humeurs

Publié le 21 Mars 2013

frameamra-2375005 0x440-copie-2

 

Oui oui je sais, moi ça me fait pareil, je me dis que j'ai déjà vu cette fille plein de fois, mais je ne sais pas où. Le fait est, Amra Cerkezovic est mannequin depuis quelques temps déjà et au moins depuis l'an dernier on peut la voir sur quelques éditoriaux de magazines...

La nouveauté c'est que depuis pas longtemps, la jolie bosnienne, pas complexée par ses oreilles un tantinet vent arrière, fait des ravages parmi les stylistes les plus réputé(e)s et que, succombant comme toutes les filles aux cheveux courts à l'addiction aujourd'hui bien connue, elle apparait volontiers ces temps ci avec les côtés bien bien tondus.

306107 615303111820264 1582273841 n419776_615303098486932_1292436988_n.jpg

885380 625444400806135 1672297302 o

Alors moi ce genre d'audace me plait d'autant plus qu'en regardant la demoiselle sur des images qui bougent je devine un caractère un peu espiègle, joueur, et un sourire à faire fondre un pasteur luthérien.

Et je veux bien fiche mon billet que cette mignonne envahira bientôt les magazines et les podiums. ( oui je fais dans le pronostic maintenant )

 

 

 

Amra Cerkezovic

 

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0

Publié le 20 Mars 2013

Eileen-Heidorn.jpg

Je crois que je suis d'accord avec moi même, il y a cheveux courts et cheveux courts. On peut avoir l'esprit "femme aux cheveux courts" sans avoir la coupe de Louise Brooks et certaines coupes au carré ne sont pas toujours portées par des "femmes aux cheveux courts". Jusque là, je crois que c'est clair.

Et puis, parmi les vraies femmes aux cheveux courts il y a mille et un styles, du classique bon chic au plus flamboyant, l'essentiel finalement n'étant pas la forme, mais le fond.

Le plus remarquable à mon goût, c'est lorsque la personnalité transparaît à travers le style et que la coupe qu'on aurait pu penser audacieuse, devient presque "bon genre". Du coup on ne se pose même plus de question sur le style ou la technique, la personne est tellement en adéquation avec sa coupe que tout semble idéal et naturel.

Une blondeur scandinave, quelques longueurs blayées à travers le front, les côtés et la nuque carrément tondus... C'est étonnant comme fréquemment maintenant, cette façon de tailler les cheveux très courts, associé à un style plus conventionnel trouve sa place sur la tête de jolies femmes et fini par être courant.

Mais je me rend compte après ces quelques lignes, que c'est comme si je cherchais à faire une classification, une hiérarchie, à créer des catégories, "femmes aux cheveux courts", pas "femmes aux cheveux courts", classique, moderne, audacieuse et flamboyante ou bon chic et bon genre... On pourrait se méprendre. L'essentiel c'est d'avoir du style. Après le reste... moi ça me va!

 

 

Photo: Martin Zärhringer

Model: Eileen Heydorn

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0

Publié le 18 Mars 2013

7173487094 138f5933fc b

Quoi de plus naturel, pour un logiciel de traitement de l'image, que d'utiliser pour sa publicité, une photo hautement retouchée. Normal!

Ce qui est plus notable, à mon goût, c'est que le modèle photographiée pour l'occasion soit ce superbe mannequin à la remarquable coupe de cheveux, nette et colorée. La couleur, c'est obligé. Question de marketing, vu que le produit sert à ça. Mais la coupe de cheveux, je voudrais considérer cela comme un progrès, une avancée dans l'image féminine que les médias produisent. Cela donne immanquablement une allure moderne, racée, une idée de progrès...

Bon, je suis pas là non plus pour faire l'inspecteur des travaux finis chez Adobe. C'est juste un constat et le plaisir d'afficher une belle photo pour démarrer la semaine en couleur...

 

Photo: Tolleson Design

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0

Publié le 17 Mars 2013

226444_10151545897002718_1956886618_n-copie-1.jpg

 

A force de s'aimer avec les cheveux courts, souvent nait une addiction, une sorte d'envie irrépressible de tenter toujours de les couper un peu plus court. Il arrive même des périodes où l'on aimerait se lancer dans l'extrême, juste une fois, pour voir et confier à un vieux coiffeur de quartier le soin de tout tondre, à zéro.

Pour la plupart cela reste au stade du fantasme, du petit rêve secret, de l'amusement intime, mais d'autres ont plus d'audace et lorsque vient le moment propice, se lancent... Et il faut avouer que souvent l'expérience est assez excitante, d'autant qu'elle n'a pas de conséquences sauf celles de dévoiler quelques fois la vraie nature de celles et ceux qui nous entourent, ceux qui vous regardent de travers, ceux qui prennent des distances, ceux au contraire qui se rapprochent. Pouvoir lire dans les regards, la compassion, la haine, le dégoût, l'admiration, l'enthousiasme, l'envie... alors que vous êtes toujours la même, les autres vous voient différente jusque dans votre personnalité. Comme si vous n'étiez plus celle qu'ils ont connus avant... avant cette petite folie qui pendant quelques semaines vous permet de passer de l'autre côté du miroir.

 

581928_10151545892187718_514811638_n.jpg482592_10151545893077718_525379368_n-1.jpg

 

Mais avant de découvrir le regards des autres, on se découvre soi même, dépourvue de tout artifice, nue et sans fard après un moment étrange où il a fallu surmonter sa peur, son trac, comme une mise en danger, sans risque, s'immiscer dans un cadre qui n'est pas le sien habituel, bousculer les conventions, s'échapper du stéréotype. 

Et puis durant, s'abandonner aux mains expertes, fermer les yeux pour se concentrer ou pour avoir la surprise de se découvrir différente et pourtant soi même...

 

486524_10151545895142718_1782881520_n.jpg582319_10151545893557718_322279351_n.jpg

Une aventure intérieure, une découverte, de soi et des autres... Un petit rien qui n'a pas de prix.

 

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0

Publié le 16 Mars 2013

nuque2-copie-1.jpg

 

Je me demande bien pourquoi, tout à coup, j'ai ça en tête... non j'déconne!

J'ai lu récemment un article dont je livre ici la teneur in extenso:

 

La décoration de la nuque est très importante. Au Japon, un cou dénudé est très érotique. Si le mâle occidental fait une fixation sur les jambes des femmes, le Japonais regarde d'abord leur gorge et leur nuque, raison pour laquelle les geishas portent des kimonos décolletés dans le dos. On voit l'arête de leurs premières vertèbres dorsales. Une Japonaise qui découvre sa nuque, c'est un peu comme une parisienne en minijupe. Sur la nuque, on dessine un motif appelé " sansbon-ashi " - trois jambes -. On a l'impression de regarder la peau nue à travers les pointes effilées d'une clôture blanche.


Et je me dis, en y réfléchissant un instant que dans l'esprit populaire et donc dans le mien, le Japon a toujours été un pays de raffinement et de sensualité, où sans jamais de vulgarité, les fantasmes et l'érotisme sont cultivés comme un art... 

Bon, j'entend d'ici des féministes là au fond qui hurlent à s'en faire péter l'anévrisme, que j'aurais pu trouver autre chose que les geishas comme image de femmes libres et indépendantes. Mais je dis: " Hop là!" ne nous y trompons pas, comme nos courtisanes, j'imagine bien que ces femmes évoluant dans les milieux d'influences, derrière une "couverture" soumise et docile, sont des femmes sans qui rien en ce monde ne se ferait...

Pis de toute façon c'est pas le sujet... Je me découvre donc quelque chose de japonais en cette dilection pour la nuque des femmes et ça me va plutôt bien.

 

En savoir plus?

 

 


Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0

Publié le 14 Mars 2013

211572_c5579bb61e325c9819cff8c00e4e8f64.jpg

Non je ne me trompe pas. Même si je devrais bien songer à un rendez vous chez l'ophtalmo, je ne confond rien et Sofia Coppola, si elle n'a sans doute jamais eu les cheveux plus courts que ce carré bon chic bon genre qu'on lui connait en ce moment, n'en est pas moins, pour moi, une Femme aux cheveux courts. 

Je n'aurais sans doute pas parié là dessus il y a 23 ans en voyant la toute jeune Sofia, le cheveux lisse et long jusqu'aux reins se faire draguer par Andy Garcia dans Le Parrain III. Pourtant il y avait déjà un charisme tout particulier, une élégance naturelle qui donnait un charme étrange à cette jeune fille au nez un peu fort et aux dents larges.

C'est bien plus tard que je suis tombé sous ce charme là. Devant l'accueil unanime de la critique, la jeune femme avait abandonné la carrière d'actrice pour se lancer avec plus de bonheur dans la réalisation. Et je me suis laissé emporter...

 

Virgin Suicides, Lost in translation, Marie Antoinette, Somewhere... 

 

Sofia, la plus parisienne des américaines que j'imagine aussi comme une mama italienne avec sa progéniture, mariée à un chanteur indie pop, égérie de mode mais avant tout femme indépendante dans ses choix et chef de bande de cinéma. Sûrement qu'elle n'a pas les cheveux plus courts à cause d'une oreille un peu en "vent arrière", mais qu'importe, tout est dans le caractère. Et cette belle femme, noble et altière me rappelle souvent quelqu'un, plus que par son seul prénom...

Sofia Coppola 2tumblr_lqiniaxU4l1qz9qooo1_r1_500.jpg

 

Et puis je la trouve tellement irrésistible lorsqu'elle se "déguise" en homme...  

 



Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0

Publié le 12 Mars 2013

heidi-klum-2.jpg

A toute chose il y a un début et pour démarrer il faut un démarreur. Oui je sais ça fait un peu parole biblique, quoi que... En tout cas cela semble péremptoire comme sentence, mais on a tous observé ce genre de chose. Parfois les événements se produisent en douceur, comme s'ils arrivaient naturellement, au bon moment et parfois il faut un déclencheur, une parole, une image, une personne ou une sollicitation particulière....

Combien de mannequins ont vu leur carrière démarrer le jour où elles ont coupé leurs cheveux, pour sortir du lot des modèles communs? Combien de personnes ont vu leur vie bouleversée lorsqu'elles ont abandonné leur tignasse chez le coiffeur?

Une façon de se jeter à l'eau, de sortir son atout, sans savoir vraiment s'il battra les cartes de l'adversaire et remportera la mise, mais en étant sur en tout cas de tenir les rênes de son propre jeu.

Avancer à visage découvert, au propre comme au figuré, se révéler, à soi et aux autres. Il en faut du courage, mine de rien...Et puis finalement on se dit qu'on aurait du le faire depuis longtemps, on se dit que les autres importent peu, on se dit qu'on est enfin soi même, tel qu'on a toujours voulu être.Parce que ce n'est pas qu'une question d'image bien sûr, c'est juste montrer à l'extérieur ce que l'on est en dedans.

 

Photo: Kirsty Hume

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0

Publié le 8 Mars 2013

Michael-Afonso.jpg

Il y aurait encore comme une gymnastique de l'esprit à pratiquer pour parvenir à voir le chemin parcouru. J'ai sans doute eu la chance de grandir préservé de ce monde qui tout naturellement considére que LA femme ne serait finalement qu'une sorte de sous espèce du genre humain. Ça paraît cruel à dire mais il y a 100 ans à peine, son statut était assez proche de celui d'un animal de compagnie... Pourtant aujourd'hui, si je sors cette phrase au Café Du Coin, je suis sûr que Jacky va s'exclamer en poussant du coude son pote de comptoir et en pouffant comme une otarie: " Ah c'était l'bon temps!" Il aura le sentiment de faire un bon mot, rien de grave, juste une plaisanterie. Oooooh ça va quoi, c'est pas méchant! Brave Jacky, incapable de méchanceté, c'est vrai. Juste capable d'être stupide. Une bêtise ordinaire...

 

Jacky aime les femmes, il respecte sa mère, la pauvre. Mais après quelques verres de trop au bistrot, si sa femme lui fait un reproche il ne manquera pas de lui filer une ou deux torgnoles histoire de replacer les choses dans le bon ordre. Et quand sa fille se montrera avec les cheveux courts il fera encore un bon mot, du genre : "Ben tu pars à l'Armée ou quoi?" Toujours blagueur Jacky. Puis quand il apprendra qu'elle aime une autre fille, il la chassera, à coup de pompes dans le train et qu'elle s'estime heureuse. Jacky aime les femmes, c'est vrai... et aussi Kiki, son épagneul breton.

 

Ah c'est sûr, il y en a eu du chemin parcouru... mais tellement encore à parcourir.

 

Le 8 mars infos

 

Photo: Michael Afonso

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0

Publié le 7 Mars 2013

sartorialist.jpg

Bon voilà! Pas la peine de tergiverser, dans ce domaine, il y a lui, eux et les autres. Je traduis. En matière de blog de mode et plus particulièrement de "streetstyle" il y a The Sartorialist et sa moitié Garance Doré et les autres, plein d'autres...

Alors autant dire que tout ce qui apparaît sur les pages de ces blogs là, c'est un peu comme l'évangile selon St Mathieu. D'accord ou pas, les tendances, souvent, naissent grâce aux photos qu'ils prennent et affichent quotidiennement sur leur blog. C'est un peu la charrue avant les boeufs d'ailleurs. Cherchant à refléter les tendances de la mode et à en rendre compte, ils finissent par influencer eux même les tendances... Bref!

Et si tout d'un coup fleurissaient à longueur d'éditoriaux des photos comme celle-ci, inutile de dire que toute la jeunesse hipe de Paris, Milan et New York assiègerait les salons de coiffure pour se faire tondre le tour d'oreille et la nuque proprement. Et ma foi, je me demande si vraiment je pourrais leur en vouloir...

 

Photo: Scott Schuman

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0

Publié le 6 Mars 2013

Isabel-Hickmann-by-Bruna-Castanheira--Pretty-Woman---L-Offi.jpg

Regardons les choses en face. Pour ma part je ne suis pas trop partisan du mensonge thérapeutique qui consiste à cacher au patient le véritable état de sa santé. Ce blog a connu des jours meilleurs, c'est vrai. Pourtant il est capable de survivre ainsi, bon an mal an, durant de longs mois encore. 

Les questions d'audience et de popularité ne sont finalement que des leurres. Attention! Je ne dis pas que j'y suis indifférent, j'aime bien, comme tout le monde, constater que ce que j'ai "produit" rencontre le plus de gens possible. Mais soyons honnête, le plus de gens possible ici, ne veut pas dire le plus de gens qui lisent les articles. La réalité, c'est qu'une grande majorité se contente des images. Bon. C'est aussi mon boulot en quelque sorte. Il faut bien aller les chercher toutes ces belles femmes aux cheveux courts qui illustrent page après page, les colonnes de ce blog.

Je l'ai bien vu avec LA photo de Charlize Theron postée sur la page Facebook. En deux jours cette photo a été vues plus de mille fois alors que n'importe quel article atteint à peine les 450 vues au bout d'une semaine...

Ça donne un sentiment plutôt frustrant, un peu comme si je fabriquais un bel objet que les gens n'achèteraient que pour la boîte d'emballage. Non parce que bien sûr, personne ne me met chaque matin une baïonnette dans les reins pour me forcer à écrire ici, ce n'est que mon plaisir, sincère. Mais comme tout ces supports, Overblog, Facebook etc donnent des statistiques, forcément je cède à l'orgueil de regarder les chiffres et les courbes. Mais je ne devrais pas. Je ne devrais plus. 

Parce qu'il y a tout de même des gens intéressants qui passent par là, qui lisent, qui apprécient, qui se posent des questions, qui cherchent à dialoguer ou qui participent, directement ou pas, à la richesse de ce blog. Et ça, c'est quand même ce qui me fait le plus grand plaisir.

 

Modèle: Isabel Hickmann

Lire la suite

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0