Y a rien à faire

Publié le 12 Janvier 2013

Nastia2.jpg

Elle pense à lui et cela lui prend tout son temps...

Elle a coupé ses cheveux, encore plus courts, toujours plus courts. Elle sait qu'il va aimer, au moins autant qu'elle.

Parce qu'elle aime oui, depuis la première fois, cette réelle sensation de liberté et ce sentiment d'authenticité qu'elle offre au regard. Une découverte qu'elle n'aurait jamais pu faire sans un peu d'audace et de confiance. Tout de suite il l'a aimée ainsi et chaque fois davantage. Sûre d'elle même, sûre de lui, à présent elle aime jusqu'à la caresse de ses propres doigts sur ses cheveux soyeux, presque tondus, courts comme le pelage d'un chat. Et cette caresse lui fait penser à lui.

C'est sans doute la première chose qu'il va faire en la retrouvant, glisser sa main sur la nuque, se noyer dans son regard, l'admirer toute entière et se rassasier du goût de ses lèvres et du parfum de son corps... Par jeu il cherchera à ébouriffer la toison qui, indifférente, retrouvera son pli, dressant les cheveux ras et elle se sentira chatte, même si son coeur est celui d'une lionne...

 

Modèle: Nastia

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost 0
Commenter cet article