Fille au masculin

Publié le 7 Septembre 2017

Photo: Soline Martin

Photo: Soline Martin

Elle prend la photo, comme une preuve pour elle même. Elle aime bien paraître sur le fil du rasoir. Elle a beau pourtant s'imaginer masculine, c'est difficile de ne pas être charmé par son allure sportive et ses manières raffinées. Quelques bijoux discrets, un trait de maquillage parfois... Une blondeur artificielle mais sophistiquée, les cheveux courts mais une jolie mèche qui balaie le regard. Pas d'excès, pas de provocation.

Et puis un jour...

Un jour il faut surprendre, casser la routine, interrompre le ronronnement autour de soi. Ce masculin qui la taquine depuis toujours mais qui jamais ne la dominera, elle veut lui laisser un peu plus de place. L'apparence est trompeuse, un rien suffit pour égarer les jugements. La blondeur s'est estompée, d'un coup de peigne elle rejette sa mèche sur le front... et puis surtout, comme une gourmandise, elle a fait tondre sa nuque, presque rasée, et puis ses tempes et le contour de ses oreilles. Un trait de tondeuse qui souligne le masculin, comme le mascara souligne le regard.

Elle se sent troublée...  Cette photo, noir et blanc aux contrastes prononcés, son visage sans fards ni sourire, ces cheveux en arrière, ce tour d'oreille, tondu et dégradé... Elle apparait différente, comme un joli garçon dont elle aimerait être amoureuse, puis se reconnait, en éprouve de la fierté, de l'amusement.

Et d'un rien elle se conjugue au masculin... 

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article