Tourmente

Publié le 6 Juin 2011

365492016_d3bae93603_o.jpg

Elle n'avait jamais été particulièrement tourmentée par cela. Pas d'angoisse à se rendre chez le coiffeur, presque un acte banal, une routine à laquelle elle n'avait pas vraiment réfléchit. Et puis, depuis qu'elle avait décidé de les couper franchement court, elle avait senti, petit à petit, comme un noeud se former doucement dans son estomac. De jour en jour, la date du rendez vous approchant, elle ressentait une sorte de trac où se mêlaient l'appréhension et l'impatience. Chaque matin elle ne manquait pas d'écarter ses cheveux, de dégager son visage le plus possible pour s'assurer qu'elle était toujours décidée à cette transformation. A la réponse positive s'associait alors comme une volée de petits papillons dans son ventre qui la faisait sourire.

Le jour vint où elle se retrouva, l'estomac noué, face à son image dans le grand miroir, le corps enveloppé de nylon et le cheveux brillant encadrant encore son visage un peu tendu... Et le tourment qui l'avait tenu durant ces derniers jours se faisait terriblement présent, au point qu'elle ne savait pas qualifier ses sentiments. La peur, le trac, l'excitation, l'envie, le plaisir... Peut être tout ça à la fois? Elle s'évertuait à respirer calmement mais snetait son coeur battre plus fort, jusqu'à ce que les lames des ciseaux tranchent la première mèche. Elle écarquilla les yeux, suivant chaque geste du coiffeur, se libérant peu à peu de son angoisse... Le pas était franchit

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :