Vu d'ici...

Publié le 13 Juin 2014

1493344_528617063916257_5743831541491228279_o.jpg

C'est vrai, c'est confortable d'être devant son ordinateur et d'apprécier l'image de ce que l'on considère comme un aboutissement, l'expression d'un caractère affirmé, l'acceptation d'un état que l'on ne choisi pas et que finalement on revendique...

Tomboy, vêtements confortables et masculins, coupe de cheveux clean et pratique, colorée, décolorée, nuque toujours bien rasée. Ce style là est presque universel.

Mais vu d'ici on imagine pas le poids qui pèse sur les épaules étroites de l'androgyne, les regards qui crachent du venin, les mots qui plantent des poignards...

Etre fière de soi ne protège pas totalement des crachats de la foule et chaque jour braver les cons vous épuise. Parce que dans ce monde où un tournoi de football parvient à camoufler toutes les misères, il faut affronter chaque jour et toujours l'homo erectus qui n'a pu parvenir jusqu'à l'homo sapiens et qui croit encore que cette dénomination renvoit à sa condition de mâle. Misère!

Alors quoi? Faut-il abandonner? Faut-il abdiquer, se résigner, se soumettre? Renoncer au plaisir de ce tour d'oreille fraîchement tondu, de cette bouille de tomboy qui vous sourit dans le miroir? Jouer à la fille pour satisfaire quelques gueux aux dents mal plantées pour qui une fille aux cheveux courts n'est rien d'autre qu'une anomalie dans leur grille de lecture de la société et qui sont effrayés par l'inconnu au point d'en devenir méchants?... Non bien sûr non.

Rien n'est jamais facile mais tout vaut mieux que de se soumettre...

 

"A toutes les Charlotte"

Photo: Morgane

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Commenter cet article