Rien à personne

Publié le 2 Juillet 2019

Photo: Manon Flebus par Katja Stückrath

Photo: Manon Flebus par Katja Stückrath

Parfois, elle se tient à l'écart du monde, sans cause à défendre, le dos au miroir et elle a cette pause que peut être, avant, elle enviait aux hommes. Mais ne vous trompez pas, l'Androgyne n'est pas en quête d'identité, elle a juste, plus clairement que les autres, conscience de l'injustice, parce que femme elle tutoie la liberté des hommes et si elle est assez audacieuse, elle peut s'en emparer. C'est juste la liberté qui lui importe, celle de n'être pas toujours apprêtée, celle d'avoir les jambes écartées, un bras sur le dossier de la chaise, celle d'avoir les cheveux assez courts pour être ébouriffés sans que cela heurte le regard ou l'harmonie du portrait, cette liberté qu'ont les hommes sans même en avoir l'idée, dont ils jouissent comme d'un privilège qui viendrait de si loin que personne ne sait plus qui le leur aurait accordé...

L'Androgyne est une inventrice, une magicienne qui transforme sa vie, avec la bienveillance des dieux qui lui ont donné quelques atouts. Elle est femme, le meilleur de l'Humain, dépouillée des artifices qui amusent les hommes et ne réclame rien à personne, juste cette liberté d'être une femme différente et de plaire autrement... A égalité 

 

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :