Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Affranchies

divers & varies

La pop me parle

13 Avril 2013 , Rédigé par jeaneg Publié dans #Divers & variés

La pop anglaise plus précisément, mais pas que, bien sûr. En l'occurrence Chloé Howl, tellement pleine de fraicheur et de naturel pour clamer qu'elle veut juste être elle même sans faire attention aux rumeurs...

...Et puis cette façon d'ébourriffer ses cheveux courts...

J'A-DO-OO-RE!!

Lire la suite

No comment

9 Avril 2013 , Rédigé par jeaneg Publié dans #Divers & variés

 

 

Lire la suite

On ne peut me connaître

8 Avril 2013 , Rédigé par jeaneg Publié dans #Divers & variés

tumblr mh970kTHKn1qjv1b3o1 1280

 

 

 

 

 

On ne peut me connaître

Mieux que tu me connais

 

Tes yeux dans lesquels nous dormons

Tous les deux

Ont fait à mes lumières d'homme

Un sort meilleurs qu'aux nuits du monde.

Tes yeux dans lesquels je voyage

Ont donné aux gestes des routes

Un sens détaché de la terre

Dans tes yeux ceux qui nous révèlent

Notre solitude infinie

Ne sont plus ce qu'ils croyaient être

 

On ne peut te connaître

Mieux que je te connais

 

Paul Eluard - Les yeux fertiles 

Photo: Michael Afonso

 

Lire la suite

Après la guerre

19 Mars 2013 , Rédigé par jeaneg Publié dans #Divers & variés

Jerome-Jerome-k.jpg

Je me souviens d'elle, je la revois sur ce marché...

 

Nos chemins s'étaient déjà croisé, elle avait la même silhouette, légère et dégingandée, les mêmes cheveux courts taillés un peu sauvagement, une éternelle cigarette collée aux lèvres. Le parfum du tabac brun valait souvent mieux que l'atmosphère que nous respirions. Elle n'avait, partout où elle allait, qu'un Moleskine noir et un vieux Leica.

Je ne me rappelle pas l'avoir jamais vu sourire. Pourtant elle n'avait pas l'air malheureuse. Juste concentrée, comme si elle se chargeait d'endosser toute l'horreur qui s'offrait à ses yeux, l'assimiler, la digérer et en garder le souvenir pour le recracher quelques milliers de kilomètres plus loin, entre un jeu et une série américaine ou en page 4, après l'accouchement d'une princesse ou la victoire d'un footballeur...

 

Deux obus de mortier avaient déchiqueté une dizaine de femmes, d'enfants et de vieillards quelques minutes à peine auparavant et les secours pataugeaient encore dans le sang et les chairs. Son visage était fermé mais qui la connaissait voyait tout de même la rage que ces moments là faisaient naître dans son coeur...

 

Personne ne lui avait jamais demandé ce qu'elle ferait, après. Est ce que, vivant, on peut survivre quand on a connu tout ça? Il faut écrire, montrer les images disait-elle et puis elle te fixait de son regard clair et s'échappait en comprenant que toi non plus, tu n'y croyais pas...

 

Photo: Jérome K

Lire la suite

Bons baisers de Bratislava

14 Février 2013 , Rédigé par jeaneg Publié dans #Divers & variés

Il y a pas mal de temps que je suis les aventures capillaires de Martina sur son blog Bohème en voyage. Quelques variations sur le style bowlcut depuis qu'elle a les cheveux courts. Alors naturellement, j'ai eu envie d'en savoir plus. Et c'est un plaisir, parce que Martina, étudiante à Bratislava, écrit parfaitement bien le français...

 

Comment est venue l'envie d'avoir les cheveux courts?

               La première fois que je me suis coupé les cheveux  j’avais à peu près 15ans. Bien sûr, depuis, j’ai essayé plusieurs styles différents. J’ai laissé pousser, puis je les ai coupé à nouveau, tout cela se répétait. Je dirais, que c’est une sorte d’envie permanente d'expérimenter qui me caractérise. A vrai dire, je ne suis pas contente longtemps avec un seul style de coupe (ou bien je suis souvent insatisfaite du résultat, donc j’ai envie d'essayer quelque chose d’autre). Alors j'avais, je dirais depuis toujours, l’envie d’essayer les cheveux courts. J’admirais les photos des mannequins qui ont  les cheveux courts et j’étais jalouse de les voir aussi belles et attirantes avec les coiffures que je trouvais extravagantes.vyretusovana.jpg

 

 

Quelles ont été les réactions de ton entourage après cette première coupe?

        La première fois, il faut avouer qu’après la coupe, c’est moi qui était déçue. C’était très “old-fashioned” comme style de coiffure. Franchement, je me suis dit : “jamais, plus jamais”. Je n’aimais pas mon allure du tout. Je trouve aussi qu’ici en Slovaquie, il y a pas mal de coiffeurs qui ne sont capables de faire qu'un seul style quand vous leur demandez “des cheveux courts”. Beaucoup ne sont pas du tout créatifs… Alors d’abord il faut trouver un coiffeur qui a une imagination moins limitée haha et puis ça va. Je l’ai trouvé. 2 fois. La première fois, c’était une jeune femme qui comprenait mon style en général, c’est elle qui m’a parlé des styles de coupes que je voyais sur les sites et blogs et que j’adorais… Pour moi, c’était le signe que je pouvais lui faire confiance. Je pense que c’était Agyness Deyn qui était à l’époque très connue et qui m’a poussé vers l’idée d’essayer  les cheveux courts. C’était toujours les photos d’elle que je montrais à ma coiffeuse. Malheureusement, après quelques mois, elle a déménagé en Suède et moi, je suis restée sans ma coiffeuse ce qui est terriblement plus tragique qu'on ne l'imagine. J Et la deuxième coiffeuse, c'est elle qui me coupe les cheveux tous les mois à présent. Elle est cool! J’espère qu’elle n'envisage pas de déménager dans le futur, parce que ce serait assez dur à supporter JEn ce qui concerne mon entourage, ma grande soeur qui est mon critique principal estime que c’est le meilleur style que j’ai jamais porté, ma mère reste indifférente (elle pense que j’ai de beaux cheveux, mais que mon allure est plus remarquable avec les cheveux coupés), mon père est trèeeees contre mais il s’habitue J Et mes amis? Je dirais que 1 sur 10 m'aime avec les cheveux courts, mais souvent ceux qui aiment sont les amis proches dont le style est aussi proche du mien.Dossier-N-10-4646-3.jpg

 

 

Quel a été ton premier sentiment en te voyant avec les cheveux courts?

     Je n’ai aucune idée. Peut- être…. La première fois j’étais déçue, mais après, une fois habituée, je me suis sentie vraiment cool haha. Au début c’était pas si courant, alors qu'aujourd'hui vous voyez beaucoup plus de femmes qui portent les cheveux courts. De plus (cela va sembler trop superficiel) mais c’est le froid dont je me souviens. Je suis sorti du salon et le vent froid que j’ai senti dans mon cou était insupportable. Mais on s’habitue (et on porte un bonnet J), bien sûr.

 

Depuis, tu me l'as dit, tu ne restes jamais très loin de ton coiffeur. Ton coiffeur justement, quel genre: salon "branché", salon de quartier, mixte, hommes, femmes...?


           Je dirais que c’est un salon de quartier, rien de vraiment branché mais très agréable, mixte.Dossier-N-10-3692.JPG

 

On remarque en suivant ton blog que, avec le temps, tu les coupes de plus en plus courts. Est ce que tu aurais une sorte d'addiction, envie d'aller toujours plus loin?

     Oui, c’est possible, comme je l'ai dit, j’adore expérimenter et essayer de nouveaux styles mais après un ou deux ans que j’ai les cheveux courts, c’est assez dur d’inventer quelque chose disons de     “nouveau”.


 

Tu n'es pas vraiment une blogueuse mode, mais plutôt comme tu le dis une voyageuse qui aime la mode, l'architecture, les accessoires... Est ce que tu penses que les cheveux courts nuisent à ta féminité

                          Non, pas du tout. Ce que j’aime avec les cheveux courts, c’est que vous pouvez être quelqu’un d’autre tous les jours. Même si vous ne pouvez pas vraiment “travailler” avec les cheveux courts (au contraire des cheveux longs.. c’est ébouriffé ou lisse, en tresse ou débranché..) Vous pouvez avoir l’air d’un garcon (dans les vêtements “baggy”, sans maquillage et dans mon cas en écoutant “une fille au masculin” d’Indochine ou bien avoir l’air très féminine en effet. Les cheveux courts dévoilent le cou et les épaules qui semblent être fragiles. De plus, en combinaison avec le maquillage et les accesoires, une jeune femme aux cheveux courts est très féminine à mon avis. Et si vous avez envie d’être quelque chose entre les deux, vous portez un chemise oversized (même de votre copain), des jeans et un rouge à lèvres expressif, de couleur rose et bien sûr, les cheveux courts en pétard.DSCF42451.jpg

 

 

Est ce que tu envisages de laisser pousser tes cheveux pour les avoir à nouveau longs?

         Oui, souvent! J’aime les cheveux courts mais quand même il y a des styles que je voudrais essayer (spécialement celui ci: http://www.les-femmes-aux-cheveux-courts.com/article-net-et-precis-104619059.html) Mais je ne suis pas un bon exemple de patience alors attendre deux ans pour que mes cheveux poussent de nouveau, semble comme un but inaccessible dans un futur proche. Mais on verra!

 

Voilà comment Martina se fait plaisir, jouant le féminin au masculin... La moindre des choses pour une fan d'Indochine.

 

Merci Martina

 

 


Lire la suite

Romane chez le coiffeur

10 Février 2013 , Rédigé par jeaneg Publié dans #Divers & variés

Dossier-N-10-4144.jpg

Depuis le temps que Maud-La-reporter m'avait promis quelques photos pour un article, j'avais fini par ne plus y croire...

Et puis voilà que ce samedi, Romane, conquise par le charme du salon de mon coiffeur Gilles et de Régine la coiffeuse de Maud, a rendez vous à 11heures. L'occasion d'une sympathique rencontre...

Dossier-N-10-4147.jpg

Après shampooing, recommandations et papotage avec Régine, Romane semble impatiente et déterminée. Les cheveux courts, c'est bien comme ça qu'elle se voit depuis longtemps et aujourd'hui ce sera... très court!

Dossier-N-10-4148.jpg

Il y a toujours un léger frisson, comme un petit noeud agréable qui noue le ventre au moment où la tondeuse attaque le morceau et la sensation n'est pas désagréable de sentir les lames tièdes "moissonner" les cheveux propres...

Dossier-N-10-4156.jpgDossier-N-10 4160

Dossier-N-10-4162.jpgDossier-N-10-4165.jpg

Quelques coups de rasoir et claquements de ciseaux plus tard, Romane apparaît ... semblable mais différente. Le style  n'a pas changé, simplement il est plus affirmé.

Dossier-N-10-4167.jpgDossier-N-10-4168.jpg

Un peu surprise tout de même, elle avoue que c'est la première fois qu'elle les a aussi courts... mais elle ADORE!

Et elle n'est pas la seule...

Dossier-N-10-4169.jpg

 

Photos: Maud R-C

Mon coiffeur: K coiffure Hommes

Lire la suite

Le juvénile n'a pas de genre

1 Décembre 2012 , Rédigé par jeaneg Publié dans #Divers & variés

Jak---Jil.jpg

De loin sur le trottoir j'ai reconnu ta silhouette, ton allure un peu dégingandée de grande fille. J'allais siffler ou courir pour te rattraper et puis j'ai réalisé la manière dont les gens se retournaient en te croisant et les regards de celles et ceux qui ne te voyaient que de dos, comme moi. Cette coupe de cheveux qui jamais ne laissait indifférent. C'était encore plus vrai ce matin là parce que tu semblais sortir de chez le coiffeur ou en tout cas ton dernier rendez vous devait être récent. 

En demeurant spectateur j'essayais de me concentrer juste sur l'image, sans penser à la jolie fille que je connaissais. Et pourquoi diable tout ces regards sur ton cou nu? Il y avait bien une fascination dans le contraste provoqué par ce mélange de genre ou de style. L'idée me vint que cette coupe avait quelque chose de juvénile, le genre de coiffure que l'on imagine plutôt sur une fillette ou un garçonnet d'une autre époque. Une coiffure qui justement n'avait pas de genre, parce qu'on la rapportait à l'enfance ou l'adolescence. Et sur toi, grande et belle fille, c'était délicieux à voir, pour moi et sans doute très intriguant pour d'autres. La question gênait toujours, garçon ou fille? Ou bien était-ce simplement que tous partageaient mon plaisir de voir cette jolie nuque à ce point dégagée?

 

Photo: Tommy Ton

Lire la suite

Ouanundrède

24 Juillet 2012 , Rédigé par jeaneg Publié dans #Divers & variés

Alors voilà. Pour fêter l'arrivée de la centième inscrite sur la page Facebook du blog, c'est un Quartier Libre spécial offert à Stéphanie. Ambiance estivale, parasol et mojito pour déguster ce petit moment de fraîcheur...

 

Aujourd’hui j’ai 24 ans. Et toutes mes dents. Mes cheveux aussi d’ailleurs. Depuis plus de 10 ans déjà très courts. Par choix ? Bien-sur, c’est nul les cheveux longs, c’est banal, toujours la même chose, en plus les filles qui ont les cheveux longs font toujours des queues de cheval (chevaux ? ;) ) donc non, moi j’aurais les cheveux courts !

P10101651 an en Espagne, déjà. J’avais peur de quitter mon coiffeur, de livrer ma tête à d’autres mains et d’autres techniques que la sienne. Finalement, j’ai passé le cap, tête haute, même pas peur, je suis entrée chez le coiffeur, une chaîne ici dont je tairais le nom (secret professionnel ;)).

Auparavant, j’ai rencontré une fille dans la rue avec exactement la même coupe que moi, alors je suis allée la voir et lui ai demandé dans un espagnol approximatif ou elle avait l’habitude de se couper les cheveux et m’a indiqué ce salon. C’est en effet sympa et surtout beaucoup moins cher qu’en France, 10 à 15 euros la coupe, alors inutile de vous dire que j’y allais quasi toutes les deux semaines !

J’ai vite repéré mon préféré, celui qui coupait le mieux et qui faisait ce que je lui demandais, on y allait toujours toutes les deux avec Susanne, et on coupait toujours différemment. Teinture brune, noire, décoloration, rasée, un peu moins, frisée, lisse … Bref, une aventure ! De plus, en Espagne, ils n’ont pas peur de faire des trucs de oufs niveau style, alors tu n’as pas peur d’oser non plus, et mon coiffeur se plie à mes volontés et prend ses libertés …

C’est d’ailleurs la première fois que j’ai une copine aux cheveux courts, c’est marrant le regard des gens est doublé, un regard par là et hop un autre par là. Elle est magnifique et je pense qu’une nuque comme la sienne ne devrait jamais être cachée par des cheveux ou quoi que ce soit d’autre d’ailleurs.

Je l’ai rencontré ici en Espagne, à Almería, nous sommes là pour un an, en accord avec notre université nous faisons Erasmus, ca aussi c’en est une aventure !

DSC04187.JPGOn se rencontre l’un des premiers soirs, je ne fais pas attention à elle car je n’ai jamais été attirée vers les femmes aux cheveux courts … Je ne sais d’ailleurs pas pourquoi car la féminité s’en dégage d’autant plus, je l’ai à mes cotés et nous commençons à construire notre belle aventure ensemble et à tout partager.

Dimanche soir, hiver, froid, chez moi, tondeuse. Premier lien, partage, naturel, cohésion entre nous. Je lui ai demandé de me couper les cheveux, Susanne accepte avec enthousiasme, on peut choisir, on découvre, on s’essaye, un peu plus par là et on se confronte aux détails, aux difficultés, aux premiers pas. Mais on n’a pas peur, c’est du changement, de la nouveauté, toujours de belles expériences et en plus on s’en fou de tout puisque nous sommes ensemble et après c’est mon tour, à moi la tondeuse et sa petite tête à ma merci.

On rit, je lui explique plus au moins ce que je veux, de toutes façons on a des problèmes de communication, elle est allemande, je suis française, nous nous parlons espagnol. C’est magique, je prends donc cette excuse pour la regarder dans les yeux et lui dire que je ne comprends pas trop mais que je lui fais entièrement confiance, comment faire autrement avec les mains les plus belles du monde qui sont à toi, pour ce moment, un instant sur pilotis ?

Nous échangeons nos savoirs faires sur nos têtes respectives et finissons heureuses et contente d’avoir partagé ca ensemble, nous deux, personne d’autre.

 

Le lendemain, à la fac, tout le monde nous félicite sur ces belles coupes et nous demande qui a fait ca, on se montre du doigt, se félicitant mutuellement d’avoir modelé l’extérieur de l’autre à son envie tout conservant la petite touche de folie qui est à l’intérieur.

Pour moi la vie est constituée de tous ces petits détails qui m’émerveillent un peu plus chaque jour. Cette coupe aurait pu restée banale et insignifiante. Cependant, grâce à Susanne, toutes les couleurs en sont changées et la coupe orientée 100 % sourires.

Aujourd’hui j’ai 24 ans, les cheveux courts et je suis amoureuse.

«  On ne diminue pas le bonheur en le partageant. « 

ONE LIFE.

 

Texte et photos: Stéphanie L.

Lire la suite

Dramatique et fascinant

22 Juin 2012 , Rédigé par jeaneg Publié dans #Divers & variés

J'ai toujours éprouvé une sorte de fascination, peut être de l'admiration, à voir une jolie femme accomplir un acte qui véhicule autant de symboles. C'est à la fois quelque chose de terrible et de joyeux, comme l'émergence d'un papillon sortant de sa chrysalide. On imagine bien que la tache est rude, avant qu'il puisse déployer ses couleurs et voleter dans l'air chaud, il lui faut se contorsionner, s'extirper, sans doute douloureusement de son enveloppe rigide et rugueuse. 

Les images pourtant sont sensuelles, quand les doigts courent à travers la matière, découvrant les cheveux tranchés, si courts que l'on sent la peau de son crane et ces lames d'un acier usé qui mécaniquement et sans hésiter déchirent les mèches, une à une. Enfin la matière, devenue inutile, gisant sur le sol, comme l'enveloppe morte de l'ancienne chenille.

Mais avant la renaissance et l'épanouissement, j'imagine la peur et le doute, le vertige que peut provoquer la décision lorsqu'elle est prise. On pense à soi bien sur, à son image par ce qu'il faut se plaire, mais aussi forcément à ce qu'elle va projeter sur les autres. En sortant du cadre il va falloir s'exposer, se montrer nue, tel que l'on est, sans fard et sans artifice... 

La dramaturgie accomplie, toutes les tensions s'apaisent et enfin le nouveau visage exulte, comme soulagé d'une panoplie de conventions dont on est enfin débarrassée.

Lire la suite

Quand le soleil revient

9 Juin 2012 , Rédigé par jeaneg Publié dans #Divers & variés

Maïlys 2Maïlys 3Je me baladais hier dans ma jolie ville du Sud et je sentais bien qu'il y avait un parfum estival qui flottait dans les rues envahies de piétons. Je me suis arrêté pour papoter avec Gilles et Régine, mes coiffeurs préférés, de la pluie et du beau temps. Anne l'amie blogueuse nous a rejoint en voisine. Dans cette ruelle c'est un peu comme la place du village, les gens s'interpellent, s'arrêtent, discutent, repartent... Une jeune femme est venue se faire couper les cheveux, puis d'autres sont arrivés et j'ai poursuivi mon chemin de badaud. Et à deux pas de là j'ai aperçu cette jeune femme au teint mat, un peu cachée par ses Wayfarer. Elle était accompagnée par d'autres femmes. J'ai pensé qu'elles étaient étrangères, l'instant n'était pas propice, j'ai hésité et finalement elles sont parties... J'ai donc poursuivi ma route vers mon bureau de la place Jean Jaurès. Là personne ne m'attendait, je suis reparti en ayant le secret espoir de retomber sur cette jolie personne à la coupe de cheveux tellement remarquable. Et quand les choses doivent arriver, elles arrivent. Je retrouve donc la belle, lui parle du blog, de son esprit, de ma démarche. Je comprend que parler de cette coupe de cheveux est quelque chose de récurent pour elle depuis qu'elle l'a adoptée et cela semble récent. Mais je ne veux pas l'accaparer, juste quelques photos. Elle accepte. Maïlys est belle, irrémédiablement, elle a du style et ses cheveux sont tondus, sauf cette masse souple dessus, suffisamment longue et harmonieusement taillée pour être coiffée dans un mouvement élégant.

 

 

 

MaïlysMailys-4.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette rencontre aurait pu suffire à mon bonheur et je dois encore remercier Maïlys pour sa gentillesse et son sourire. Pourtant, il y a des jours comme ça, alors que cette fois je m'étais résolu à boire un café à mon bureau, j'ai aperçu une autre jeune femme digne à mes yeux d'apparaître sur le blog. Il faut savoir saisir les opportunités lorsqu'elles se présentent et j'ai donc décidé de fondre sur cette nouvelle proie.

Cette fois la tonalité est différente. "Lola", c'est ainsi que nous avons décidé qu'elle se nommerait, fait le choix de préserver un peu son intimité. Pas de vrai prénom et pas de photo de face. Cela n'empêchera pas ses proches de la reconnaître, mais je ne la blâme pas, connaissant les divagations de l'Internet. Mais pour le coup les photos sont moins importantes que la discussion que nous avons "Lola" et moi dans cette rue très passante. C'est une jeune femme de caractère, une vraie femme aux cheveux courts. Ses cheveux, c'est elle qui les coupe, des fois, sinon elle a trouvé un coiffeur qui sait bien couper les cheveux très courts, à son goût. Elle dit que là, par exemple, ils sont un peu longs, mais que c'est par période. Elle les a eu plus longs, plus courts aussi, elle ne s'empêche rien... On bavarde, on partage nos opinions on se trouve des points communs, en tout cas on converge sur beaucoup d'idées reçues, de préjugés et de clichés qui touchent les femmes aux cheveux courts. Son style et sa décontraction me rappelle ma chère Delphine ( Delf si tu me lis, je t'embrasse )... 

Avec cette jolie Lola nous aurions pu discuter ainsi des heures sans doute, parler de style, de genre, de tolérance et d'ouverture d'esprit. On s'est quitté, elle m'a promis de venir voir le blog et j'espère que nous pourrons encore bavarder du hasard des rencontres et de la richesse des échanges...

Merci jolies ( jeunes ) femmes aux cheveux courts.

Lire la suite
<< < 10 20 21 22 23 > >>