Publié le 23 Octobre 2009

Ca y est! Delphine a franchi le pas et coupé ses cheveux. Aux nouvelles sensations s'ajoutent de nouvelles révélations que la mère et la fille ne manquent pas de se faire. L'éclosion de la nouvelle Delphine se poursuit...

Renaissance

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Nouvelles et petites histoires

Repost 0

Publié le 22 Octobre 2009

 

Je suis comme je suis
Je suis faite comme ça
Quand j'ai envie de rire
Oui je ris aux éclats
J'aime celui qui m'aime
Est-ce ma faute à moi
Si ce n'est pas le même
Que j'aime à chaque fois
Je suis comme je suis
Je suis faite comme ça
Que voulez-vous de plus
Que voulez-vous de moi

Je suis faite pour plaire
Et n'y puis rien changer
Mes talons sont trop hauts
Ma taille trop cambrée
Mes seins beaucoup trop durs
Et mes yeux trop cernés
Et puis après
Qu'est-ce que ça peut vous faire
Je suis comme je suis
Je plais à qui je plais
Qu'est-ce que ça peut vous faire
Ce qui m'est arrivé
Oui j'ai aimé quelqu'un
Oui quelqu'un m'a aimée
Comme les enfants qui s'aiment
Simplement savent aimer
Aimer aimer...
Pourquoi me questionner
Je suis là pour vous plaire
Et n'y puis rien changer.                  J.Prévert

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost 0

Publié le 22 Octobre 2009

J'aurais dû me douter qu'un jour ou l'autre elle me ferait un coup pareil. En arrivant ce matin à mon rendez vous j'étais préoccupé, comme à chaque rencontre, par une foule de questions. Les séances sont toujours trop courtes et les réponses jamais vraiment convaincantes, aussi j'essaie de me concentrer sur la hiérarchie à adopter pour classer mes interrogations.
Ainsi, le front plissé et la tête baissée, je pénètre dans le cabinet de ma psy, et là, stupéfaction, je découvre Frida dans toute sa blondeur, le cheveu taillé en un carré des plus élégants, enveloppant ses maxilaires, les rendant moins anguleux, et le regard bordé d'une frange très juvénile.
Moi-" Nom de dieu! Dok, mais qu'est ce que vous avez fait? Vos tresses, votre culotte de peau, votre bock de bière...Euh non... je m'égare
Ma Psy- Fous barlez zans touteu te ma noufelle koiffureu? Ahaha... Za fous blait?
Moi- Mais la question n'est pas là!...Euh pardon, oui bien sur cela vous va très bien et me plait beaucoup....Mais justement comment voulez vous que je me concentre à présent?
Ma Psy- Ezke fous foulez direu ke fous me foyez d'ein oeil tifférent?
Moi- Ecoutez dok on se connait maintenant, enfin vous surtout. Vous savez bien que cette nouvelle coupe de cheveux change tout pour moi. Jusqu'à présent cela ne me posait pas de problème que vous ayez remplacé mon psy précédant. A mes yeux vous étiez, tout comme lui, l'homme de science...Enfin vous me comprenez, capable de m'aider à trouver les réponses...
Ma Psy- Cheun ekzizdais bas bour fous endant ke femmeu, z'est zela?
Moi- Je ne veux surtout pas être discourtois dok, mais..... Non, c'est vrai. Et croyez moi c'était bien mieux comme ça! Comment diable mon moi lesbien va-t-il pouvoir s'exprimer? Hein?  Je vous l'demande
Ma Psy- Z'est vort intérezant...Eske jusde la koupe te jefeux beut motivier dou zela? Eske fous benzé ke mon azbekt ekstérieureu chancheu ma berzonalidé?
Moi- ( Ben un peu mon n'veu! ) Non.... C'est pas ce que je voulais dire. Mais vous comprenez bien que je vous vois différemment
Ma Psy- Fous me foyez dou kourt che tirais...
Moi- Allons dok, ne m'accablez pas. La réalité, c'est qu'à présent je risque de fausser l'analyse parce que sans doute inconsciemment, je chercherai à vous séduire, ou quelque chose comme ça.
Ma Psy- Humm...Kelke choze gomme za, ya. Che zuis zureu ke dout ira pien..
Moi- Ah.... Si vous le dites...

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Ma Psy et Moi

Repost 0

Publié le 22 Octobre 2009

Delphine est en plein trouble, avec ses souvenirs et les confidences de sa mère, elle sent que bientôt tout va basculer. Après une première nuit tropicale, le matin arrive dans la propriété africaine...


Ari entre en scène

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Nouvelles et petites histoires

Repost 0

Publié le 21 Octobre 2009

Au début du mois, avec une folle insolence, j'ai écris à Patrice Leconte pour lui faire savoir que je volais le titre de son roman pour en faire un blog.  Sans être trop sur que l'adresse fut bonne, mon enthousiasme des premiers jours céda à la résignation, et pour tout dire ces jours ci j'avais complètement oublié cet email.
Et puis comme c'est souvent le cas, n'y pensant plus, voilà que ce soir je reçois une réponse.
Bon, très laconique, un peu décevante, même pas le temps de jeter un oeil sur le dit blog, no comment, mais un peu sur le ton: "Vous croyez peut être que j'ai que ça à faire?" Enfin c'est comme ça que je l'ai ressenti.
Malgré tout, assez fier d'avoir une réponse, quelques secondes du temps précieux du grand maître. Un mot personnel, bon sang d'bois! Le roi n'est pas mon cousin...
Rendez vous compte, ce type là doit recevoir des tonnes de truc à lire pour lesquels on lui demande son avis. Alors un blog...
Mais je ne lui en veux pas, au contraire je suis très reconnaissant et fier de lui, qui malgré son temps compté, à pris le temps de faire une réponse. Cela correspond bien à l'idée que je me fait de lui.

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 21 Octobre 2009


Je trouve ça bien injuste comme appellation. D'autant que, tout comme la féminité, cela ne peut pas être la conséquence d'une simple observation visuelle. C'est une question de caractère, de comportement. Les cheveux courts ne font pas plus le garçon manqué que le chignon ne fait la femme. Et puis quoi, garçon "manqué", c'est un peu rude, comme s'il s'agissait d'une poterie façonnée avec la main. Oups! On a loupé ceci, ou cela... Bon ben ... Pas grave.
J'aurai plutôt de la tendresse moi pour les garçons manqués, pour ces femmes qui racontent comment elles couraient avec leur bande de garçons "réussis", grimpaient aux arbres, lançaient des cailloux dans les carreaux de l'usine désaffectée et préfèraient le jean aux jupes plissées. Avec le temps l'apparence peut changer..Le caractère demeure. Et ce trait là, cahin-caha, ça se traduit souvent par une jolie coupe de cheveux qui entretien l'illusion. Mais non il n'est pas manqué ce garçon...C'est tout simplement une femme.

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 21 Octobre 2009

Delphine a rejoint sa mère en Afrique et découvre un monde surprenant. Les retrouvailles sont propices aux confidences et plus que le continent, c'est elle même que la jeune femme voudrait explorer...


Confidences entre femmes 

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Nouvelles et petites histoires

Repost 0

Publié le 20 Octobre 2009

J'hallucine vraiment quand je vois ce que l'on arrive à créer avec des images de synthèse. Bientôt même des robots, véritables androïdes, seront chez nous pour accomplir les tâches fastidieuses du quotidien. Si si je l'ai vu à la télé! Et pis pas du R2D2. Non, du droïde à figure humaine.
Une héroïne m'avait séduit lorsqu'elle est apparue sur les écrans de cinéma.  Aki Ross dans Final Fantasy. A croire que le concepteur de ce personnage a les mêmes gouts que moi. Une héroïne donc. Un corps athlètique, enfin sportif tout au moins, un caractère déterminé, une chevelure lisse et épaisse, coupée au carré, juste ce qu'il faut ( oui bon d'accord, un peu long quand même ) pour incarner le personnage féminin sans équivoque, et une femme d'action. J'ai du mal à imaginer, moi pauvre béotien, toute la technique qu'il faut mettre en oeuvre pour réaliser un personnage virtuel comme celui là et lui donner une chevelure capable de séduire même un grincheux difficile comme moi.
C'est vrai après tout. Il ( le concepteur) aurait put l'affubler d'une chevelure ondulée et cascadant sur ses épaules. La poitrine de Pamela Anderson et hop! Le tour était joué. Je crois même que cette coupe de cheveux est un compromis. Il aurait pu faire plus court, puisque dans le monde dans lequel évolue Aki Ross, les hommes sont plutôt rasés façon Marine Corps. Tout étant relatif, les hommes rasés, les femmes paraissent de toute façon féminines même avec les oreilles et la nuque dégagées...
Mouais... Je sens que tout cela va m'amèner à considérer l'allure des femmes militaires d'aujourd'hui.... Et ça va encore m'énerver.

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0

Publié le 20 Octobre 2009

Comme tout le monde a été bien sage, je vous entraîne au coeur de l'Afrique, pour les retrouvailles de Delphine et de sa mère. Cette intimité sera-t-elle propice aux confidences, et la jeune fille pourra-t-elle se libérer de son lourd secret?
Vous le saurez en suivant le nouveau feuilleton: Les vacances africaines!

Vacances africaines

Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Nouvelles et petites histoires

Repost 0

Publié le 19 Octobre 2009

Je me dis que finalement, si le Grand Mamamouchi là haut me donnait le choix, ça m'aurait assez amusé de refaire un tour, mais comme une rock star. Pas pour les fans, ni pour causer avec Drucker sur un canapé rouge ( pour ça j'ai Frida, enfin pour le canapé )
Cela m'aurait plu d'avoir une vraie raison d'être déjanté. D'être un artiste et de pouvoir explorer tout les excès. Frida dirait : Eh fous zafez peuzouin t'une kozion bour za? Ein brédexteu?
Bon ben non, bien sur, je pourrais tout aussi bien me lâcher complétement, tenter la cocaïne, l'alcool, le viagra et le prozac sur mes tartines beurrées. Mais il y aurait comme un hiatus avec ma cabane de pêcheur et ma Clio. Au lieu de passer pour un héros moderne, tout le monde me prendrai pour un taré. Frida on ne t'a rien demandé!
Je divorcerai 2 fois par an, lachant à chaque fois une fortune en pension alimentaire, je vivrai dans les hotels de luxe et je roulerai à 200 à l'heure sur la route de la Corniche.
Finalement, tout en l'écrivant, je trouve ce job plutot éreintant. Mais faut ce qui faut. Mais... L'avantage d'être un demi-dieu c'est aussi de pouvoir influencer les foules. Quelques confidences dans "Voilà" ou "Gali", et hop, toutes les groupies courraient chez le coiffeur pour se faire une jolie petite tête...
Non mais qu'est ce que c'est que ce délire? Jésus Marie Joseph, je ne m'en sortirai jamais. Je suis perdu, je ne pourrai même pas faire don de mon cerveau à la Science ( sauf pour nourrir les souris du labo...Beurk! )



Voir les commentaires

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0