Une coupe de fille

Publié le 4 Septembre 2017

Photo: ©jeaneg

Photo: ©jeaneg

Ça m'plairait assez qu'on arrête un jour de catégoriser toutes les choses qui n'ont pas besoin de l'être... 

Par exemple... une coupe de cheveux. Aujourd'hui encore, selon que vous êtes homme ou femme, mais avec les cheveux courts l'un et l'autre, "on" va vous faire une coupe d'homme ou une coupe de femme. Si si, vous savez, le genre on vous laisse les pattes un peu plus longues, en pointe, la nuque un peu plus épaisse et toujours un peu longue, histoire de "féminiser" des cheveux que le coiffeur ou plus souvent la coiffeuse jugera sinon "trop courts".

Mais bon sang d'bonsoir! De quoi j'me mêle? Est-ce qu'on ne pourrait pas envisager seulement deux options: court ou long ( y compris pour des coiffures clairement identifiées, comme le bol ou le carré par exemple ). Et du coup naîtraient des salons qui seraient dédiés aux cheveux courts et d'autres aux cheveux longs... Dans les salons "cheveux courts" le choix couvrirait l'ensemble de ce qui aujourd'hui est proposé aux hommes, rasés ou pas. Et les professionnel(le)s seraient juste des spécialistes, des experts, des Mozart de la tondeuse et des ciseaux...

Mais je délire, je divague, je m'égare. En même temps, cela réglerait définitivement le problème des tarifs. Quels qu'ils soient, hommes et femmes seraient assujettis aux mêmes, par la force des choses... Enfin bref! Quelqu'un sans doute me dira que cela existe déjà, que les femmes aux cheveux "très courts" ne deviennent pas automatiquement des hommes en sortant de chez le coiffeur et qu'elles paient le même prix que leur petit ami lorsqu'elles se font un "skinfade" bien fondu... Bon. Ok... Ok!

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :