Celle dont tu ignores tout

Publié le 27 Octobre 2014

Celle dont tu ignores tout

On croit toujours tout savoir des gens que l'on croise, d'un seul regard. L'oeil bionique affiche une trame, comme un écran de radar, et selon les critères perçus, l'image que l'on voit est rangée dans une catégorie ou bien une autre. Celle-ci avec son allure indéterminée et ses cheveux "rasés" hésite encore... marginale, malade, déprimée, extrémiste, militante? Les vêtements auraient aidés, il n'y en a pas, dommage, souvent l'habit nous fait le moine. Mais il y a des bijoux, des bijoux modernes, de l'or qui perce oreilles et cartilage. Pourtant c'est esthétique. Il y a de la sophistication, du vernis couvre les ongles soignés. On aurait préféré qu'elle soit un peu crasseuse comme cette fille qui traine son chien bâtard et boit de la bière sur nos trottoir, ou alors un cathéter planté dans le bras sur un lit d'hospice pour expliquer cette boule à zéro... mais non... c'est pire, tout semble "normal".

Elle apparait délicate, presque fragile avec son teint clair et ses yeux d'opale. Et pourtant ses cheveux tondus la rendent puissante, si puissante qu'on ne cherche même plus à savoir pourquoi elle les taille si courts. On la trouve même élégante et raffinée comme une déesse androgyne et puisque on touche au divin, on est rassuré.

Différente, l'aurait-on à peine regardé?

Photo: Tumblr

Rédigé par jeaneg

Repost 0
Commenter cet article

Camille 15/03/2015 16:22

Waw.. En un texte, toute l'histoire de la déconstruction des préjugés ancrés dans les cervelles trop encrassées que pour tenter un virage, un renouveau dans la manière de voir les choses.. J'ai le même visage que cette jeune femme.. C'est décidé, je me rase!

Jeaneg 15/03/2015 16:26

Banco!

Fred 27/10/2014 23:59

Je plonge dans chacun des articles avec toujours autant d'attention, et de surprises parfois. Oui, les femmes aux cheveux courts, c'est comme ça ... et j'ai les cheveux courts (bien sûr), et je me demandais si cet attrait pour les hommes aux cheveux longs, mi-longs, plus ou moins bouclés, n'était pas une sorte de "reflet" inversé de "nous" ? Ou suis-je la seule en ce cas ?

jeaneg 28/10/2014 09:28

Je ne suis pas surpris moi, je sais que tout est possible...