Dernière marche avant le paradis

Publié le 11 Février 2012

Bec-parsons.jpg

Avant qu'elle ne se retourne il voulait encore admirer sa silhouette androgyne soulignée par cette nuque où le duvet blond couvrait la peau comme celle d'un fruit d'été. Cette nuque brune dessinée en accolade sous la masse des cheveux blonds où chaque détail le fascinait, la peau plus claire, le grain de beauté, le mouvement de l'implantation...

Elle a enfilé un pull, comme ça, à même la peau sans prendre la peine de l'ajuster et sa main s'est glissée dans la chevelure, cherchant à la discipliner. Sans se retourner elle lui a lancé : " Je vais me couper les cheveux!" Une phrase qui l'a saisit, presque stupéfait. Il pensait que ses cheveux étaient déjà coupés et plutôt courts. Sans répondre il tentait d'imaginer ce que pourrait être cet ange blond, les cheveux encore plus courts... Il était excité. Comme il ne répondait pas elle jeta un regard par dessus son épaule : " Tu m'entends? Je coupe tout, très court." Luttant contre sa rêverie il articula : " Mais... très court, tu veux dire tondu carrément? " Cela la fit sourire. Elle savait! Elle savait à quel point elle était en train de le bouleverser, de le rendre fou :" Non pas tondu, mais très court, partout."

Son corps rapproché se colla à son dos, le revers de sa main monta doucement sur les cheveux de la nuque, il murmura derrière son oreille : " Et là... Ce sera presque rasé?..." - " Peut être oui..." 

Il l'enveloppait de ses bras et ses mains pelotaient les petits seins. Elle avait gardé les bras le long du corps et ses mains caressaient l'entre-jambes derrière elle. De quelques mots elle avait allumé un brasier et ils parcouraient ensemble les dernières marches avant le paradis...

 

Photo: Bec Parsons

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Nouvelles et petites histoires

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :