Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Vers l'Infini et au-delà

2785034834_a12e67dba3_o.jpg
Finalement, je crois que je suis terriblement misogyne. A force de crier mon admiration pour les femmes aux cheveux courts, leur détermination, leur courage, leur force de caractère, leur esprit de conquête, j'en passe et des meilleures, je me rend compte que par réaction, on pourrait croire que je n'ai que pitié, voir mépris pour les autres, ces pauvres filles qui n'ont d'autre ambition que de se fondre dans le moule ancestral, celui de la femme"femme", objet de fantasme universel et sans cervelle. On pourrait le croire.
Avouez que c'est quand même curieux d'avoir un tel a priori simplement provoqué par une coupe de cheveux. ben oui parce que comme toujours les exceptions sont là pour ébranler les fondements de vos convictions. Quoi que...Je l'ai sans doute déjà précisé, les cheveux longs ( enfin longs, sur les épaules maxi hein!) me séduisent aussi, à partir du moment où l'on devine l'entretien, la sophistication. Ce qui me dégoute c'est la chevelure qui pousse à la comme on la pousse justement et où sous pretexte de naturel on laisse la nature faire ce qu'elle veut. Beurk!
Mais en disant tout cela, est ce que je ne suis pas moi même en train de formuler une image de femme, objet de "mon" fantasme personnel et considérer ainsi "la" femme comme un objet de plasir?
Jésus Marie Joseph! Que la vierge me file la vérole si c'est vrai...Non voilà, je ne cherche rien d'autre que la compagnie de femmes qui, dans mon esprit, on fait abstraction de la niaiserie  dont on affuble les poupées Barbie. Et je veux croire que celles qui n'hésitent pas à couper leurs cheveux, qui considèrent qu'elles ont bien d'autres atouts que cette toison sur leur tête, ont par la même un caractère qui s'accorde au mien...
Faudra que j'en parle à Frida...Ah ben non Frida c'est un peu compliqué maintenant. M'enfin, après tout c'est elle la psy!
Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article

Catherine 04/04/2011 18:09


C'est un plaisir de parler avec vous ! J'adore votre façon de voir les femmes, c'est tendre...
Je croyais plus que les hommes pouvaient être ainsi.
Bravo pour votre blog
PS j'ai presque fait le tour !


jeaneg 04/04/2011 18:24



Ben c'est gentil, merci.


Merci ça me fait plaisir. Bravo! Il y a quand même un paquet de pages à présent...



Catherine 04/04/2011 17:50


Et ne pas me trouver moche pendant des moi ? je préfère encore voir un psy qui calme mes ardeurs.
C'est drôle les hommes autour de moi son tous fasciner par les cheveux court, ils sont tous comme vous. Amoureux de se look !Pour plaire je me suis passer dessus avec mon père, mais mon amoureux
jamais. Il vit avec ma tête de Rapunzel ou il s'en va. Il revint parfois à la charge, mais je sais que c'est plus pour me taquiner qu'autre chose.
Ma meilleure amie m'a déjà dit, toutes les filles devrait couper leur cheveux court au moins une fois dans leur vie.
Êtes-vous d'accord avec elle ?


jeaneg 04/04/2011 18:00



Absolument! Je connais ce slogan " Toutes les filles devraient au moins une fois dans leur vie, couper leurs cheveux". C'est toujours "enrichissant" pour celles qui n'ont jamais osé. C'est très
souvent une véritable découverte de soi même. Après, aimer ou pas... De toute façon ce n'est jamais irrémédiable



Catherine 04/04/2011 16:42


Je les ai eu court pendant 8ans, forcé, mais comme tout dans la on fini par s'y faire. Mais je ne me sentais pas moi même et dans le pire je me sentais laide. Gagner mon indépendance en sortant du
contrôle parentale m'a vraiment fait du bien. Il rechigne encore, mais je ne me suis jamais autant ressembl¸é qu'en ce moment. Je n'ai absolument rien d'un bimbo, je cherche juste à me plaire à
moi-même.
Mais pour être complètement sincère... Dans les coup dure c'est la première chose que je voudrais faire... tout couper et repartir à zéro, mais en me calmant je blêmis un peu d'y avoir pensée.


jeaneg 04/04/2011 17:39



C'est bigrement intéressant comme point de vue. Pour quelle raison est on "forcée" d'avoir les cheveux courts?


J'ai l'esprit assez large ( j'espère ) pour savoir que rien n'est figé et que l'essentiel est là où vous êtes, c'est à dire à vous plaire telle que vous êtes. Couper ses cheveux est souvent la
cristallisation d'un changement radical dans la vie. "Repartir à zéro" par exemple... Mais rien de grave, ce ne sont que des cheveux... 



Catherine 04/04/2011 01:28


Et si ce n'est pas pour rentrer dans un moule qu'on porte les cheveux long, mais bien parce que la personnalité va avec que nous sommes ce côté nature-nature que tu définis comme un "beurk" ?
N'est-ce pas exactement ce que vous aimez de la femmes aux cheveux courts, cette affirmation, cette tête haute qui fonce...
Ce n'est pas que donné à ces filles qui ont certes osée, on peut être affirmé sans un coupe de cheveux anti-conformiste. C'est mon point, très personnel.
Je ris beaucoup en vous lisant, et sur bien des point je suis d'accord avec vous (plus de pour que de contre)Mais je ne crois pas être quelqu'un qui cerche à tout prix à rentrer dans un moule.Au
contraire, je m'affirme seulement par autre chose que ma tête...


jeaneg 04/04/2011 07:53



Je comprends parfaitement votre point de vue. A chaque règle il y a une exception et visiblement vous en faites partie. Maintenant on peut avoir les cheveux longs et avoir aussi du caractère.
Mais est ce que cela suffit? On pourrait sans doute développer le sujet durant des heures, les exemples ne manquent pas: Des beautés aux cheveux longs parfaitement idiotes mais à qui on ne peut
pas nier le caractère affirmé ( genre Brigitte Bardot, notre Pamela Anderson à nous )il y en a. De même on pourrait sans doute trouver quelques exemples de femmes aux cheveux courts fades et sans
reliefs.


N'avez vous jamais eu l'idée de les couper?



Catharsis 28/03/2010 00:26


Ah, tu aimes jouer (et pas seulement avec les belles nuques dégarnies...)

Mais quel est l'objet, le but, la finalité du désir? N'est-il pas de se "matérialiser" à un moment ou à un autre, de se "concrétiser" via un support (matériel ou non)?

Cependant, je pense indissociable plaisir et désir, car je ne vois pas comment quelque chose (ou quelqu'un) que nous ne désirons pas pourrait nous procurer un réel plaisir. Enfin, il est également
clair que nous pouvons nous satisfaire de désirer sans pour autant chercher à "posséder" l'objet de notre désir. J'appelle cela "contempler"...


jeaneg 28/03/2010 11:54


Tu sembles vouloir dire que TOUT désir DOIT se concrétiser. C'est plutôt osé. Nous avons pour la plus part des barrières, morales, culturelles, qui nous viennent de notre milieu social ou de notre
éducation. Au contraire tous les désirs ne DOIVENT PAS se concrétiser, tout comme réaliser ses fantasmes, serait les détruire...
Je ne crois pas du tout que le plaisir soit indissociable du désir, ce sont deux sentiments, deux états bien distincts au contraire.
Enfin, la nuance entre la femme objet de désir ( et donc que l'on pourrait posséder ) et [la femme] l'objet du désir, quête universelle, sujet de
tous nos désirs...