Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Une révolte? Non sire une révolution!

tumblr_m2tyjuu5mL1qi6acto1_500.jpg

Ça n'a l'air de rien aujourd'hui, un détail, une futilité, une routine... Pourtant je viens de lire un article parut dans The American Historical Review en 1993 intitulé: Samson et Dalila revisité: L'influence de la mode féminine dans la France des années 20. Effrayant!

Il faut bien sûr se replacer dans le contexte et imaginer qu'au début du XXeme siècle, la femme est considérée comme une personne aliénée, tenue sous l'autorité du père ou plus tard du mari, autorité qui s'exerce absolument dans tous les domaines.

Si bien que lorsqu'après la Grande Guerre, période au cours de laquelle les femmes ont fait tourner la boutique pendant que les hommes s'étripaient dans les tranchées, ayant goûté à l'autonomie et à la liberté, les différents courant féministes prennent auprès d'elles une résonance particulière. Quelques pionnières ont déjà, avant guerre, osé le costume masculin et la coupe de cheveux court, mais on est encore loin de "l'épidémie" qui va sévir dans les années 20. Et lorsque la mode se répand, les réactions dans la France profonde sont parfois absolument démesurées:

" La mode chez les jeunes femmes des cheveux courts, coupés au carré, créé des tensions énormes au sein de la famille française. Tout au long de la décennie, les journaux rapportent des histoires sinistres, comme celle de ce mari qui a séquestré sa femme parce qu'elle avait coupé ses cheveux, ou ce père qui aurait tué sa fille pour la même raison.  A Dijon, un père a voulu porter plainte contre le salon de coiffure qui avait coupé les cheveux de sa fille sans son autorisation..."

"Pleurs et grincement de dents", la mode se propage pourtant, malgré les brouilles familiales, les reniements et les divorces. Aujourd'hui on pourrait presque en rire. Néanmoins, à la lecture de cet article, je perçois un peu quelle révolution cela a pu être à l'époque.

 

 

Extrait :Mary Louise Roberts - Samson and Delilah revisited...

Modèle: Alessandra Ambrosio

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article

Fabymary POPPINS 17/05/2012 12:13

je crois que c'est entre autres par rapoort à ça que j'aime autant cette période des années 20.

Quand à ce refus que les femmes coupent leurs cheveux, ma belle mère née en 1929 m'a souvent dit qu'elle et sa soeur avaient de superbes cheveux longs et il était hors de question qu'elles les
coupebt, interdiction du père.

Ca fait bondir surtout quand ce monsieur se permettait de regner en maitre à la maison et lui avait une totale liberté. Lui on lui disait rien.

Quelle chance on a nous, quand même de plus subir celà.

jeaneg 17/05/2012 12:18



Quoi que des fois, certaines, ça leur ferait pas de mal... 


Mouahahaharf! Naaaaaan j'déconne