Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

What the fuck!?

Pascal-Pierrou.jpg

Alors bon! Je la vois d'ici madame Machinchose, attentive comme elle est à toutes ces tendances, ces mouvements de mode, le nez en l'air pour humer l'air du temps... Une, puis deux, puis plusieurs et bientôt elle a le sentiment qu'il y aurait comme une certaine banalité à voir, dans la rue, dans les magazines, non plus des filles aux cheveux courts, mais des têtes rasées, des cheveux tondus. Mais enfin qu'est ce que c'est que cette manie qu'auraient ces filles à la vingtaine triomphante de se démarquer aussi violemment, de se stigmatiser aux yeux du reste, les autres et la société?

Madame Machinchose s'intrigue, s'interroge, s'interpelle et son analyse aurait tendance à la faire sourire avec bienveillance, elle qui n'a plus vingt ans. Parce qu'elle se dit que lorsqu'elle avait cet âge, elle non plus ne voulait pas qu'on l'emprisonne dans une image et des conventions. Elle était déjà audacieuse pour son époque de s'habiller "en homme" ou de se couper les cheveux, mais se faire tatouer ou se raser la tête l'aurait condamnée. Aujourd'hui c'est possible.

Cela lui envoie un petit souffle de nostalgie, un air vivifiant qui vient caresser son visage tout ridé. Elle sait bien que ces filles ne revendiquent rien, rien d'autre que d'être elles mêmes, belles et insolentes, sans les artifices qui leur donneraient le sentiment de n'être que des objets de séduction dans l'esprit de certains. De la charité en somme, pour éviter à ces esprits étroits de se tromper à leur sujet...

Et puis... ce ne sont que des cheveux, se dit-elle dans un sourire malicieux.

 

 

Photo: Pascal Pierrou

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article