Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Cette affolante tendresse

Méli Rezeg

Méli Rezeg

Le geste aurait pu sembler banal. Après tout, quoi de plus courant entre personnes qui s'affectionnent, que de poser sa main sur l'épaule, caresser le cou, jusqu'à la base de la nuque... Et pourtant, qui ne l'a jamais connu, ne peut pas l'imaginer. Et cette caresse ordinaire ne l'est plus tout à fait lorsque la main affectueuse rencontre la peau nue, là où les cheveux sont ras. Celle ou celui qui touche est saisi.e par ce léger courant électrique qui va parcourir le bout de ses doigts, sa main entière et courir le long de son bras. Cette nuque rasée a une douceur sauvage, une délicatesse brutale. Le bout de chaque phalange se trouve agacé par le grain de la peau, puis par ce velours un peu rêche qu'il trouve soyeux malgré tout. 

Celle qui est touchée reçoit cette même onde électrique qui de cet endroit va se propager dans les épaules, descendre jusqu'aux reins et irradier le corps presque entier. Un frisson mutuel. Un plaisir augmenté, des sensations charnelles autant que cérébrales qui ne sont comparables à rien, par la seule grâce d'une coupe de cheveux... 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :