Publié le 18 Octobre 2009


Un joli blond qui lui va bien, des accessoires qui la font sourire et un gout immodéré pour la mode. Une envie d'être originale, de montrer le chemin, de ne pas se noyer dans la foule. Des idées, de la création et surtout une inébranlable confiance en elle. Elle sait qu'on l'aime pour ce qu'elle est, elle n'est pas du genre à se camoufler. Elle aime bien ses oreilles, les trouve délicates et bien dessinées. Elle aime son audace et elle est fière de sa coupe de cheveux, attendant avec malice celui qui lui dirait : "Bonjour monsieur"

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost0

Publié le 18 Octobre 2009

Cette fois ça y est! Véronique arrive à l'échéance. L'heure a sonnée, osera-t-elle?

Véronique a osé

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Nouvelles et petites histoires

Repost0

Publié le 17 Octobre 2009

Au début de notre mariage, ma jeune et jolie épouse, connaissant déjà tout de moi, ou en tout cas cherchant à explorer cette partie là particulièrement, ne manquait jamais lorsqu'elle rentrait d'un rendez vous chez son coiffeur, de me raconter par le menu comment cela s'était déroulé.

 Une sorte de rapport très sérieux et très circonstancié, que j'écoutais religieusement.
 Elle me parlait de l'environnement, de l'ambiance du salon, puis des autres client(e)s et enfin de sa coupe.
Nous nous érotisions ainsi, moi posant des questions, elle cherchant la réponse la plus précise.
Elle me livrait ses propres états d'âme, ses sensations, ses émotions.
Elle faisait cela merveilleusement, bien qu'elle même ne fut pas atteinte par le mal qui me ronge.
Mais son empathie trouvait sa récompense dans l'ardeur des ébats qui suivaient
ou accompagnaient notre dialogue. Dans ces moments là, le pouvoir des mots était incommensurable.








Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost0

Publié le 17 Octobre 2009

La suite de l'histoire de Véronique, où l'on découvre ce qu'elle a dans la tête, ce désir proche de la pulsion et comment elle le gère...

Véronique- Emotions

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Nouvelles et petites histoires

Repost0

Publié le 16 Octobre 2009


Un garçon tout simple comme moi, vous vous en doutez, ça aime les choses naturelles. Mais comme je ne suis pas à un paradoxe prés, j'arrive à faire des concessions. Par exemple sur la couleur des cheveux. Je trouve qu'aujourd'hui certaines femmes savent particulièrement bien jouer avec la palette qu'on leur offre, et arrivent à donner à leur chevelure des tons et des couleurs qui les mettent en valeur. Dans les blonds, les auburns, les rouges. Mais soyons honnête, il ne s'agit que d'une extrapolation des couleurs naturelles, une exagération, mais qui peut rester harmonieuse. Par contre j'aurai toujours du mal avec le bleu ou l'orange. Même les paradoxes ont des limites.

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0

Publié le 16 Octobre 2009

Drôle de parcours que celui de Véronique, seule face à elle-même et à ses envies. Un nouveau feuilleton en trois épisodes.

Véronique

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Nouvelles et petites histoires

Repost0

Publié le 15 Octobre 2009

Parfois le doute m'étreint.
D'accord le postulat de départ était clair: ce blog est fait par moi, pour moi, j'y raconte ce que je veux et je peux y faire preuve de la plus accablante mauvaise foi. Mon parti pris étant simple: J'aime les femmes aux cheveux courts, point!
Mais on finit par se prendre au jeu, on cherche à convaincre, on aimerait bien emporter l'adhésion. Mon rêve serait que les lectrices soient une majorité parmi les habitué(e)s. Quelles trouvent dans ces lignes du réconfort, des idées, des arguments. Quelles se disent: "Mais bon sang! Il a raison. Il faut oser, la vie est trop courte pour s'em...bêter avec des considérations d'un autre âge. L'éternel féminin à la chevelure de naïade, foutaise oui!"
Et puis, à côté de mon gout irrémédiable pour les petites têtes bien faites, il y a aussi mon plaisir d'écrire des histoires. Un peu érotiques, un peu" monomaniaques", mais qui traduisent quand même les raisons pour lesquelles je trouve du plaisir auprès des femmes aux cheveux courts.
D'ailleurs, ami(e)s qui me lisez, j'ai bien envie de vous en distiller une autre, d'histoire. Mais j'aimerai savoir si réellement vous y trouvez autant de plaisir à la lire, que j'ai eu moi à l'écrire.
Oui je sais. Tout ça n'est que vanité. J'ai déjà fait mon acte de contrition, et je poursuivrai mon monologue entêté. Mais si d'aventure des commentaires me laissaient penser que vous avez bien aimé l'histoire, alors là....

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0

Publié le 15 Octobre 2009

Finalement ces rendez vous commençaient à m'amuser. La peur qui m'avait quasiment tétanisé la première fois en rencontrant ma nouvelle psy et en entendant son accent bavarois tout droit descendu de Berchtesgaden, me  laissait l'imaginer en culotte de peau en train de se taper sur les cuisses, pendant que ses nattes blondes fouettaient l'air autour d'elle...
Bref! N'ayant pas cédé à la panique dans les premiers instant, j'ai fini par trouver sa compagnie agréable, et donc j'étais de bonne humeur ce matin.
Moi- " Je me demandais si ma vision de la féminité n'était pas un peu arbitraire...Vous savez, le style, le caractère... Quelque chose qui vient de l'intérieur...
Ma Psy- Ya, riend afoir afec les jeveux gourts. Fous zavais pien mon jeeer ke zelon l'enfironnement kulturel zette josse là est berzu tifferament...
Moi- Oui c'est un fait. Mais je pensais au mouvement féministe, qui lutte pour faire disparaitre l'image de la femme-objet, celle qui fait les enfants-le ménage-la cuisine-et donne du plaisir. Quelque chose de bien "occidental" ça, hein? Et au bout du compte on à l'impression que ce combat n'a réussi qu'à passer d'un extrême à un autre. Comme si pour être femme une femme devait devenir un homme.
Ma Psy- Hummm Yaaaa indérézant. Maiz zela tefrait fous blaire non?
Moi- Ah non pas du tout! Dans mon idéal féminin, la femme n'est pas un homme. Au contraire. Elle est l'essence même de la féminité, andros et  gyné réunis à nouveau. Du caractère et de la détermination, de la fragilité et de la sensibilité. De l'intuition et de l'allure...
Ma Psy- Z'est peaucoupe drop' apztrait. Maiz abrès dout l'itéal est zoufent inakzéziple.
Moi- Oui c'est ça mon problème, j'idéalise trop!

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Ma Psy et Moi

Repost0

Publié le 14 Octobre 2009


Je fond littéralement lorsque je vois parfois avec quel mimétisme les couples arrivent à se confondre dans leur apparence. Leurs style vestimentaire, ou leur coupe de cheveux, souvent les deux. Est-ce inconscient, ou déterminé? Cela peut être un jeu. En tout cas l'idée me plait, de vouloir à ce point se confondre dans l'être aimé, d'y retrouver une part de soi même.



























Et quand je parle de couple et d'amour, je ne distingue ni le genre ni l'âge bien sur.

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0

Publié le 14 Octobre 2009


A l'heure ou tout le monde se précipite dans un snack ou un restaurant, elle se pose à la terrasse de son café préféré. Elle s'y installe comme elle le ferait chez elle, et, sereinement, se replonge dans la lecture du moment, sans crainte du regard des passants, sans peur d'être importunée. Sait elle seulement qu' à l'inverse de ce qu'elle pourrait croire, ses cheveux tondus attirent le regard tout comme la chevelure opulente d'une autre? Sait elle seulement que ses lourds bijoux " ...Dont le riche attirail, lui donnait l'air vainqueur, qu'ont dans leurs jours heureux les esclaves des Maures"  associés à ses cheveux ras et drus la rendent encore plus attirante aux yeux de certains hommes? Sait elle qu'en les faisant tondre elle a dévoilé sa véritable beauté au lieu de se soustraire à la concupiscence?
Mais après tout...Peut être le sait-elle justement.


Photo: Pierre André Simard
Extrait: Les bijoux de Ch. Baudelaire

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost0