Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Quartier Libre: Margot

margot.jpg

Margot est une belle personne, une jeune femme en quête d'absolu qui sait jouer avec les mots et s'exprimer à travers de belles poèsies. Une femme aux cheveux courts, assurément, déterminée et audacieuse, dont le jeune âge ne laisse pas soupçonner la grande maturité...

 

La première fois j'avais 15 ans. C'était vers Noël, je ne sais pas pour qui ni pourquoi. J'avais envie de changer, tout simplement. La première fois on n'ose pas regarder, on ne fait qu'écouter le crissement de la cisaille dans les mèches lourdes qui s'écrasent déjà par terre. Puis on lit dans le sourire fier de la coiffeuse qu'il est trop tard. C'était une coupe courte « classique ». La première semaine est difficile, difficile de ne pas se retrouver dans le miroir, de ne pas savoir. Les gens disaient « super » mais je n'en étais pas convaincue. Peut être l'effet garçon, je ne sais pas. Et puis doucement au fil des semaines, sans vraiment m'en rendre compte, le doute s'est envolé, emportant quelques centimètres de plus avec lui. Et j'ai su m'apprivoiser, au delà de ce que le miroir de la société pouvait réfléchir.

 

Au mois de juin j'avais les cheveux rasés très près sur les cotés et des mèches qui se dressaient fièrement contre le vent au dessus de mon crâne. Quant au regard des gens, c'est toujours la même chose, les garçons regardent, les filles parlent. Et on finit par comprendre, et on arrête de se cacher parce qu'au fond, si c'est pour ne pas s'assumer pour ne pas moins insatisfaire le regard des autres, à quoi bon mettre de l'argent pour un coup de ciseau ?

 

 

Cette année, le coiffeur a rigolé quand je lui ai dit que je comptais tout laisser repousser. Il avait raison ! Et c'est un très bon échec ! J'ai fondu dernièrement en tombant par hasard sur le clip de Miley Cyrus « wrecking ball », que je connaissais pas du tout. Et j'ai bien été obligée de reconnaître qu'elle est magnifique ainsi !

 

Alors, tout recommence, on en parle autour de soi, on en parle comme si on allait passer sur le billard alors qu'au fond tout le monde sait bien qu' « au pire ça repoussera ». Et voilà, on finit par trépigner pendant l'attente trop longue dans les fauteuils du salon, à sourire quand une des clientes demande au coiffeur de couper, mais juste un peu, parce qu'elle n'ose pas tout à fait, à se retenir de soupirer au contact de la tondeuse, et à sortir de chez le coiffeur très heureuse dès les premiers pas dans la rue !

 

Pour moi ce ne sont pas les cheveux, courts ou long, ni l'apparence quelqu'elle soit qui font la femme, puisqu'il m'a fallu quelques mois avant de pouvoir me penser et me dire femme aux cheveux courts avec tout ce qu'on peut mettre là dedans, tout ceci ne fait que révéler qui nous sommes. Et il y a tellement d'histoires à partager, vivre et raconter, qu'il serait dommage de passer à coté pour une histoire de Diktat des apparences, non ? 

 

 

Photo: Margot R.

Son blog:  Ailleurs si j'y suis

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article

Fabymary POPPINS 24/11/2013 15:40

en lisant ce qu'elle dit j'adhère totalement, j'ai la même idée sur ce qu'est la femme aux cheveux courts, merci à elle.... et à toi