humeurs

Publié le 29 Janvier 2013

halleberry_16.jpg

Pour tout dire, l'orange c'est pas forcément la couleur que j'aurais choisi au départ... Mais bon, j'ai bien compris qu'il s'agit là d'un clin d'oeil en direction du James Bond originel de 1962 où la plantureuse Ursula Andress apparaît dans une scène presque identique, sortant des flots, poignard à la ceinture. Et comment dire... ce qui me fait bicher, 40 ans plus tard et 20 épisodes plus loin c'est de voir une blonde à forte poitrine et à la pommette scandinave, supplantée par une brune sculpturale aux cheveux courts. Un vrai symbole!

Il était temps tout de même, parce que question James Bond girl, à part Carey Lowell au fin fond des années 80, les faire-valoirs, enfin les JBg, ont plutôt fait valoir d'opulentes chevelures tirebouchonnant allègrement sur leur robe de cocktail.

Et là, avec Halle Berry, non! Place à la femme d'action, gros pétard ( je parle de pistolet ) et belle carrosserie ( je parle de bagnole de sport ) cuir et cheveux courts.

Et du coup je me dis que, au moins dans cet épisode là, pour moi, c'est Pierce Brosnan le JBb. 

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0

Publié le 27 Janvier 2013

comas.jpg

On a beau dire, on a beau faire, si on prend le temps de regarder un peu autour de soi, on voit bien quand même que les choses changent...

Et prendre le temps de regarder un peu autour de soi, ça je sais le faire. Dès que j'ai l'occasion, je m'installe à la terrasse de mon café préféré et j'observe le monde qui tourne sous mes yeux. 

Bon, les choses changent, les choses changent... pas là tout de suite. Mais si on pense, ne serait-ce qu'aux années de notre enfance, on voit bien que ça bouge.

D'accord, en même temps je ne suis pas à la terrasse du café du bourg à St Mathieu-la-Cloche. Ça aide.

Donc ici dans ma grande ville du Sud, je trouve ça plaisant de croiser, presque dans le même temps, une jolie "mamie" sophistiquée tirant son caddie en toile Burberry's, une jeune femme un peu classe à l'allure pressée, jonglant avec son Blackberry et une étudiante aux oreilles cachées par ses écouteurs Sony. Et toutes, chacune dans son style, montrant leur nuque délicieusement nue, finement tondue et dégradée. 

Alors évidemment je le remarque plus que les autres parce que c'est une chose qui me fait vibrer, mais pourtant il y a bien ce mélange, d'âge, de milieu social, de culture même, avec un dénominateur commun. Allez donc voir ça il y a 20 ans seulement...

Et si j'exagère un tantinet ( ça aussi je sais le faire ) j'ai même l'impression qu'il y a une tendance à l'effacement des genres, ou en tout cas à un mélange des plus oecuménique. C'est à ça que je reconnais une femme intelligente et indépendante. En toute mauvaise foi!

 

 

Modèle: Ellie Fox

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0

Publié le 23 Janvier 2013

KimKyungSoo-korean-vogue-3.jpg

On a pas toujours une idée très positive de la Corée, entre le nord maintenu cruellement dans un moyen âge communiste et le sud au commerce outrageusement capitaliste. 

Pourtant il fut un temps où le pays du Matin Calme pouvait faire rêver les voyageurs sur les routes d'Orient qui parvenaient dans ce pays aux montagnes brodées dans la soie

En 2008, voulant renouer avec la tradition et cet âge d'or, le photographe Kim Kyung Soo fit une série pour le magazine Vogue, mettant à l'honneur le hanbok, costume traditionnel coréen. Bien sûr à cette époque, femmes et fillettes avaient des coiffures sophistiquées, des chignons soignés tout comme on imagine les geishas japonaises. Mais là, au contraire, les modèles ont les cheveux coupés, courts, en des coupes très graphiques et qui étonnemment s'accordent merveilleusement bien avec le style, au point qu'on pourrait imaginer que cela aussi est "traditionnel". Une façon élégante et subtile d'associer le passé au présent et la modernité à la tradition...

 

Photo: Kim Kyung Soo

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0

Publié le 19 Janvier 2013

936full-sophia-goth.jpg

Depuis un certain temps je m'aperçois que les articles qui sont produits ici deviennent de plus en plus teintés d'opinions personnelles, comme si, mine de rien, le blog dérivait doucement vers une sorte de journal intime où l'auteur livrerai sa vérité sur les événements du monde. Encore un peu , si je n'y fais pas gaffe et je vais faire un article sur le Mali ou Depardieu! Nanméhooo! Ressaisissons nous. Cette page n'a jamais eu vocation à parler de moi, ni de ma vie, ni du reste. Quelques fois il m'est arrivé, par digression, de m'égarer dans quelques souvenirs évoquant mon enfance, ballottée avec mes 12 frères et soeurs au gré des escales de mon père, capitaine au long cours, par notre mère qui un temps fut éclusière à Panama avant de finir rouleuse de tabac à La Havane, mais dans l'ensemble j'essaie de m'en tenir aux humeurs et états d'âme de l'amoureux des femmes aux cheveux courts que je suis. Et  rien d'autre. 

Boh je sais bien qu'au bout d'un moment, mon baratin laisse tout le monde indifférent, vu que la plupart viennent ici pour mater les photos que je m'évertue à dénicher ici et là. Mais tant pis, tel Sisyphe poussant son rocher, je m'obstine à poursuivre mon éloge de la femme audacieuse et authentique qui n'a que faire des boucles blondes et dégoulinantes des bimbos de calendriers.

Tant pis pour les statistiques les courbes et les camemberts, quand bien même je n'aurais qu'une lectrice sincère et attentive, je poursuivrai ici, exprimant tant bien que mal l'émotion que me procure le creux de sa nuque ou le dessin de son oreille dégagée...

 

Model: Sophia Goth

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0

Publié le 18 Janvier 2013

1050-JOSIE-CALVIN-KLEIN-VOGUE-SPIRIT-RESTORATION.jpg

Cette femme là est de la veine des belles aventurières du XXème siècle. Pourtant, dans les années 80, lorsque les meilleurs photographes de mode dévoilaient son allure androgyne et que Calvin Klein en faisait son égérie, difficile de l'imaginer exploratrice, aviatrice, grand reporter... Le "tomboy" de Cape Town était montée en graine et faute d'avoir goûté à de brillantes études elle partait pour courir le monde, Paris, New York.

Supermodel durant 15 ans, photographiant à son tour ses copines de boulot, sa nouvelle aventure sera celle de mère qui élèvera ses trois enfants dans son Afrique du Sud natale. Un temps rédactrice de mode, un temps photographe, un temps ex future belle soeur de la princesse Diana, la belle aujourd'hui n'a rien perdu de son charme ni de son allure de garçonne. Elle parcourt la savane pour Africa Geographic...

C'est toute la magie du XXIème siècle. Mannequin elle me faisait rêver, son corps étroit, ses cheveux courts tellement 80's, ses belles photos sur les pubs de parfum CK... et aujourd'hui je discute avec elle, du fin fond du Botswana, sur la messagerie instantanée de FB et je la compte dans mes "amies".

Elle est pas belle la vie?

 

Modèle: Josie Borain - Vogue 1980

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0

Publié le 17 Janvier 2013

604190_1293227386479_full.jpg

Bravoure: Nom féminin, qualité d'une personne qui est brave.

A/ Courage que manifeste une persone en des occasions diverses.

B/ Courage guerrier, vertu mêlée de grandeur et de générosité.

 

Il n'y a rien, jamais, qui oblige une personne à révèler à la Terre entière sa vie privée. Surtout quand cette façon de vivre est rejetée ou pour le moins incomprise par la moitié de la planète. Rien sauf l'amour peut être?

C'est sans doute l'amour qui donne ce courage, mêlé de grandeur et de générosité dont parle le Larousse. Ou peut être la circonstance...

L'autre soir comme je regardais une cérémonie américaine récompensant le cinéma, j'ai vu monter sur scène Jodie Foster et j'ai été content de voir cette femme que j'admire, recevoir un prix. Comme il est d'usage, il y a eu un discours, pour remercier. Des mots lancés d'une voix forte et claire, quelques plaisanteries pour masquer la nervosité. Et puis... l'émotion a gagné toute l'assemblée, parce que cette femme, rayonnante de ses cinquante ans, a senti " un besoin urgent " de dire à tous, comme pour démultiplier la valeur de cette déclaration, tout l'amour qu'elle avait pour Cydney Bernard, cette femme qui fut sa compagne durant longtemps "héroïque co-parent" avec qui elle a élevé deux magnifiques garçons.

Ce n'était pas vraiment un secret, c'était juste non-dit. Et là, comme s'il y avait une nécessité, tout devenait limpide, naturel, évident. C'est plutôt en s'adressant à sa mère " qui sans doute n'aura pas tout compris ce soir " sauf l'amour que lui envoyait sa fille, que tout le monde s'est mis à pleurer. Et moi avec mon coeur de midinette, ben j'aime ça. I love you Jodie!

 

Photo: "The brave one" Neil Jordan - 2007

Le discours de Jodie Foster

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0

Publié le 16 Janvier 2013

ZR.jpg

En cette période d'agitation populaire qui déverse de dimanche en dimanche des foules toujours plus nombreuses ( selon les organisateurs - moyennes selon le Ministère de l'Intérieur ) d'âmes pleines de convictions, revendiquant pour nos enfants le droit de se construire avec des modèles convenus, au sein d'une famille clairement définie, avec un papa en chaussettes bleues et une maman en chaussettes roses, je me demande donc s'il est bien raisonnable d'évoquer la mixité des genres, les hommes qui assument leur féminin et les femmes qui font tout pareil avec leur masculin. Est ce que ce ne serait pas un peu dangereux pour nos bambins, cette perte de repères qui d'emblée lui permettaient d'identifier, sans se tromper, sa mère d'un seul coup d'oeil? Est ce que cette maman là, qui fréquente le même coiffeur que papa, ne prend pas le risque de bouleverser irrémédiablement, les fondations de l'édification psycho-sexo-socialo-raisonnable du Moi de son bout d'chou? Ne risque-t-il pas, plus tard à l'école, d'être interpellé cruellement par ses camarades sur l'existence de sa mère et d'être obligé de confesser devant tout le monde et le rouge au front, que sa mère est cette personne aux cheveux courts qui vient le chercher chaque jour?

Je pense que tant qu'on qu'y est, à faire des lois à tire-larigot pour imposer à nos enfants un papa et une maman, on devrait aussi définir les règles pour qu'il ne subsiste aucune ambiguïté sur leur genre et interdire aux femmes de porter des pantalons et de se couper les cheveux... Nanmého!

 

Photo: Zacki-Robert

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0

Publié le 15 Janvier 2013

Paula-Bertolini.jpg

Sans aucun doute, à mes yeux et dans la plus large majorité, les femmes aux cheveux courts inspirent l'audace et la confiance en soi. Mêlées à d'autres traits du caractère cela dégage souvent l'image très forte d'une personne lumineuse, charismatique, dont l'assurance rayonne facilement sur l'entourage. Mais, pour avoir l'assurance et la confiance en soi que confèrent les cheveux courts ne faut-il pas avant tout avoir de l'assurance et une certaine confiance en soi? Voilà bien la question. 

Et c'est là toute la magie! Souvent les ingrédients sont là, le caractère, l'audace, le charisme, tout ce qui fait mon admiration. Puis soudain, ces traits sont décuplés lorsque elle décide de couper ses cheveux, s'affranchissant des stéréotypes, se révélant dans son entier, sans fard.

Ainsi cette femme aux cheveux courts que j'aime tant, l'est dans son coeur et dans son caractère avant de l'être dans son image. La coupe de cheveux n'est finalement qu'un révélateur. Et quand on a découvert cette audace, cette assurance qui nous habite, plus rien ne fait obstacle et la confiance donne envie parfois d'aller encore plus loin, plus courts, encore, sans aucune peur d'attirer le regard et la fierté de pouvoir dire: oui c'est moi, c'est bien moi, telle que je suis vraiment et telle que je m'aime...

 

Modèle: Paula Bertolini

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0

Publié le 14 Janvier 2013

Je me connais pourtant et je devrais être plus vigilant pour éviter ces perturbations sur mon électrocardiogramme. Mais ce n'est pas la première fois et j'espère que cela m'arrivera encore, d'avoir mon coeur qui s'affole quand je découvre une jeune femme qui à mes yeux correspond tellement à LA femme aux cheveux courts dont, article après article je ne cesse de chanter les louanges.

Celle-ci est déjà apparue sur le blog je crois, avant d'illustrer l'article précédent, mais en cherchant à approfondir mes connaissances j'ai découvert au fil des albums photos, qui est vraiment Anastasia Topolskaia, que je ne connaissais avant que comme DJ Beauty  ou plus récemment Nastia DJ

Nastia8.jpgNastia7.jpg

S-PR0_M9E90.jpg

SIBjSGQHTwE.jpgnastia5.jpg

lJalCD0k0sw.jpg

Alors voilà, Anastasia, nouvelle chouchoute officielle des Femmes aux cheveux courts.


Sa page officielle

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0

Publié le 11 Janvier 2013

arton698.jpg

Oh je ne me moque pas hein! C'est pas mon genre d'ailleurs, mais quand j'entends celle-ci se lamenter parce qu'elle aimerait bien "tenter" les cheveux courts, mais que bon... elle a peur que ça ne lui aille pas, ou que celle-là avoue que finalement elle a les cheveux longs depuis ... ben toujours, parce que c'est plus féminin mais que depuis... ben toujours, elle les attache parce que sinon ça la gène, je me dis que souvent l'être humain est capable de se compliquer fichtrement la vie. Mais je n'ai pas dit pour des futilités. Il n'y a rien de moins futile que les cheveux et l'apparence qu'ils nous donnent. Pour autant, on est pas obligé d'en faire une question de vie ou de mort, parce que grâce au ciel les cheveux poussent, en moyenne d'environ un centimètre par mois, si bien que rien n'est jamais irréversible en la matière.

Mais c'est amusant de voir à quel point on manque parfois de courage. Avoir l'envie sans avoir le courage c'est bien une situation terrible, je suis d'accord, mais tellement irrationnelle. Passer l'été au bord de la mer, avoir envie de s'y baigner, mais ne pas le faire parce qu'on pense qu'elle est froide. Et puis un jour prendre une bonne respiration et se jeter à l'eau pour quelques minutes plus tard admettre qu'on était vraiment stupide de ne pas l'avoir fait plus tôt... 

Il y a comme ça, des fois, des destins qui se jouent. Parce que cette envie, ce désir d'être différente c'est peut être le sentiment sourd et instinctif qu'on est pas véritablement soi même tel qu'on est? Un besoin d'exploration de soi? Ou alors, à force d'entendre dire que les hommes ne regardent que les femmes aux cheveux longs, on finit par croire que se couper les cheveux ruinerai à tout jamais nos chances de rencontrer Ken? Oui c'est peut être de ça dont je me moque en affichant un sourire narquois en entendant celle-ci se lamenter et celle-là avouer.

 

Photo: "Cheveux coupés" court-métrage de Laurence Garret - 2007 

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0