Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Dans le jardin de pierres

by-Chip-Somodevilla.jpg

L'endroit est apaisant. Au milieu des grands pins, une allée d'asphalte mène à travers différents carrés où l'herbe grasse inonde le regard de sa verdure. Elle est venue, comme presque chaque semaine depuis... C'est comme un rendez vous amoureux. Mais même si ses larmes ont sèché, son coeur se serre à chaque fois qu'elle vient dans le jardin de pierres. Là bas au fond elle aperçoit un soldat en uniforme, un genou à terre, le front presque posé sur une stelle de marbre. Elle le devine en train de parler à son camarade, lui dire ses regrets ou ses pensées affectueuses...Enfin elle croit. C''est ainsi qu'elle fait elle aussi. Elle s'assoit dans l'herbe, faisant rouler dans ses doigts le caillou qu'elle a ramassé en venant et elle parle, doucement, à celui qu'elle aime et qui dort là. Elle parle de sa robe, persuadée qu'elle lui plait et de ses cheveux qu'elle a coupé. Et puis, presque naturellement, affectueusement, elle dépose le petit galet sur le marbre blanc, comme si elle le posait dans le creux de sa main et elle s'allonge près de lui... Dans la chaleur de juin, elle s'endort dans ses bras...

 

Photo: Chip Somodevilla

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article

Joli coquelicot 10/06/2011 10:49


Si émouvant...


jeaneg 10/06/2011 11:00



Ces endroits là m'émeuvent...



Jj 10/06/2011 06:42


j'ai eu fait une chose similaire, venir au début plusieurs fois par jour, pleurer sur sa tombe, puis moins souvent mais plusieurs fois quand même, par jour, puis par semaine, mes venues se sont
espacées, mais mon coeur saigne encore et toujours. Depuis j'ai perdu mes frères et mes parents, je me sens seul, mais quand je passe dans la commune où ils sont enterrés, je n'y vais pas... je ne
sens pas le besoin, mais pour lui, si, quand je retourne maintenant dans la région, cette région où il repose à jamais, je m'arrête et je pleure, je pleure comme au premier jour, une douleur
insupportable, un instant inoubliable où je l'ai découvert, sans vie... perdre ses parents, ses frères d'âge adulte, c'est presque normal, perdre son fils, jamais... si je pouvais mourir pour le
faire revivre... je donnerais volontiers ma vie pour lui !
Il aurait eu 24 ans le 21 juin prochain !
Jj


jeaneg 10/06/2011 08:56



Sois le bienvenu ici JJ



Fabymarypoppins 09/06/2011 23:30


en effet et t'es encore debout toi, à cette heure ci? et moi? oui suis seule, mari en déplacement alors je traine


jeaneg 10/06/2011 08:49



Tu m'en diras tant....



Fabymarypoppins 09/06/2011 23:15


émouvant, triste et fort en symbole tant les mots que la photo et tu me fais penser que si je perdais mon amoureux je serai anéantie, vive la vie, elle est si courte, bises


jeaneg 09/06/2011 23:19



Peut être une façon de se rappeler à quel point la vie est éphémère...