Femme de guerre

Publié le 29 Mars 2012

Nivat-copie-1.jpg

L'autre soir je regardais d'une oreille distraite les intellectuels de tous crins se déchirer dans un combat ensanglanté à coup de phrases assassines dans l'émission Ce soir ou jamais. Et puis, j'ai fini par prêter un oeil à mon écran et j'ai découvert, là au fond, un peu dans l'ombre, une femme élégante et discrète. J'avais du manquer son intervention, parce que jusqu'à la fin je ne la vis parler que très peu. Pourtant il y avait quelque chose de magnétique dans son regard et sa sérénité semblait inébranlable. Le calme des vieilles troupes, me suis-je dit, cette assurance qu'ont les vétérans qui ont vu tant d'horreurs que les duels de sociologues et auteurs bo-bo de la cité ( l'île de la Cité ) ne peuvent que les faire sourire gentiment.

Cette femme souriante je ne l'avais pas reconnue et les photos que l'on peut trouver d'elle sur l'Internet ne rendent pas justice à sa beauté. Anne Nivat, puisque c'est elle, est une héroïne moderne. Une femme d'aventure, sans peur, qui parcourt la guerre depuis des années pour raconter ce que personne ne peut imaginer. Comment pourrais-je ne pas la faire entrer illico dans mon panthéon, aux côtés de ces femmes d'action, conquérantes déterminées qui toujours m'ont fasciné. Le prix Albert Londres c'est autant dire la Légion d'Honneur pour un reporter. Ca vous pose le personnage. Pourtant elle garde l'humilité de celles et ceux qui ont côtoyé la mort, faisant parfois route avec elle à travers les champs désolés et les ruines où les enfants pleurent.

Incontestablement une femme aux cheveux courts....

 

Anne Nivat

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :