Les nuques blanches

Publié le 20 Octobre 2019

Les nuques blanches

Faudrait pas croire que, sous prétexte que le JT de JP Pernaud n'en parle pas, cela n'existe pas. Pourtant c'est vrai qu'on en croise pas tellement dans la rue, de ces jeunes femmes à l'androgynie accentuée par une coupe de cheveux où la nuque et les côtés sont carrément rasés. Mais cela arrive, si on est un peu attentif. Le plus souvent c'est sur les réseaux sociaux qu'elles se révèlent. Alors, est-ce que les réseaux sociaux ne seraient pas la vraie vie? 

Quoiqu'il en soit, si l'on y réfléchit un instant, on se dit que c'est assez extraordinaire de voir à quel point certaines femmes ont réussi à s'approprier ce style et de quelle manière cela fonctionne, cela colle à l'air du temps. Certes, ça ne va pas à tout le monde et il y a surement d'autres moyens   d'exprimer une force de caractère, un tempérament de guerrière, assurance et indépendance. C'est vrai! Mais il faut avouer qu'en l'occurrence ça marche pas mal, cette coupe de cheveux, à la fois stricte et folle, nette, minutieusement dégradée, propice au design, aux couleurs affirmées ou naturelles. Alors non, ce n'est pas véritablement une "tendance". On pourrait dire plutôt que c'est une "exploration" de style, une occasion de pousser un peu plus loin le curseur dans le mélange de genre.

 

@youngbadass_  @emilieporchee @youngbadass_  @emilieporchee
@youngbadass_  @emilieporchee @youngbadass_  @emilieporchee

@youngbadass_ @emilieporchee

Cependant, il faut noter que bien souvent, celles qui ont osé ce style, ont du mal à se passer des sensations que cela procure. Androgynes et tomboys affirment souvent ainsi une stupéfiante ambiguïté.

 

 

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :