Una bella ragazza

Publié le 31 Mars 2011

ninafrancine

A la lumière du jour, je découvrais à ma transalpine une allure d'adolescente qui aurait pu me faire craindre d'être inquiété par une quelconque ligue de défense des bonnes moeurs. Elle était délicieusement juvénile et ressemblait à ce que j'imaginais du pêché originel. A la voir ainsi j'aurais pu souhaiter qu'elle persévéra dans ce style. Et pourtant, je me surprenais moi même à souhaiter qu'elle retrouve sa chevelure d'antan.

Moi " - Tu rigolais non, quand tu as dit à madame Freud que jamais tu ne les laisserais repousser...

Laora - Ma perche tou dis ça? C'est sour che jé veux profiter dé ça. Tou peux pas savoir commé c'est dou bonheur per me. Tou trouves jé souis moche?

Moi - Oh bon dieu non chevreau! Je me damnerai pour être ton amant, si je ne l'étais pas déjà. Tes yeux, ton visage, tes oreilles, ta nuque me rendent fou mais...

Laora - Ma che cosa? C'est quoi lé problème?

Moi - Ben tu vois bien, tu fais tellemnt gamine. J'en reviens pas de l'effet que ça me fait, mais du coup j'ai l'impression d'être encore plus vieux à tes côtés, tu comprends?

Laora - Ah bé non, jé vois rien dou tout. Tou aimes, et moi aussi jé l'aime, qué c'est oune plaisir, que c'est essitant et toi tou veux qué jé refasse la bimbo? C'est ça qué tou veux? Che tou es comme tous les idiots qui aiment les gros seins et les grosses fesses et la poupée Barbie? Jé crois moi qué tou penses qu'à toi... Tou as peur dou regard des autres alors qué c'est moi qué tout lé monde il regarde ou il montre dou doigt. Tou es l'égoïste!

Moi - Bon sang, ma caille des Dolomites, tu es injuste. Je t'adore.

Laora - Et la Frida elle adore aussi tou sais?

Moi - Ah oui ça t'as pas besoin de le dire!

Laora - Amore mio sois houreux autant qué moi jé lé souis. Jé souis libre!"

C'était peut être cette liberté nouvelle qui me faisait peur....

 

Photo: Ninafrancine

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Ma Psy et Moi

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :