Publié le 30 Avril 2015

Ainsi soit-il

Un jour elle a dit: "je vais me faire couper les cheveux!"

Personne n'a trop réagi vu qu'elle avait déjà les cheveux courts, cette tignasse un peu en bataille que tout le monde lui connaissait, cheveux ondulés, mèches dans les yeux.

Voyant que personne n'avait vraiment compris elle a insisté en montrant une page de magazine: " J'aime beaucoup cette nuque".

Mais quelques regards distraits sur le papier glacé n'ont pas non plus éveillé la curiosité...

Finalement quelqu'un a dit: "Pas trop court quand même, sinon, ça fait garçon". Elle a sourit. Personne n'avait compris que la photo qu'elle montrait était celle d'un garçon justement...

"... Sinon ça fait garçon". C'était amusant cette réflexion, tellement stupide. Elle sourit, encore.

Et puis elle baisse le menton, laissant le coiffeur débrouisailler sa nuque à la tondeuse.

Garçon? Oui, vaguement, peut être, ... mais joli garçon tout de même se dit-elle en relevant la tête, les cheveux bien ordonnés, les oreilles bien dégagées, la nuque fraîche.

Elle sourit, triomphante et s'amuse de la stupéfaction de tous, qui découvrent sa nouvelle tête, superbe androgyne, indomptée:

" Court comme ça... ça fait moi!"

Model: Alyosha Kovalyova

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Divers & variés

Repost 0

Publié le 29 Avril 2015

Agent secrète
Agent secrète

J'aime bien les séries qui parlent d'espions. Enfin j'aime bien les séries où les personnages ont la gueule de l'emploi et puis les séries où le personnage féminin principal a une jolie tête de femme aux cheveux courts.

Alors justement, il se trouve que l'autre soir débutait une création originale de Canal pluche, sur le monde du renseignement, avec des personnages pile qui ont la tête de l'emploi, c'est à dire tout ce qu'il y a de plus banal et avec Sara Giraudeau dans le rôle d'un agent clandestin. Autant dire que je me régale.

Je ne sais pas si ce rôle a quelque chose à voir avec ses cheveux courts ( sûrement que non... ) mais en tout cas, connaissant ses géniteurs, je me dis que la jeune femme a choisi la bonne option avec les cheveux courts. Surtout que son visage semble le mélange parfaitement dosé de son beau gosse de père et de sa jolie mère... Alors, cheveux courts on pense à papa, cheveux longs, à maman. Ça doit pas être facile quand même...

Agent secrète

Et là, pour le coup c'est un personnage plutôt, comment dire... qui ressemble un peu à ce que papa ( Bernard Giraudeau ) aurait pu faire. Alors c'est quand même mieux de ne pas avoir, trop, la tête de maman ( Annie Duperey ).

Bref! C'est sans vergogne et toute honte bue, que je persiste à penser que certains rôles, certaines fonctions, certains personnages sont toujours plus crédibles, les cheveux courts et en pantalons qu'en chignon et talons hauts.

Ceci dit en toute mauvaise foi et avec le plus absolu des parti-pris.

Of course...

Photos: Sara Giraudeau

Le Bureau des Légendes sur Canal Plus

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 28 Avril 2015

卜丽琳 ou Adeline la chinoise
卜丽琳 ou Adeline la chinoise

Adeline voyez vous c'est un peu une icône dans le monde 2.0.

Elle ne manque pas de pseudos d'ailleurs, vindesamants sur Tumblr, loverswine sur Instagram ou encore 卜丽琳 sur Facebook.

Et puis, in real life ( irl ) autrement dit en vrai, la jeune femme étudie les langues et le chinois en particulier. C'est peut être ça, inconsciemment, qui lui a inspiré cette envie d'une coupe façon Garde Rouge.

Ce qui fait mon admiration chez cette jeune femme aux cheveux courts, c'est son style, toujours sûr et assumé. Cela faisait quelques mois déjà qu'elle préparait sa chevelure, toujours habile, elle même, à manier la tondeuse ou les ciseaux.

Mais arrive un moment où, inéluctablement, il faut passer entre les mains d'un(e) professionnel(le). Et ça, c'est l'affaire de Régine, "LA" coiffeuse des femmes aux cheveux courts à Montpellier

卜丽琳 ou Adeline la chinoise卜丽琳 ou Adeline la chinoise卜丽琳 ou Adeline la chinoise

Des contours plus nets, une nuque plus dégagée, une coupe plus structurée finalement... Les deux femmes se comprennent.

Et voilà comment Adeline, la sinologue, finit par fondre son image et donner un parfum d'Extrême Orient à son allure de it girl branchée

卜丽琳 ou Adeline la chinoise

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Quartier Libre

Repost 0

Publié le 27 Avril 2015

Petits matins

Il n'y en a sûrement pas beaucoup, mais il faut avouer qu'il y a au moins un inconvénient lorsqu'on a les cheveux courts, c'est la tête qu'ils vous font lorsque vous tombez du lit.

Habitués à la liberté presque absolue, après les avoir laissé plus de 6 heures en totale autonomie au milieu des oreillers et des édredons, les cheveux courts ont nourri une certaine sympathie pour les épis et semblent toujours satisfait de la tête de pas possible qu'ils vous font au réveil. C'est vrai... il faut l'admettre. Et jusqu'à l'intervention salvatrice de la douche et du sèche cheveux, il vaut mieux éviter le reflet du miroir si l'on veut garder intacte l'estime de soi quelques fois si durement acquise.

Pourtant ils sont touchants, ces petits sursauts d'indépendance, ces mèches rebelles, c'est points d'exclamation capillaires qui témoignent d'une nuit réparatrice, toute de confiance et d'abandon dans la percale. Rien à faire, c'est naturel, c'est authentique... et puis, ce n'est pas si défigurant. Juste de quoi inspirer un sourire, dans l'odeur du café chaud et des tartines grillées...

Photo: Alejandro Pereira

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 26 Avril 2015

Seras-tu là?

Et quand nos regrets viendront danser
autour de nous nous rendre fous
Seras-tu là ?

Pour nos souvenirs et nos amours
Inoubliables inconsolables
Seras-tu là ?

Pourras-tu suivre là ou je vais ?
Sauras-tu vivre le plus mauvais ?
La solitude le temps qui passe
Et l'habitude regardes-les
Nos ennemis dis-moi que oui
Dis-moi que oui

Quand nos secrets n'auront plus cours
Et quand les jours auront passé
Seras-tu là?

Pour, pour nos soupirs sur le passé
Que l'on voulait que l'on rêvait
Seras-tu là?
Le plus mauvais
La solitude le temps qui passe
Et l'habitude reqardes-les
Nos ennemis dis-moi que oui
Dis-moi que oui?
Là ???
Seras-tu là ?
Seras-tu là ???

Photo: Cristian Dorme

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Divers & variés

Repost 0

Publié le 25 Avril 2015

La bonne voix

Que les choses soient claires, je ne suis pas fan. Enfin pas vraiment. Disons que le samedi j'ai d'autres programmes.

Cependant il faudrait être reclus dans un monastère de Cappadoce pour ne pas avoir des échos de The Voice. Mais comme je ne fais rien comme les autres, moi c'est la version italienne qui m'intéresse.

Tout le monde ici se souvient de Roberta Carrese qui avait gentiment raconté son histoire de cheveux courts et qu'on a pu voir ici aussi. Eh bien depuis son arrivée à Rome, on peut dire que Roberta a fait du chemin, poursuivant sa passion pour la musique. Et la voici aujourd'hui finaliste de l'émission. Pas mal non?

Alors tout à coup, on me dit que en France, comme par hasard, une des finalistes, au talent unanimement reconnu, est une femmes aux cheveux courts aussi. Et pas qu'à moitié.

La bonne voix

Alors je me dis qu'outre les qualités artistiques, le charisme de ces jeunes femmes est indéniable et qu'on est loin finalement des autres télé-crochets qui draguent un peu tout et n'importe qui pour nourrir les goûts incertains des fans de Paris Hilton et des supporters de football.

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 24 Avril 2015

Laora chasse le naturel

Le retour des beaux jours n'était absolument pas un critère valable. Quelle que soit la saison, Laora aimait se balader à poil dans l'appartement. Par bonheur sa plastique quasi parfaite ne heurtait pas le regard, cependant cet exhibitionnisme presque pathologique demandait qu'on prenne quelques précaution avant de ramener un collègue de bureau boire un verre à la maison.... ce qui d'ailleurs n'arrivait jamais, sans doute par manque de collègue de bureau.

Laora " - Jé peux pas comprendre la nana qu'elle laisse pousser tout ces poils partout!

Moi - Ben... C'est naturel et puis c'est une façon aussi de se révolter contre le concept du "plaire à tout prix" et les canons de l'esthétisme sexiste...

Laora - Mi fa cagare! Tou crois les poils sous les bras c'est la natoure? Ma no! C'est jouste pour faire moche. D'ailleurs pour les hommes aussi.

Moi - Oui... admettons, c'est vrai, ce n'est pas toujours gracieux...

Laora - Ma jé veux oui! Et lé poubis aussi tou sais? Il faut qu'elle soit taillé. Bon none completamente, Frida elle dit qué cé pas normal dé jouer à la fillette quand on est oune femme, ma c'est tout dé même bien pratique pour pas avoir les poils dans la bouche des fois non?

Moi - Oui, non mais...

Laora - Bon bon... Mais jé laisse jouste lé petit gazon bien taillé. Et au lieu dé faire lé natourel avec les poils partout, les hommes ils féraient bien dé faire commé moi! "

Inutile de dire que depuis longtemps j'étais soumis à ce régime, ce qui, je l'avoue, me semblait tout à fait acceptable d'un point de vue esthétique.

Photo: Jeff Tuliniemi

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Ma Psy et Moi

Repost 0

Publié le 23 Avril 2015

De l'héroïne pure

C'est un peu comme si toutes les femmes de cette époque ressemblaient à des actrices. Allez savoir pourquoi, la technique de photo, ou la pose, ou la coiffure... J'ai le sentiment de voir ma mère lorsqu'elle avait 20 ans...

Violette en a 22 lorsqu'elle est recrutée par le Special Operations Executive. Elle est veuve d'un officier de la Légon Etrangère épousé à 18 ans, mère de la petite Tania qui a juste 1 an et elle va mourir, avant d'avoir 24 ans. Mais le monde entier est en guerre, alors Violette est en guerre elle aussi, comment cela pourrait-il être autrement?

Les Services Secrets la parachutent en France. C'est son pays, c'est là où elle est née, même si son père est anglais. Elle est entrainée, comme tous les agents et leur mission à tous est de "mettre le feu"

Elle y parviendra, bien sûr et sans aucun doute possible, bien des choses eurent été différentes sans les actions qu'elles a menées.

Prisonnière, torturée, déportée... Elle ne lâchera rien et à peine quelques jours avant la liberté, c'est d'une balle dans la nuque, qu'un SS mettra fin à sa vie.

De l'héroïne pure

Pour chiffrer les messages, les agents utilisaient des poèmes. Le dernier que reçu Violette fut celui-ci... Et c'est Tania, la petite orpheline, qui reçu les décorations, qu'à titre posthume on remis à sa mère pour honorer son courage et son héroïsme.

De l'héroïne pure

The life that I have
Is all that I have
And the life that I have
Is yours

The love that I have
Of the life that I have
Is yours and yours and yours.

A sleep I shall have
A rest I shall have
Yet death will be but a pause
For the peace of my years
In the long green grass
Will be yours and yours and yours.

Poème: Leo Marks

Rest in Peace Violette Szabo

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Divers & variés

Repost 0

Publié le 22 Avril 2015

Même pas vrai!

S'il y a dans mon esprit un visage et une allure qui symbolise parfaitement l'androgyne, c'est bien celui de Freja Beha Erichsen. Une vision quasiment parfaite de ce que peut être l'alchimie du masculin et du féminin, jusque dans le caractère. Définitivement et sans concession. La jeune danoise, à peine posée sur un podium, il y a 10 ans, avait d'emblée séduit le monde de la mode, longue liane souple, stupéfiante de décontraction et de charisme.

Rien à ajouter, rien à retrancher. Quel que soit son vêtement, les cheveux longs, ou moins longs, la frange sur les yeux ou la nuque rasée, elle est l'image d'un être parfait et asexué.

Normal donc que Vogue Paris, la photographie pour un article intitulé "Androgyne".

Mais quelle idée saugrenue de traverstir le naturel avec une perruque? S'il s'agissait de ça, les jeunes modèles ambiguës aux cheveux courts ne manquent pas... A moins que l'accessoire ne donne finalement envie à FBE, elle qui rêve depuis longtemps de cheveux très courts, de sauter le pas?

Même pas vrai!
Même pas vrai!Même pas vrai!
Même pas vrai!

Quoiqu'il en soit, ça me chagrine de la voir ainsi travestie... Mais bon, tout le monde s'en fout, hein?

Photo Vogue Paris 2015 : Glen Luchford

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 21 Avril 2015

Dévoilée

C'était une surprise... Un tatouage, discret se trouvait là, sous les cheveux longs... Intime et dissimulé, seulement dévoilé par l'envie d'un chignon ou d'une queue de cheval.

Soudain le voici mis à jour, sans vergogne, irrémédiablement. Mieux! il devient l'accessoire d'une personnalité nouvelle, attirant les regards, immanquablement, sur cette nuque fine, étroite et dessinée par les contours des cheveux désormais courts.

Et cela donne une allure bien différente, sur ce cou nu, à cette femme sans peur, capable de féminité sans sa chevelure de fille.

De cet écrin de chair nue, les cheveux sont à présent le velours, quelques millimètres taillés avec minutie, dessinant une arabesque de courbes et de pointes au gré de son implantation... Et l'on assure regarder le tatouage mais on est émerveillé par cette nuque délicate et fière.

Et tellement féminine.

Photo: Solenne Jakovsky

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0