Laora remonte le temps

Publié le 3 Octobre 2013

Loneliest-of-Hearts-Photography.jpg

Pour tout vous dire, j'ai toujours été fasciné par la faculté qu'ont les femmes à changer de tête au gré des saisons. De ce point de vue, Laora était un exemple quasiment pédagogique. Aidée dans sa démarche par une chevelure de bonne nature qui poussait avec entrain, ma biquette du Val d'Aoste pouvait en quelques mois transformer sa coiffure à l'envie.

Or voilà qu'après le court court de l'été, ma belle transalpine s'était mis en tête de suivre la tendance et de se faire une coupe au bol. Rien que le nom, prononcé avec son accent suave, étirait mes lèvres en un sourire à la fois attendrit et un peu moqueur. Cependant, en quelques semaines à peine elle était parvenue à ses fins, aidée par son coiffeur qui à marche forcée avait réussit à provoquer ce contraste entre le long dessus et le ras dessous, et au final, malgré un air un peu stricte qui ne déplaisait pas à Frida, cela ne lui allait pas mal.

Moi " - Tu sais quoi chevreau? Je trouve que cela te donne un air d'adolescent.

Laora - Ma che cosa? C'est pas la coupe dé l'ado quand même. Quand j'étais bambina mon père il mé faisait couper les chéveux comme lé garçon. Ma là c'est la coupe dé femme sexy no?

Moi - Oui oui, non, ce n'est pas ce que je voulais dire. J'aime beaucoup tu le sais bien. Mais juste j'avais le sentiment que tu revenais un peu dans le temps, comme si tu voulais remplacer les mauvais souvenirs en quelque chose de plus agréable... Tu comprends?

Laora - No, rien dé tout. Et poui tou sais jé peux coiffer comme ça, poui comme ça aussi, rélévé ou avé la frange tout droit ou sour lé côté. "

Et ce disant elle adoptait des pauses, bouleversait sa chevelure pour à chaque fois montrer une nouvelle coiffure, ce qui, je l'avoue, pouvait me mettre rapidement dans un état de béatitude totale...

 

Photo: Julia Coldfront

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Ma Psy et Moi

Repost 0
Commenter cet article