Que le diable l'emporte!

Publié le 5 Février 2014

Yasmine-Le-Bon.jpg

Chaque gorgée lui déchire l'intérieur, arrachant une grimace. Pourtant il y revient. C'était la troisième fois déjà que le barman remplissait son verre. L'alcool le brûle comme une flagellation et son esprit s'embrume sans parvenir à dissiper l'image de celle qui nourrit son chagrin. Dix fois, cent fois il avait juré de l'oublier, de ne se rappeler d'elle que les souffrances et le mal qu'elle lui avait fait... Cent fois, mille fois il retrouvait ses lèvres de pourpre, ses yeux d'ambre, ses cheveux d'or et il mourrait de caresser une fois encore sa gorge, de se noyer dans le parfum de ses cheveux et sentir battre sa peau contre sa joue.

 

Il n'y avait rien de raisonnable. Juste qu'elle était entrée dans sa peau et qu'il lui arrivait encore parfois d'entendre son rire éclater dans sa tête et se sentir tourbillonner avec elle dans une valse folle. 

 

Encore un verre, encore une brûlure pour la maudire, pour la jeter aux chiens et l'envoyer aux diables... pour empêcher son coeur de battre plus fort quand il pense à elle, pour renoncer à tendre les bras vers elle, pour fuir cet amour qui lui fait si mal.

 

Le barman a laissé la bouteille. Peut être sait-il lui aussi à quel point c'est difficile de chasser le souvenir des amours perdues.

 

Modèle: Yasmin Le Bon

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost 0
Commenter cet article