriffe, secoue la tête et rit toute seule. Elle pense à Paris sous la neige, à l'univers gris qu'elle a quitté... A celui qui l'a trahie... Cela l'amuse d'imaginer qu'en coupant ses cheveux c'est comme si elle avait laissé choire tout ces miasmes aux pieds de son coiffeur . Elle se sent nouvelle, et pourtant croit se reconnaitre elle même. Peut être était ce " l'autre" qui n'était pas elle?

 

Photo: Alexandra Pena

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost 0