Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les femmes aux cheveux courts

Humeurs et états d'âme d'un amoureux des femmes aux cheveux courts.

Une idée folle

andro.jpg

Au fond d'elle même cela l'avait toujours effrayée. Seulement parfois elle ne pensait qu'à ça, comme une idée fixe. Et là une fois encore, en passant devant ce salon, son démon se réveillait, l'envie renaissait, le désir la tenaillait... Jusqu'à présent elle avait un peu sauvé les apparences, même si elle préfèrait toujours des vêtements confortables et des pantalons aux robes et aux talons, elle jouait son rôle. Et ses cheveux qu'elle portait longs depuis toujours faisaient partie de ce jeu de genre. Comme si cela la préservait de la confusion. "Ben non! Tu ne peux pas te tromper voyons, tu vois bien que j'ai les cheveux longs, donc je suis une fille..." 

Bien sûr qu'elle était fille, dans son âme, dans son coeur, elle avait conquit cela, malgré son corps étroit et presque sans poitrine, malgré son visage qu'elle trouvait sans finesse, bouche large, front large, nez large... Mais voilà, à cause de tout cela, elle avait le sentiment que seuls les cheveux longs pouvaient être sa juste caution.

Pourtant l'idée était là, toujours et de plus en plus. Une envie de cheveux courts, très courts, comme une transgression. Une envie de dire " Ne soyez pas stupide, vous voyez bien que je suis une femme, mais cheveux courts n'y changent rien". Il fallait juste franchir le seuil de ce salon, assumer son envie, se réaliser à travers cette nouvelle image. Être soi même, être vraie voilà tout.

Ce jour là, le coeur battant... elle est entrée.

 

Photo: Nick Dorey

Retour à l'accueil

Partager cet article

À propos

jeaneg

Certains y voient du fétichisme. Il ne s'agit que de dilection. Outre l'apparence, c'est aussi le caractère des femmes aux cheveux courts qui me séduit.
Voir le profil de jeaneg sur le portail Overblog

Commenter cet article

bérengère 20/11/2013 10:42

Les battements de coeur,et cette indescriptible angoisse,que de pouvoir être confondue avec un garçon....Angoisse,teintée de défi,de provocation,de jubilation parfois...Angoisse remontant d'un
temps plus ancien...Ces cheveux presque "longs" qui m'ont tant rassurée.."Vous voyez, je ne peux pas être un garçon!"
Affronter de nouveau cette angoisse,cheveux coupés, la mâter, et être fière de cette nouvelle personne, désesperement recherchée.

jeaneg 20/11/2013 10:55



J'aime beaucoup quand tu mets des mots sur tout ça Bérengère.



Murielle 13/11/2013 10:30

J'ai vu Perfect Mothers hier soir.
Mon dieu que Naomi Watts lise tes lignes...
Pus qu'une idée folle... Une illumination dans sa carrière....Ah ces cheveux longs retenus par une pince, j'en grince des dents. Mais bon.
Robin, elle, a osé.

jeaneg 14/11/2013 08:16



Courage! 



Murielle 13/11/2013 08:38

Cannelle... Epices indiennes... Oppoponax....
L'Eau Lente, parfum mixte de Dyptique.
Et j'y suis....en transe, inspired by your words...!!!!!!

jeaneg 13/11/2013 08:43



Je vois, je vois, je vois....



Murielle 12/11/2013 21:04

Se laisser tailler dans la masse.
Les lames au plus près du crâne.
Les lourdeurs au sol, les mues et les scories de ce temps où on se croyait femme. Mais se révèle soudain la légèreté, nuque libre et dégagée. Visage offert au monde. A sa propre grâce à soi. Sans
servitude dorénavant.
Et être femme.
Choisir comme un écrin le salon de sa libération est une évidence.
Quelle jouissance de vivre ça.

jeaneg 12/11/2013 21:41



Humm je sais pas ce que tu fumes, mais j'en veux 



Colimasson 12/11/2013 20:27

Joli blog.
Moi-même je me sens parfois l'envie de couper mes bouclettes... "ce serait tellement dommage !"
Mouais, pas sûre... ton blog me convainc du contraire :)

jeaneg 12/11/2013 21:40



Suis ton instinct