Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Riposte

strike-back.jpg

Je ne vois pas pourquoi je me cacherai, j'aime bien les séries télé que diffuse Canal+. En général je suis bon client. J'ai adoré "Scandal" et pourtant pas l'ombre d'une femme aux cheveux courts là dedans. C'est une preuve non? Donc je regarde volontiers tout ce qu'on me propose avec plaisir. J'avais bien aimé les deux premières saisons de Strike back, alors je me suis laissé embarquer cette fois encore.

Sauf que, autant l'atmosphère feutrée des couloirs de la Maison Blanche ou du cabinet d'avocat d'Olivia Pope s'accordaient parfaitement à la sophistication et à l'élégance des personnages féminins de Scandal, autant quand il s'agit de femmes d'action qui vont faire le coup d'feu à Mogadiscio ou dans un township d'Afrique du Sud je suis absolument critique. Et là ça m'exaspère un chouïa. Il faut dire que la production étant passée aux mains des américains, ces grands enfants se sont empressés d'augmenter l'ingrédient " féminin" de la série et pour cela ils ont carrément incorporé le calendrier Pirelli. Bon... Il faut bien que l'abonné de Canal+ reste branché, même quand il n'y a pas de foot au programme, mais quand même! 

Si bien qu'on se retrouve avec une Section 20 ( l'unité d'opérations clandestines du MI6 ) commandée par un major féminin dont les lèvres peuvent à tout instant éclater sous la pression du silicone et qui, même sur le terrain, bien que son opulente chevelure soit négligemment attachée, ne manque pas de laisser quelques méchouilles pendre sur son visage histoire de rester "attractive". Évidemment ce n'est pas cela qui m'énerve le plus. Juste de voir cette pôv'fille jouer à l'opérateur des Forces Spéciales avec une arme dont on craint qu'elle ne sache pas distinguer la crosse du canon et qui dès la dernière cartouche tirée pourrait tout aussi bien se retrouver telle quelle dans un bar à hôtesses de la place Blanche, ça, ça m'exaspère. Et je ne parle pas de l'agent israélien, sans doute playmate du dernier numéro de Playboy, aux boucles soyeuses lui battant le creux des reins, courant à perdre haleine dans les rues du Cap en rafalant sur tout ce qui bouge... On frôle la caricature.

Oh mais ça va! Je ne suis pas aussi naïf. Je sais bien que pour se vendre il faut plaire au plus grand nombre. Ce qui me fait de la peine c'est justement que le plus grand nombre n'y trouve rien à redire...

 

Photo: Le "sergent" Richmont et le "major" Dalton - Strike back saison 3 

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article

Soltrail 01/07/2013 17:11

On va finir par y arriver à la Bimbo de grand prix. (je rigole)

jeaneg 01/07/2013 17:17



on en est déjà pas loin...



Fabymary POPPINS 01/07/2013 15:20

je regarde très peu la télé et ça ne m'attire pas plus que toi ce genre d'héroïnes!!!

jeaneg 01/07/2013 17:17



Ah bon?


 



Kristinn 01/07/2013 13:45

Tu n'arriveras pas à me convaincre parce que c'est le doublage qui accentue souvent la caricature!...

jeaneg 01/07/2013 13:50



Oui mais les british sont plus forts en éducation.... anglaise 



Kristinn 01/07/2013 13:28

Ah NON! pas possible que ce soit pire en v.o ! (oui j'ai des obsessions ;))

jeaneg 01/07/2013 13:40



Si parce que ça doit augmenter l'impression de dominatrice SM que donne ce "major" féminin :D


 



mllelili 01/07/2013 10:14

Le plus grand nombre est surement ravi du manque de crédibilité de la série, et puis sans vouloir faire ma blasée si tôt dans la journée le plus grand nombre ne trouve déjà pas à redire à des
choses tellement plus importantes ou graves que ce n'est pas très étonnant finalement. Retrouvons un peu de légèreté, je ne connais pas la série mais j'ai souri à sa description :)

jeaneg 01/07/2013 12:58



Tu as raison, retrouvons un peu de légèreté...