Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Folie douce

thelittlebeast.jpg

Ce n'est pas une question d'âge, ni de milieu social ou affectif, encore moins d'éducation. Un peu comme un mal moderne, il y aurait des porteurs sains et d'autres qui développeraient la maladie. Parce que pour la plupart l'idée est là, depuis longtemps, ancrée au fond du cortex, une sorte de fantasme qui fait peur et qui excite, une folie douce qui vient chatouiller les neurones de temps en temps.

On y pense et puis une sorte de raison cadenasse l'idée de manière à ce qu'elle ne puisse jamais faire surface. Mais voilà, certaines sont plus fortes - ou plus folles - que d'autres et elle découvrent la clé de ce verrou, par hasard, subitement, sur un coup de tête ou alors mûrement façonnée, petit à petit, attendant avec confiance le moment propice à cette révélation.

Cela pourrait s'apparenter à de la folie, parce que c'est difficilement explicable, mais cela n'en est pas. A 20 ans ou à 40, il n'y a pas d'âge pour céder à la curiosité de se découvrir soi même ou à l'envie d'apparaitre sans artifice, cartes sur table pour toucher à l'essentiel. Parce que le faire révèle tant de choses, sur soi même et sur les autres à la façon dont ils vous perçoivent qu'après c'est comme guérir d'un mal mortel: on voit la vie différemment.

 

Photo: thelittlebeast

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article

bizzie 04/10/2013 12:50

"certaines...plus FOLLES", ouais ! "ont trouvé la clé du verrou, et sur un coup de tête", ouais "ont ont cédé à la curiosité de se découvrir soi-même...SANS ARTIFICE"...oué ! ;) et quelle
excitation ! Et quel épanouissement ! Merci Jean

jeaneg 04/10/2013 13:10



Ah Delf si tu savais comme j'aime quand tu te retrouves dans un article


 



Murielle 04/10/2013 09:32

J'avais 26 ans, mis au monde mes jumeaux, et comme une évidence physiologique, couper avec celle que j'étais.... Une carte postale d'A bout de souffle à la main, me voilà assise face au miroir. Et
la coiffeuse de me complimenter sur mon amoureux...ben c'est Belmondo!!!! Bonté divine!!!!! Elle avait cru que j'étais Jean Seberg!!!! Les cheveux ras et j'étais sublime.... Envie de vivre de jouir
de rire!!! La Femme était incarnée!!! La grâce féline qui m'inonde...

jeaneg 04/10/2013 09:51



Palme d'or du commentaire!