Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Ne cherche pas

Vincent-Littlehat.jpg

Parvenue en ce lieu idéal et paisible, elle pu enfin s'alanguir entourée des neuf Muses qui comme toi étaient intriguées et fascinées par la créature, l'alchimie de son corps et l'harmonie de ses traits. Elle est à la fois nymphe et éphèbe et le bol de ses cheveux blonds lui donne la douceur d'Eros. Toutes l'enviaient et chacune trouvait en elle l'inspiration qu'elle saurait dispenser aux mortels, poètes et musiciens...

Pourtant elle, ne parvenait pas à être heureuse, tourmentée dans ce chaos et désirée autant par les hommes que par les femmes, source d'amour universelle qui ne saurait tous les contenter.

Elle fini par s'assoupir et ton regard ne parvient pas à quitter ce corps lisse et droit, le galbe à peine marqué de ce sein juvénile, la finesse de ce poignet et de ces doigts longs et délicats, cette nuque aux cheveux tondus qui te donne l'envie d'embrasser et de caresser.

Ne cherche pas pourquoi. Sans doute, pour se venger de tant d'idéal, les dieux condamnèrent l'androgyne à ne plus jamais se satisfaire de son état, cherchant sans cesse qui du garçon ou de la fille privilégier alors que c'est dans cette dualité même qu'elle trouve toute sa puissance...

 

Photo: Splice_x


Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article

FleurDuMal 05/03/2013 12:22

Chaque fois que je viens sur ce blog, j'ai une envie folle de relire pour la énième fois Séraphîta, de Balzac. Avis aux amateurs et à tous ceux qui s'intéressent au mythe de l'androgynie ! Cette
nouvelle devrait vous combler ( certes, elle est super bien écrite, mais elle est surtout... déroutante, fascinante, envoûtante ...) Malheureusement, elle est assez difficile à trouver (en Pléiade,
sans doute, mais individuellement ... :s ), ne faisant pas partie des oeuvres de Balzac que tout-le-monde-a-lu comme Eugénie Grandet ou le Père Goriot. Pourtant, elle dégage une énergie et une
force extraordinaires, et le fait qu'elle soit "moins connue", je trouve, renforce encore son pouvoir.

"Mainte fleur épanche à regret / Son parfum doux comme un secret / Dans les solitudes profondes" (Baudelaire)

PS : à quand un article avec "La Chevelure" de Baudelaire, après Eluard ;)

jeaneg 05/03/2013 12:32



Je crois que j'ai cité Séraphîta dans un de mes
articles et tu as raison de nous amener à cette lecture.Merci EH


Bien sûr je pense toujours à "La chevelure" de Baudelaire... Pourtant je ne suis pas sûr que cette toison moutonnant sur l'encolure soit "en phase" avec le blog.



caro 03/03/2013 13:07

Pas vraiment non, c'est comme la tondeuse, une fois que tu l'as pris tu ne la lâches plus :D

jeaneg 03/03/2013 13:18







caro 03/03/2013 12:35

C'est quelque chose ça quand même, d'être accro à ces textes !

jeaneg 03/03/2013 12:43



Est ce que tu voudrais te débarrasser de cette addiction? 



Fabymary POPPINS 03/03/2013 11:08

quête éternelle de l'impossible! beau texte et jolie musique

jeaneg 03/03/2013 11:14