Mais qui voilà?

Publié le 4 Avril 2013

Tommy-ton.jpg

J'avoue, je ne peux pas me défaire de l'attrait qu'exerce sur moi Anne Catherine FREY, bien qu'elle n'ait jamais souhaité offrir à ce blog son soutien en témoignant de sa vie de femme aux cheveux courts dans la mode. Mais indirectement, voici qu'elle livre sur son propre blog, ce qu'elle aurait pu écrire dans un Quartier Libre que je lui aurais offert, plutôt deux fois qu'une...

Elle a décidé de tenter les cheveux longs et celles qui sont passé par là savent que ce n'est pas une mince affaire. Pourtant, comme à son habitude, elle le fait avec style et élégance. Elle se livre dans son article, dont je traduis ici un extrait:

 

"...Je sais qu'autant que je me souvienne, j'ai toujours aimé jouer avec mes cheveux. Quand j'avais environ 14 ans, ils étaient rouges flamboyants (ce qui était horrible. Imaginez ça avec les sourcils noirs. Définitivement un mauvais point ) car apparemment à un moment de votre adolescente vous ne pouvez être cool que si vous avez les cheveux rouge. Donc, c'était comme ça. Puis je suis devenue blonde pour un certain temps, enfin un étrange mélange entre blonde et brune, disons des reflets jaunes sur des cheveux bruns foncés. Imaginez le résultat, voilà. Finalement, j'ai décidé que l'un et l'autre de ces deux looks  étaient nuls et j'ai décidé de ne plus me teindre les cheveux, sage décision, puis je me suis battu avec environ 10000 coiffeurs pour obtenir une frange. Vous connaissez les coiffeurs, vous savez ce que vous voulez mais eux vous disent que c'est juste de la merde? Est-ce bien leur travail? Non, il suffit de me couper les cheveux s'il vous plaît. Et moi il ne me reste plus qu'à pleurer devant mon miroir. C'est à ce moment que j'ai trouvé mon coiffeur chez qui je vais encore aujourd'hui, Vito. Une frange? Toi? Parfait! C'est exactement le genre de réaction que je veux. Il tente tout, reste honnête et rend juste les choses possibles, c'est tellement facile avec lui. Alors j'ai eu une frange, et puis un jour je les ai coupé court. Et depuis, comme vous le savez tous, ils sont resté court. Dès le début, j'ai eu des commentaires tellement bien qu'à aucun moment je n'ai pensé à les laisser repousser. Si vous m'avez suivi pendant les dernières années, vous savez probablement que Vito et moi avons essayé presque tout ce qui est possible avec mes cheveux. C'était tellement amusant et ça l'est toujours. Il m'a même fait teindre en noir une fois, et j'ai adoré! (Enfin sans doute pas assez pour le refaire ;) Donc récemment, j'ai commencé à me demander de plus en plus à quoi je ressemblerai avec les cheveux longs à nouveau. L'idée m'est venue une fois, puis a disparu et a finit par me trotter dans la tête, jusqu'au jour où j'ai décidé de les laisser pousser. La dernière fois que je me suis vue avec de longs cheveux c'était quand j'avais 16 ans, j'ai donc visiblement beaucoup changé et je serais ravie de voir à quoi je ressemble avec ça. Juste par curiosité.

 

Donc je me retrouve ici aujourd'hui, au salon de Vito, à lui demander de le couper de manière à ce qu'ils soient courts et longs en même temps. D'habitude, il n'a pas besoin de description précise, il fait ce qu'il veut de toute façon (dans le bon sens!) Cette "undercut" est une excellente idée et je l'aime, cela ajoute quelque chose de nerveux et amusant à la phase de repousse. Sans elle, j'aurais probablement déjà re couper à nouveau. Je ne peux pas nier que parfois, même maintenant, mes cheveux courts me manquent. Mais après tout j'ai le temps d'essayer, j'ai décidé de le faire et de m'amuser avec quelque chose de nouveau.

Voyons voir combien de temps je peux le faire, littéralement."

 

Photo: Tommy Ton

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :