Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Affranchies

humeurs

Pouvez répéter la question?

25 Mai 2018 , Rédigé par jeaneg Publié dans #Divers & variés, #Humeurs

Pouvez répéter la question?Pouvez répéter la question?

Vous vous rappelez la question qui tue? "Pour vous, c'est quoi une femme aux cheveux courts?"

J'espérais un peu plus d'engagement, mais bon... Malgré tout certaines ont pris la peine d'y réfléchir et de larguer en quelques mots une réponse. Je vous livre, tel quel, l'essentiel. L'inéffable Laurine d'abord, avec son air de "garçonnet de bonne famille" à la rousseur flamboyante... 

"Voyez-vous cet air garçonnet de bonne famille ou tout droit sorti d'un boys band, pour le moins irrésistible ? Telle est la marque de fabrique de la femme aux cheveux courts. En laissant libre cours à sa part de masculinité en ressort sa féminité. Frimousse androgyne, suave candeur qui n'ampute en rien un subtil entre deux, une pointe de sensualité et un soupçon de virilité où rien ne prévaut. C'est quelque chose de mystérieux et attirant, une nouvelle énergie. Et pour parachever cet éloge, n'oublions pas de mentionner son port de tête dégagé, exhalant une fougueuse prestance, d'où s'éveille un charisme indicible. Il ne s'agit pas d'une simple coupe de cheveux, mais d'une mise au grand jour d'une partie de son identité, de son caractère puisque se couper les cheveux très courts c'est ne plus se camoufler derrière une morne tignasse un tant soit peu commune. C'est une transgression des dogmes d'une société plutôt patriarcale sur les bords. Ne plus se préoccuper des qu'en dira-t-on Une envie de liberté et de fraîcheur les pousse à cet acte riche de sens pour certaines, moins pour d'autres, Geste qu'elles réitèrent à fréquence mensuelle, puisqu'une fois qu'elles y ont goûté, rares sont celles qui ont souhaité faire marche arrière. Elles réinventent leur féminité, Fringante, Allure pimpante et badass garantie ! Puis y en a pour tous les goûts Car détrompez-vous, le choix de coupe courte est beaucoup plus large que quand on les a longs ! À chacune de l'arborer à sa guise, D'une mèche ébouriffée, effet décoiffé On passe aux tempes rasées, une architecture très précise et complexe, bref, organisation militaire ! La femme aux cheveux courts, vous savez c'est un peu comme la soliste d'un concerto. Seule sur le bord de la scène, affrontant quelques centaines de paires d'yeux braqués sur elle, et loin dans sans dos, une multitude de musiciens lambda confortablement cachés derrière leur pupitre, abandonnant la virtuose avec son solo. "

Puis aussi Georgina, alias Geo, fidèle parmi les fidèles, qui n'a pas manqué de saisir l'occasion de prendre la parole sur un sujet qui lui tient à cœur depuis ... toujours!

Photo: Maxime Quoilin ( non ce n'est pas Geo, mais ça pourrait... )

Photo: Maxime Quoilin ( non ce n'est pas Geo, mais ça pourrait... )

Dans mon cas, être une femme aux cheveux courts c’est:
- M’assumer
- Faire ce qu’on veut sans se soucier des mauvais regards et des mauvaises langues rétrogrades
- Faire la guerre à ces préjugés qui veulent qu’une femme a forcément les cheveux longs
- Me dire que finalement c’est ma maman qui avait raison de me couper les cheveux très courts quand j’étais petite « paske t’as une tête à cheveux courts de toute façon, n’insiste pas avec les cheveux longs »
- Pouvoir toucher une nuque toujours soyeuse
- Dire à ceux qui sont choqués que non, ma féminité ne se mesure pas à la longueur de mes cheveux
- Pouvoir aller sur le blog de Jeaneg et se dire « j’en fais partie »
- Pouvoir partir en vacances sans amener 1 litre de shampooing 
- Se regarder dans un miroir et se dire « ça me ressemble, c’est bien moi »
- Être différente 
- Ne pas rentrer dans ce moule que la société a construit qui veut que les femmes ont forcément les cheveux longs
- Assumer et revendiquer son androgynie (un « garçon loupé » comme on dit ici, lol !)
- Accepter d’être prise pour une homosexuelle et se faire draguer par des femmes tout en refusant gentiment leurs avances sans mentionner vos préférences sexuelles
- Pouvoir changer de tête plusieurs fois par an (aussi, paske on aime bien être coquette, lol !)
Je dois en oublier …
Merci de nous donner la parole.
Bisous ensoleillés du Luxembourg.

Voilà! La question reste posée et chacune peut encore donner son avis... N'ayez pas peur, c'est juste un bon moment à passer, comme disait l'autre.

Lire la suite

Au boulot!

21 Mai 2018 , Rédigé par jeaneg Publié dans #Humeurs, #Divers & variés

Au boulot!
Au boulot!Au boulot!
Au boulot!Au boulot!

Depuis le temps qu'on en parle, je me rend compte que c'est surtout moi, qui en parle. Or, je le sais mieux que personne, les opinions sont diverses et multiples sur des sujets aussi subjectifs que les cheveux courts. Parce ce que dans "Les Femmes Aux Cheveux Courts" il y a Femmes, évidement, mais aussi cheveux courts. Bon je crois que jusque là tout le monde suit ... 

Alors, la question se pose et cette fois c'est vous qui avez la parole: 

C'est quoi, pour vous, une femme aux cheveux courts?

Envoyez vos messages via la boite de contact ( là haut, dans la bande noire, juste à côté d'accueil ) les plus pertinents seront repris "in extenso" ici même.

A vos plumes

Lire la suite

A la tienne!

20 Mai 2018 , Rédigé par jeaneg Publié dans #Divers & variés, #Humeurs

A la tienne!

Un jour, sans doute plus désœuvré qu'à mon habitude, l'idée a germé, d'une soirée où toutes celles qui se côtoient sans le savoir en lisant ces pages, se retrouvent "en vrai" dans un lieu sympa avec ( bonne ) musique et boissons. C'est ainsi que le premier "Apéro des Femmes Aux Cheveux Courts" vit le jour dans un bar amical de ma grande ville du Sud, il y a 2 ans. Depuis, d'autres éditions ont suivi, avec un succès inattendu...

Un vendredi soir à Lyon. Un bar à bières sur les quais de la Saône, un temps d'été. Après Montpellier et Paris, on a décidé d'aller à la rencontre des lyonnaises aux cheveux courts. Mais...

Cette fois ci le véritable événement, c'est la présence, dans un coin du bar, d'un fauteuil de barbier, posé face à un miroir.

Et quoi de plus normal, pour une soirée de femmes aux cheveux courts, après tout?

Aussitôt l'ambiance est différente. Les rencontres sont toujours passionnantes, les retrouvailles toujours chaleureuses, mais les regards sont tous vers ce siège. Presque toutes sont venues avec l'idée d'y perdre quelques mèches. Et finalement l'enthousiasme est général.

A la tienne!A la tienne!
A la tienne!A la tienne!

Tout au long de la soirée, les petites têtes se succèdent sous la tondeuse du coiffeur, comme un élan de fierté, les nuques sont encore plus rasées, les fades plus accentués, les mèches sur le front plus courtes ( quand elles ne tombent pas carrément ). Les vidéos s'enregistrent, les photos se captures...

Finalement, à chaque édition quelque chose de nouveau, mais une constante, le plaisir de se retrouver de faire réellement connaissance avec celles qui sont fidèles à cette lecture depuis des années maintenant.

A la tienne!
A la tienne!A la tienne!
A la tienne!

Crédit photo: @krissmaeva et @jeaneg

et bien d'autres à venir sur la page Facebook LFACC

Lire la suite

Catalogue

15 Mai 2018 , Rédigé par jeunet Publié dans #Humeurs

Catalogue

Ce serait marrant d'imaginer, dans un futur proche comme on dit chez Netflix, des "boutiques" de coiffeur où on présenterait les coupes proposées sous la forme d'un hologramme, mais sans visage et sans corps. Ainsi pas de quiproquo sur le genre, homme ou femme désignerait du doigt l'objet de son désir et hop! Ni une ni deux il ou elle aurait droit et sans plus de commentaires désobligeants, à sa coupe préférée. Cool non?

En parlant de coupe préférée, je suis assez épaté de voir à quel point ces coiffures d'une autre époque ont finit par séduire une tranche 18-25 ans de la population actuelle. Ce style, largement dégagé autour des oreilles et nuque bien nette était la norme masculine des années 30-40 et survécue encore au fil des années 50. Le voir ressurgir ces dernières années et surtout  que certaines jeunes femmes se l'approprient me laisse rêveur. 

Cela ne semble être qu'un détail, anodin peut être même, voir anecdotique, mais cela en dit tout de même long sur ce que la mode ou le style sont capables de faire en matière d'égalité des genres.

Lire la suite

Le Bon Dieu sans confession

14 Mai 2018 , Rédigé par jeaneg Publié dans #Humeurs

Photo: Riccardo Lavalle

Photo: Riccardo Lavalle

"On lui donnait le Bon Dieu sans confession", l'expression est assez explicite pour nous faire comprendre qu'avec son air d'ange, ses yeux clairs et ses beaux cheveux longs, tout le monde s'imaginait une gentille fille bien sage. Et puis voilà, badaboum! Un jour apparait un écarteur au lobe de son oreille et puis un discret tatouage... et disparaissent ses longues boucles auburn. 

C'est amusant comme en général on se laisse bercer par l'illusion d'une image et surtout comme soudain, une autre image renverse totalement cette même illusion. Son visage d'ange est subitement "égratigné" par cette oreille percée et ses tempes rasées brouillent les esprits. On disait un ange mais on sait bien que ceux là n'ont pas de sexe. On voulait dire une jolie poupée peut être et voilà que pour de bon elle devient ange et donc asexué(e). Meeeerde!

Alors soudain on ne pourrait plus rien lui donner sans confession? Rien ni personne, même pas le Bon Dieu? Parce qu'en sortant de son portrait de "jeune & jolie" elle devient une personne qui compte peut être? On l'observe, on s'interroge, on redoute son caractère, on fléchit le sourcil et on cherche à se raccrocher à d'autres lieu-communs. Pourquoi diable a-t-elle la nuque tondue comme un garçon? Ah bon? Les garçons auraient donc les cheveux très courts, mais depuis quand? Oui, non bien sûr, certaines jeunes femmes ont les cheveux courts, mais pas comme ça, pas comme ... 

Bref! On en sort plus. On passe d'un écueil à un autre, de Charibe en Sylla et on s'empêtre dans des clichés hors d'âge. Moi je les aime ces jeunes femmes qui brisent les clichés, qui n'ont pas peur de se mettre en danger et ne revendiquent rien que de créer leur image, leur manière d'être femme, au risque de choquer le tout-venant en préférant la tondeuse du barbier aux bigoudis de la coiffeuse. Et à ces anges là, je donnerai volontiers tous les Bons Dieux sans la moindre confession.

Lire la suite

Méfiez vous des dimanches de pluie

13 Mai 2018 , Rédigé par jeaneg Publié dans #Humeurs

Photo: Andrew O'Toole

Photo: Andrew O'Toole

La nuit qui s'achève a été bruyante et un peu alcoolisée, le matin à peine réparateur. Et, la mi-journée passée, on se retrouve désœuvré.e, sans trop savoir quoi faire entre un retour sous la couette et une tarte aux pommes...

Et c'est là, précisément là, que le drame peut survenir. Comme la plupart des accidents, il s'agit d'une conjonction de petits événements et de paramètres qui entrainent inéluctablement vers une issue fatale. Il suffit d'un arrêt qui se prolonge devant le miroir, d'une paire de ciseaux qui traine, d'une main nonchalante qui passe dans les cheveux... Et si tout cela ne provoque pas forcément un "passage à l'acte", le coup de grâce peut être donné par la bonne copine de passage et qui, depuis qu'elle a coupé les cheveux de sa Barbie il y a 15 ans, se sent une âme de figaro. Et là, c'est le drame!

Une frange à raccourcir, une mèche à égaliser ou carrément une folle envie de tout couper et en quelques coups de ciseaux voilà ruinée la coupe de chez Machin qui avait coûté une blinde. Et la bonne copine, encore elle, qui pousse à la roue et s'échauffe, tondeuse à la main...

Et c'est ainsi que, sans trop avoir mesuré l'ampleur des dégâts, on se retrouve le lundi matin, en plein moi de mai, avec un bonnet sur la tête...

Lire la suite

Je suis comme je suis

9 Mai 2018 , Rédigé par jeaneg Publié dans #Humeurs, #Tendresses

Photo: Grant Norton

Photo: Grant Norton

Je sais qu'il y a mille questions qui surgissent dans vos têtes, je sais que vous tous brûlez de les poser. Je sais bien. Pourtant imaginez un instant qu'une personne que vous ne connaissez pas viennent vers vous, en vrai ou à travers n'importe quel média et vous interpelle sur votre manière d'être, de vous habiller, de vous coiffer...? Dit comme ça, ça semble incongru. Je sais. Mais pourquoi, depuis qu'elle a coupé ses cheveux, chacun trouve le courage, l'audace ou l'insolence, de donner son opinion, souvent de manière irraisonnée, confondant ses propres goûts avec son opinion. Sans aucune nuance les plus bêtes viennent dire que "c'est moche" au lieu de dire que cela ne leur plait pas, comme s'il fallait absolument leur plaire...

Pourquoi, dans cet élan faut-il que certain.e.s se laissent aller à toucher, à passer une main sur ce crâne tondu ou caresser cette nuque rasée, sans même avoir été convié.e.s. Est-ce que couper ses cheveux offre cette possibilité soudaine de s'approprier une personne?

Enfin, il ne faut pas non plus être catégorique et intransigeant. Cette nouvelle coupe réclame parfois une appréciation, un clin d'œil, un regard bienveillant, juste pour se rassurer, se conforter dans son choix... Des fois.

Pourtant il y en a qui s'obstinent à être négatifs et péremptoires, qui déclarent, qui décrètent, qui dictent, "fais pas ci, fais pas ça, fais comme ci et fais comme ça", des qui "savent" ce qui est bien et ce qui ne l'est pas. C'est leur façon d'exister. Conformes et gardien.ne.s des règles non-dites qui pèsent sur toutes depuis que le monde est monde.

Du coup, couper ses cheveux plus court ou d'une manière plus radicale, se soustraire aux canons du désir universel devient une transgression alors qu'il ne s'agit que de plaisir et d'accomplissement.

Etonnant non?

 

Lire la suite

Liberté, Egalité... Equité!

4 Mai 2018 , Rédigé par jeaneg Publié dans #Humeurs

Photo: @jeaneg

Photo: @jeaneg

Il ne faudrait tout de même pas s'imaginer, qu'à part une certaine jeunesse désargentée et quelques lesbiennes butches, l'égalité de traitement et des tarifs chez le coiffeur n'intéresse personne! Je dirais même que dans ce cas précis, toutes les femmes aux cheveux courts sont égales devant tant d'injustice.

Liberté, Egalité... Equité!Liberté, Egalité... Equité!

Alors oui! Je me renseigne et j'entend. Mais les professionnel.le.s les plus honorables ont parfois du mal à argumenter sur cette question. On parle de "soins", de "qualité de service", de "temps passé", voir même de "nature du cheveux" pour justifier un tarif systématiquement plus élevé pour les femmes que pour les hommes... rien de très convaincant quoi! Parmi toutes ces explications plutôt vaseuses, il y en a tout de même une que je pourrais retenir. L'un d'eux déclare qu'il craint, en accueillant des femmes dans son salon pour hommes, d'être confronté à de mauvais commentaires sur les réseaux sociaux si jamais il ne parvenait pas à satisfaire les envies d'une cliente, qui selon lui sont forcément différentes de celles de ses clients habituels. On sait le mal que cela peut faire aux restaurateurs par exemple et du coup cette raison n'est pas totalement irrecevable.

Sauf que...

 

Photo: @jeanegPhoto: @jeanegPhoto: @jeaneg

Photo: @jeaneg

Eh bien sauf que les femmes aux cheveux courts qui font l'effort de franchir la porte d'un salon pour hommes, le font pour deux raisons principales. La première c'est qu'elles ne veulent pas autre chose qu'une coupe de cheveux comme celles qui sont pratiquées dans cet endroit et deuxièmement, elles en ont marre qu'on leur fasse payer 10 ou 15€ de plus sous prétexte qu'elles sont des femmes. Alors évidemment, pour celles qui ne visent que la deuxième raison et voudraient "en plus" qu'on prenne soin de leurs cheveux comme on le fait dans un autre salon, là bien sûr, les craintes de notre barber sont quelques fois fondées.

Alors oui, je sais bien que cela ne résout pas le problème. En réalité, peut être serait-il plus raisonnable de parler non plus de genre, masculin, féminin et autre, mais plutôt de service? Et plutôt que de réclamer l'égalité il vaudrait mieux parler d'équité, qui permettrait à chacun.e d'avoir, au juste prix, la coupe de cheveux qui lui plait.

Non?

 

Photo: Gilles Bensimon

Photo: Gilles Bensimon

Lire la suite

Ordre... calme et volupté

28 Avril 2018 , Rédigé par jeaneg Publié dans #Humeurs

Photo: Marco PM

Photo: Marco PM

Sans doute formaté dès l'enfance, j'ai souvent aimé les choses ordonnées, lisses, rectilignes, mais sans pour autant en être maniaque. Ainsi j'ai souvent pensé que les femmes dont les cheveux avaient cette raideur qu'ont les passe-lacets, étaient chanceuses, parce qu'elles n'avaient jamais l'air vraiment décoiffées. Mais je me rend compte aujourd'hui que celles qui sont bouclées comme des brebis néozélandaises ont tout autant de chance et pour la même raison finalement...

De toute façon c'est une cause perdue, parce que bien évidemment, chacun souhaite toujours avoir ce qui lui semble mieux chez les autres et lycée d'Versailles comme disait mon oncle Archi. Donc les "brebis" s'évertuent à lisser leurs boucles folles et les baguettes de tambour jouent du fer à friser avec désespoir. Résultat, l'une et l'autre usent de produits et d'engins qui enrichissent le marché des cosmétiques et de l'électroménager alors qu'elle pourraient raisonnablement s'en abstenir et être belles et heureuses comme elles sont. Accepter son lot est déjà un grand pas vers la sagesse.

Cependant on doit admettre que pour celles qui sont adeptes du Do It Yourself et qui, sans scrupules, se coupent elles mêmes les cheveux, les avoir bouclés et même frisés, simplifie grandement la tâche alors que celles qui ont le cheveux raide doivent se méfier du coup de ciseaux maladroit qui pourrait facilement ruiner leur frange ou leur coupe au carré...

Bref! Comme disait tante Mildred, les coiffeurs sont pas fait pour les chiens, sinon tout le monde irait chez le toiletteur. Ceci dit, pour certaines, des fois, on se pose la question... 

Naaaaaan, j'déconne!

 

Lire la suite

Les Belles et le Barbu

26 Avril 2018 , Rédigé par jeaneg Publié dans #Humeurs

Les Belles et le Barbu

Est-ce que ce n'est pas un peu incongru d'associer les femmes aux cheveux courts dont la féminité revue et corrigée n'est plus à démontrer et un barbu débordant de testostérone,  archétype de la virilité et chantre d'un domaine réservé au masculin? D'aucun.e.s penseront que oui et qu'on frôle la provocation. Peut être. Comme d'habitude. Mais n'empêche! C'est malgré tout judicieux d'allier les unes à l'autre, comme faire un lien entre deux rives et ouvrir une voie "alternative"... 

Cela pourrait encourager celles qui n'osent pas aller si loin? Cela pourrait démontrer aux hommes, "aux vrais" que certaines femmes "en ont" quelques fois plus que certains, que les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas, que le mélange des genres n'a jamais appauvri l'un ou l'autre, au contraire...Et puis surtout, que lorsqu'on aime les cheveux courts et bien coupés comme certaines et bien il vaut mieux s'adresser aux spécialistes de la question, plutôt que de persister dans un monde où l'on va toujours tenter de vous convaincre que c'est mieux comme ci et comme ça. Quant au barbu, quelques grammes de finesse dans son monde de brutes ne pourra pas lui faire de mal. Non j'déconne!

Ainsi, alliant l'action aux convictions, le prochain Apéro des Femmes aux cheveux courts invite le salon Baronet Noir Barber à installer son fauteuil pour la soirée au bar Les Fleurs du Malt - La  Mise en Bières sur les quais de Saône le 18 mai prochain. 

En attendant, certaines n'hésitent jamais, même en voyage, à pousser la porte d'un barbershop et à s'infiltrer en ces lieux souvent 100% testostérone ( en apparence ), comme Oriane, qui accompagnée d'une amie et en visite à Berlin, en a profité pour passer chez Jack Barber Shop 

Les Belles et le Barbu
Les Belles et le BarbuLes Belles et le BarbuLes Belles et le Barbu
Les Belles et le BarbuLes Belles et le Barbu

Une expérience toujours enrichissante...

Et surtout, n'allez pas croire que lorsque vous serez sur ce lourd fauteuil de cuir et de métal, vous devrez vous contenter de montrer du doigt, le modèle de coupe que vous souhaitez et de baisser la tête. Non! Les hommes en réalité, sont parfois encore plus méticuleux et attachés aux détails de leur coupe de cheveux que vous, alors le coiffeur a l'habitude. Son challenge à lui, c'est le temps. 20 minutes par client.e c'est cela qui lui permet d'afficher la coupe à 20€ et c'est pour lui largement suffisant pour raser une nuque à la tondeuse et désépaissir les cheveux plus longs dessus tout en faisant un fondu de qualité.

Alors rendez vous le 18 mai à Lyon?

Merci Oriane, complice de ce blog

L'Apéro des Femmes Aux Cheveux Courts

 

Lire la suite