Du bout des doigts

Publié le 28 Novembre 2019

Photo: Fany Meil

Photo: Fany Meil

Il faudra un instant de répit, comme on fait pour reprendre son souffle. Et dans cet instant, éphémère et splendide,  imaginer les doigts, délicats, effleurer la peau veloutée, ondulants sur chaque vertèbre, jusqu'à la naissance des cheveux qu'elle ne perçoit plus qu'à peine. Elle s'imagine, presque rasée et en frissonne, d'effroi ou de plaisir... sans doute de l'un plus que de l'autre. Elle en est quasi confuse, de cette audace qui l'emmène aux confins d'une illusion qu'elle connait bien, cette femme que beaucoup imaginent garçon.

Elle a longtemps résisté, comme si sa chevelure était le dernier rempart d'une féminité qu'elle n'a jamais compris. Enfin elle s'est inventée, provoquant ce mensonge délicieux qui l'installe à part, femme différente, à la fois éphèbe et odalisque, dans un paysage onirique. Quelques coups de ciseaux et la morsure inexorable des fines dents d'acier, vibrantes et acérées ont eu raison des esprits simples, les jetant dans la confusion et le doute. 

La voici enfin, telle qu'elle même, androgyne absolue et résolue.                             

 

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :