Frida ne lâche pas le morceau

Publié le 7 Avril 2012

helmutnewton-arielleafterhaircut.jpg

Frida s'était depuis longtemps inspiré du travail de la photographe Alice Springs et il n'était pas rare que je surprenne les deux filles en train de tailler, tondre et raser leur toison intime mutuellement et souvent dans une quête toute légitime de plaisir. Contempler ce spectacle suffisait à mon bonheur car j'aurais été bien mal à l'aise de jouer au coiffeur dans cette situation. 

Malgré le travail psychologique intense que produisait Frida pour que Laora renonce à laisser pousser ses cheveux, cette dernière parvenait  tout de même à ses fins et portait un joli carré encore un peu court, mais parfaitement entretenu, qui lui donnait un air malicieux et espiègle. Elle tenait bon, décidée à retrouver sa chevelure d'antan. Paradoxalement, cette phase n'était pas un calvaire comme elle avait souvent entendu ses copines le dire. Au contraire, le soin et l'entretien régulier qu'elle apportait à sa coupe était toujours l'occasion de jeux érotiques qu'elle partageait le plus souvent avec la bavaroise. 

Ainsi lorsqu'elle décida d'adopter une frange, elle confia à la doctoresse de la Forêt Noire le soin de la tailler. Depuis, ce qui en général pouvait prendre, en usant de précautions, quelques minutes à une main habile, se transformait en véritable séance d'émondage dgne d'un amateur de bonsaï.

Ma Psy " - Du Gombrend, z'est imbordant kant on vait bouzer les jefeux k'ils zoient douchours imbekaplement daillés.

Moi - Je ne te savais pas devenue une telle spécialiste... Est ce que cela t'excite? 

Ma Psy - Du feux tire zexuellement?

Moi - Frid', je t'en prie, ne fais pas l'âne pour avoir du son. Pas avec moi...

Ma Psy - Was? Afoir tu zon? ... Pref! Eh pien bour de rébontre che tirais.... Ya!" Elle eut un rire un peu carnassier et un reagard pervers qui m'effraya. Décidemment cette teutonne demeurera toujours insondable...

Moi " - Oui mais bon, tu n'es pas obligée à chaque fois de passer une heure à tailler la coupe de Laora, la couvrant littéralement de cheveux coupés...

Ma Psy - Ach! Barze que doi za ne d'exzite bas beut êdre?

Moi - Euuuuuh.... 

 

 

Photo: Helmut Newton

Modèle: Arielle

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Ma Psy et Moi

Repost 0
Commenter cet article