Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

ma psy et moi

Esprit de clocher

Esprit de clocher

Nous pensions, Frida et moi, en avoir fini des caprices de Laora qui nous avait, semaines après semaines, condamnés à suivre les joutes vocales des candidats d'un télécrochet à grand spectacle, parce que son coeur battait pour l'une d'entre eux. Et d'ailleurs,...

Lire la suite

Laora chasse le naturel

Laora chasse le naturel

Le retour des beaux jours n'était absolument pas un critère valable. Quelle que soit la saison, Laora aimait se balader à poil dans l'appartement. Par bonheur sa plastique quasi parfaite ne heurtait pas le regard, cependant cet exhibitionnisme presque...

Lire la suite

Vafanculo! ... Merci, toi aussi!

Vafanculo! ...        Merci, toi aussi!

Il y a longtemps que, pour ma sauvegarde, j'ai pris la précaution de ne jamais monter en voiture avec Laora. Non pas que la transalpine conduise mal, mais disons qu'elle a tendance à considérer que la conduite "à la romaine" est la manière la plus efficace...

Lire la suite

Laora voit rouge

Laora voit rouge

Un dernier élan, un dernier gémissement et nous nous retrouvions Laora et moi, pantelant et presque nus, adossés à la commode de la tante Giulietta... Quelques minutes plus tôt, à peine rentré d'une journée assez banale, la jeune transalpine m'avait littéralement...

Lire la suite

Frida parle d'amour

Frida parle d'amour

A tout bien considérer, il faut avouer que notre improbable trio fonctionnait malgré tout. Il fonctionnait même si bien que parfois il nous arrivait de sentir le poids de l'ennui qui naissait d'une certaine routine. Pourtant l'équation était presque parfaite....

Lire la suite

Frida est vénère

Frida est vénère

C'était une vraiment belle journée pour un mois de janvier. Je venais juste de faire une demi heure de queue pour acheter mon hebdo et comme j'étais dans le quartier, ma bonne humeur m'entraina jusqu'au cabinet de ma psy de la Forêt Noire. A peine entré,...

Lire la suite

Frida me console

Frida me console

J'avais les yeux presque clos, la tête appuyée sur l'accoudoir du Chesterfield, dans le cabinet maintenant familier de ma thérapeute bavaroise. Sans doute s'attendait-elle à ce que je la questionne une fois encore sur les origines de ma dilection et ses...

Lire la suite

Laora me harcèle

Laora me harcèle

J'ai toujours été fasciné par la capacité qu'a la belle italienne à inventer sa vie. Un article de magazine, un film, un roman et zou! la voilà partie dans une autre vie, un autre décor... Un jour en voyant une illustration de Thomas Pitilli elle s'est...

Lire la suite

Laora et la Science

Laora et la Science

Dire que la belle italienne était un peu excitée ce jour là serait un banal euphémisme. En réalité, c'était tout comme une tornade qui tourbillonnait du vestibule au salon, envoyant aux quatre coins de l'appartement les différents sacs de son shopping...

Lire la suite

Les mots pour le dire

Les mots pour le dire

Il arrivait souvent que Frida et moi nous devisions le soir après le diner, de sujets divers et variés, partageant un havane en buvant quelque alcool. Ce soir là ma thérapeute tyrolienne me parlait de ses sentiments pour la belle italienne, évoquant avec...

Lire la suite