Un matin à Rome

Publié le 14 Avril 2014

10150456_457037287760799_8823960644898609393_n.jpg

C'est le matin. Le soleil se lève sur les sept collines et depuis la terrasse le fleuve encastré dans la ville semble couvert d'une brume claire...

Elle ne pose pas vraiment, mais son amie saisi ces instants, dans cette lumière si particulière et chaque photo exhibe un détail nouveau. La veille elles étaient ensemble chez le coiffeur et dans la clarté du matin, la nuque délicatement tondue révèle une paleur attirante. C'est nouveau et tellement excitant comme sensation. Elle a changé et sans savoir vraiment l'expliquer, tout le monde s'est rendu à l'évidence que cette coupe de cheveux était exactement ce qui manquait à sa personnalité. Cette allure, c'est tellement elle.  

Depuis, elle a ce nouveau geste, inconscient mais qui devient presque familier tant il est fréquent, de caresser le velours de ses cheveux tondus sur la nuque, d'ébouriffer la masse sur le sommet et de balayer la mèche qui couvre son front. Une façon de s'approprier cette nouvelle image, d'engranger les sensations.

Alors son amie abandonne les photos, un instant, profitant qu'elle est absorbée par le spectacle de la ville qui s'éveille, elle s'approche d'elle, effleure de quelques doigts la nuque et dépose un baiser sur la peau nue...

 

Photo: Giulia Bertini avec Roberta Carrese

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article