Transgression

Publié le 15 Juin 2013

Wendy-L.jpg

Nous autres vieilles démocraties on a un peu oublié ce que pouvait être une révolution et nous nous sommes depuis longtemps confortablement installé dans un ronron rassurant, oubliant les violences, les débats et autres comités de salut public que pouvaient engendrer de pareils bouleversements. Cela n'empêche pas certain(e)s de rester vigilant(e)s et d'avoir l'illusion que leur voix pourrait être entendue "par les voies légales". Pourtant il faudra bien un jour ou l'autre trancher à nouveau dans le vif et promener quelques têtes au bout d'une pique pour voir les choses reprendre leur juste valeur... Mais ceci est une autre histoire.

Néanmoins certaines révolutions parviennent tout de même à faire leur chemin, sans manifs, sans répression et sans bains de sang. 

Parce que oui, il y a quelque chose de transgressif aujourd'hui encore, pour une femme, à se couper les cheveux très courts. Et je veux bien que toutes celles qui sont passées par là me disent le contraire, qu'elles m'affirment que personne de leur entourage, familial, professionnel ou relationnel n'a émis un avis négatif le jour où elles sont revenues de chez le coiffeur avec une coupe qui leur dégageait les oreilles et la nuque. 

La transgression c'est aussi le fait de ne pas se conformer à une attitude courante, dépasser les limites, aller à l'encontre de ce qui pourrait être naturel... Et qui est-ce qui fixe ces limites, qui rend les attitudes "courantes" ou qui trouve naturel qu'une femme ait les cheveux longs? Je vous l'demande un peu. 

Alors ça n'a l'air de rien, mais ces femmes aux cheveux courts, qui s'assument, qui ne craignent pas les regards des autres ou les remarques assassines et qui s'épanouissent "hors des limites", sont des révolutionnaires. Elles ne bouleversent pas le monde, mais elles changent les mentalités, sans militantisme, sans revendications, juste en étant elles mêmes, différentes et fières de l'être.

 

Photo: Wendy Lehmann

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article