Révolutionnaire

Publié le 19 Octobre 2017

Révolutionnaire

Il y a 100 ans, les russes ont failli inventer un monde meilleur... Hélas ils n'ont fait que créer un nouvel enfer.

Bon, je suis pas là pour faire la chronique "Histoire contemporaine" hein! Mais dans cette histoire qui a tout juste 100 ans, il y a un fait qui serait presque passé inaperçu... 

Alors un bref rappel du contexte hein? Nous sommes donc en 1917, la Russie du Tsar est en guerre, comme tout le monde, contre l'Empire Austro-hongrois  et l'Allemagne. Mais en même temps, comme c'est un peu le bordel, dès le début de l'année il y a une première révolution à bord et Nico "le Tsar" ne tarde pas à être licencié. Bon.

Pendant ce temps là, comme toujours quand rien ne va plus, les femmes s'en mêlent et puisque l'ennemi est partout, aux frontières comme à l'intérieur, se créent des bataillons exclusivement féminins que l'Histoire appellera "Bataillons de la Mort", tellement ces recrues là sont déterminées à ne pas laisser ce "monde meilleur" leur échapper. 

Elles viennent de partout et de toutes les couches de la société, elles sont commandées par une femme, Maria Botchkareva et encadrées par des soldats de métier. On leur donne des uniformes d'homme et on leur rase la tête, pour que tout le monde comprenne qu'il ne s'agit pas d'un patronage pour dames.

Hélas bientôt, la révolution elle même est mise en danger par les bolcheviks et l'un de ces bataillons  de femmes se retrouve au mois d'octobre à défendre le Palais d'Hiver où se trouve le gouvernement provisoire. L'Histoire retiendra plutôt le symbole que le fait d'armes. Désarmées, arrêtées et incarcérées, elle paieront cher, comme on peut l'imaginer, leur engagement.  

Les Bataillons de la Mort

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs, #Divers & variés

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :