Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Nathalie

merethe5.jpgLa Place Rouge était vide

Devant moi marchait Nathalie
Il avait un joli nom, mon guide: 
Nathalie... 
La place Rouge était blanche 
La neige faisait un tapis 
Et je suivais par ce froid dimanche 
Nathalie...
Elle parlait en phrases sobres 
De la Révolution d'Octobre 
Je pensais déjà 
Qu'après le tombeau de Lénine 
On irait au café Pouchkine 
Boire un chocolat... 
La place Rouge était vide 
Je lui pris son bras, elle a souri 
Il avait des cheveux blonds, mon guide 
Nathalie... Nathalie 
Dans sa chambre à l'université 
Une bande d'étudiants 
L'attendait impatiemment 
On a ri, on a beaucoup parlé 
Ils voulaient tout savoir, Nathalie traduisait 
Moscou, les plaines d'Ukraine, 
Et les Champs-Élysées 
On a tout mélangé et on a chanté 
Et puis ils ont débouché 
En riant à l'avance 
Du champagne de France 
Et on a dansé... 
La, la la... 
Et quand la chambre fut vide 
Tous les amis étaient partis 
Je suis resté seul avec mon guide, 
Nathalie... 
Plus question de phrases sobres 
Ni de révolution d'octobre 
On n'en était plus là 
Fini le tombeau de Lénine 
Le chocolat de chez Pouchkine 
C'était loin déjà... 
Que ma vie me semble vide 
Mais je sais qu'un jour à Paris 
C'est moi qui lui servirai de guide, 
Nathalie... Nathalie

Paroles: Pierre Delanoë

Musqiue: Gilbert Bécaud

Modèle: Merethe Hopland

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article

fabymary poppins 15/11/2011 06:55


je viens de cliquer sur le lien et merci jean quelle belle surprise ça compense le fait de ne pas avoir eu la chanson pendant la lecture du billet et de l'émotion car la maman de mon amie n'est
plus de ce monde et le prénom de sa fille est resté lui


jeaneg 15/11/2011 08:52



Ah ben voilà!



fabymary poppins 15/11/2011 06:49


oh zut tu as pas mis la chanson!!! quoi qu'il en soit j'aime beaucoup cette chanson car c'est le prénom d'une amie très chère et aussi que c'est dû à un pari et aux origines polonaises de son papa
qu'elle doit son prénom et ton modèle représente bien Nathalie comme on l'imagine, "ma" nathalie est blonde aussi évidemment avec carré très court, PS j'ai failli m'appeler comme ça mais le médecin
a dit STOP vu l'avalanche de NATHALIE dans les années 1964, bon assez parlé non?


jeaneg 15/11/2011 08:52



Décidemment tu n'es pas assez curieuse. Il faut cliquer sur le nom du chanteur



lenny 14/11/2011 21:18


Non, elle venait pour nous aider à prendre un bon accent. Elle était gentille et nous, bande de petits cons, on l'emmerdait avec nos questions sur la liberté, histoire de pas bosser et de faire
causette tout en se marrant avec ses conneries standardisées de la marque "Lénine and C°"!
Et puis elle avait ce chignon géant peigné parfaitement, c'était rétro 60 pendant que nous nous étions, une partie d'entre nous, sur la fin de vague Power Flower... Cheveux longs, of course.
L'année suivante c'était un mec. Même jus de crâne! Sans chignon, lui. Mais une eau de toilette étrange, désagréable: un mélange d'eau de Cologne et de vieux gant de toilette. Un truc un peu crade,
quoi. C'était un parfum qui allait bien avec l'adjectif "soviétique".


jeaneg 14/11/2011 21:38



Hummm ça donne envie... 



lenny 14/11/2011 18:42


Pas d'hésitation c'est Merethe que je préfère. Quand je vois les horreurs de chignon, ça me rappelle la correspondante soviétique qui venait au collège quand j'apprenais le russe. Pareille! Moche!
Avec cette bouille épaisse assez typique chez certaines Russes. Et bien sûr, l'URRS était un merveilleux pays de liberté. C'était sous Brejnev.
Bref! Comme disait Pépin...


jeaneg 14/11/2011 19:33



Aaaah le charme slave....


 Une correspondante soviétique qui venait dans ton collège?? Merde! Avec commissaire politique et tout et tout?



Lenny 13/11/2011 14:09


C'est un souvenir de gamin cette chanson. Je la chantonnais après l'avoir entendue sur le transistor de ma grand-mère.
Je ne sais plus si je l'imaginais cette Nath. Mais là, cette jolie Merethe "rebaptisée" Nathalie, c'est une bonne idée. Disons que tu dépoussière l'imaginaire d'une période si proche et si
lointaine. Déjà!
Et Nathalie nous séduit... au point de chanter. ET de se souvenir de Bécaud. Ce qui est bien aussi!


jeaneg 14/11/2011 17:38



En cliquant sur le nom du chanteur au bas de l'article on voit un "clip" de l'époque... Une Nathalie d'un autre style.