Raide

Publié le 12 Décembre 2013

Frange-copie-2.jpg

Alors voyons... comment dire ça? Parmi le large éventail de mes goûts et de mes couleurs, il y a une sympathie certaine pour les cheveux raides. Allez savoir pourquoi, la plupart de celles que je connais et qui ont, à mes yeux, la chance d'avoir une chevelure lisse s'en plaignent et voudraient avoir des boucles. Evidemment quand on sait que la réciproque est parfaite, cela laisse toujours un peu perplexe. 

Je ne sais pas pourquoi, je trouve du caractère aux cheveux raides. Frida y verrait certainement quelque chose de phallique, par déformation professionnelle, sans doute.

Quelle que soit la couleur et peut être même quelle que soit la longueur ( si si ) les cheveux raides, lorsqu'ils sont entretenus m'inspirent davantage une transcendance du genre, à l'inverse d'une chevelure bouclée qui irrésistiblement me fait penser à l'image ancestrale de la femelle de l'homme, comme diraient les anthropologues. Je sais, ça se discute, mais ce n'est que mon impression.

De quelque façon qu'ils soient taillés, les cheveux raides donnent toujours un résultat net, tranchant, comme cette frange après un coup de ciseaux précis, mange un peu les yeux, ce carré ou ce bol qui dévoile franchement la nuque ( ou pas ), cette mèche "graphique" quand le reste est presque tondu...

Noirs ils ont le parfum de l'Asie mystérieuse, blond le charme de la Scandinavie lumineuse, l'épaisseur d'une riche étoffe et la brillance d'une soie rare. Ils coulent, sur l'épaule, sur la joue, retrouvent sans cesse leur place et soulignent admirablement bien une nuque qui aurait pris le parti d'être nue. Non vraiment, j'aime bien les cheveux raides.

 

 

 

Photo: Sergio Kurhajec

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :