Sale gosse

Publié le 25 Octobre 2015

Sale gosse

Quand aucune paire de chaussures n'est à votre taille, c'est quoi le mieux? Se forcer, quitte à ce que cela soit douloureux et que le pied s'atrophie comme celui d'une vieille chinoise?

Non bien sûr... Tant pis pour les chaussures, il vaut mieux parfois aller pieds nus. Rien ne dit qu'en grandissant on ne trouvera pas la bonne pointure....

Je sentais bien malgré ma splendide parabole, que ma voisine n'était pas prête à laisser sa fille marcher pieds nus dans la vie. Elle persistait à se lamenter sur les beaux cheveux que la jeune fille avait massacrés, toute seule un jour, devant le lavabo de la salle de bains. C'était sans doute pour la pauvre femme le paroxysme de ce comportement étrange que sa fille révélait depuis des mois. "Mon Dieu, mais rendez vous compte mon bon monsieur, elle était si jolie avec ses boucles dorées qui battaient jusque le milieu de son dos."

Est-ce que par un sortilège abominable elle serait devenue laide d'un seul coup... de ciseaux? Est-ce que la beauté de sa chevelure ne masquait pas sa véritable beauté?

Est-ce que ce n'est pas plutôt le désespoir de perdre une jolie poupée façonnée à son goût qui rend cette femme malade?

Et puis quoi finalement, est-ce qu'il ne vaut pas mieux un "tomboy" bien dans ses baskets plutôt qu'une fille qui joue à la princesse en rêvant d'être le prince charmant?

Hélas, mes paroles n'étaient d'aucun réconfort pour cette femme qui ne voulait pas se résigner à laisser son enfant s'épanouir. Par contre je fus récompensé par le clin d'oeil que me fit la fille... discrètement.

Illustration: Amédée

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Divers & variés

Repost 0
Commenter cet article