Voleuse d'âme

Publié le 12 Mai 2012

Self-Portrait_1923-copie-2.jpgIl y a un portrait qui souvent me fascine lorsqu'il tombe sous mon regard et malgré cela je n'ai jamais eu la curiosité de chercher de qui il s'agissait. Et puis là, par hasard, je découvre l'artiste et retrouve le tableau fascinant, apprenant par la même qu'il est autoportrait. Je m'aperçois alors que ce que j'imaginais de cette femme à l'allure masculine pour l'époque que je situais au XIXe siècle, correspond presque parfaitement à la réalité. Mieux encore. Romaine Brooks a eu la vie romanesque d'une femme libre à la naissance du XXe siècle. Dans ce costume d'homme j'imaginais un corps androgyne et sous ce chapeau stricte je voyais des cheveux courts, très courts même, à la manière de Louise, son homonyme. De fait, sa biographie m'édifia et je compris à la fois l'immense lacune dont je faisais preuve en matière d'art et finalement pourquoi cette toile me fascinait. Femme aux cheveux courts dans toute la richesse que cela représente à mes yeux, la riche héritière traversera son siècle, laissant des oeuvres dont la précision du caractère fit dire d'elle qu'elle volait l'âme de ses modèles. 

Le trouble venait peut être justement de la non détermination de son genre à travers ce portrait, de l'ambiguité de ses traits qu'accentuait le costume d'homme et malgré tout de la sensualité de ses lèvres parfaitement dessinées, seule touche de couleur sur la toile. Et puis en l'idéalisant un peu je me suis pris à trouver dans ses traits, ceux d'un modèle que j'affectionne. Mais je rêve bien sûr...

99-07-01.jpg97-05-02.jpg

 

Romaine Brooks - Autoportrait - 1923

Modèle: Christy Turlington

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :