Tomber, se relever

Publié le 11 Janvier 2011

nick suarez

 

Le monde s'écroule ce jour là. Par pans entiers. La vie même perd tout sens. A quoi bon. Plus rien ne peut être vécu. C'est comme une chute sans fin, l'impression que dans la bouche la langue prend toute la place, que bientôt l'air va manquer. Les yeux troublés de larmes mais les lèvres sèches comme un sarment, on reste dans son coin, comme le boxeur sonné, sans même la force de lever les poings. Inutile de dire comme la mort est stupide, on la hait. Parce qu'à partir d'aujourd'hui et maintenant, sans préavis, nous voilà privé à tout jamais d'un sourire, d'une voix, d'un regard tant aimé. Et cette douleur semble sans fin. On voudrait être en colère, parce qu'on ne sait pas admettre qu'on est juste confronté à la phase ultime de la vie. On en perdrait sa dignité, tellement on voudrait s'en prendre à quelqu'un, le montrer du doigt et le maudire pour toujours lui et tous les siens.

Et pourtant...

Abattu(e) et sans force, la tourmente passée, le corps se redresse, la tête se relève. Les souvenirs remplacent les regrets. Il faut continuer, trouver un nouveau sens et avancer. On y peut rien, il faut bien vivre.

 

Photo: Nick Suarez

 

 

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :