Terre promise

Publié le 21 Avril 2012

Rankin-copie-1.jpg

Ne dis rien mon coeur, pas encore et laisses mon corps explorer cette terre où mes yeux retrouvent la dune allongée au bord de l'océan. Chaque parcelle ici me rappelle mes voyages, dans cette ombre et ces lumières qui animent le paysage de ce bout de son corps auquel je ne peux résister. Juste à l'orée de sa nuque la chevelure taillée et ordonnée me fait penser à ces longues vagues écumées qui bien avant le rivage vont mourir sur le corail. La plage est de sable fin comme le velours soyeux des cheveux tondus traçant la ligne incertaine où la mer se mêlange à la terre. Et puis la dune, longue et dodue de son épaule où l'ombre inspire le versant, plongeant vers l'adret. 

 

De cette nuque offerte j'ai fait ma terre promise et c'est par gourmandise que chaque fois j'en explore les arpents. Vertèbres muscles et tendons en sous-sol dessinent le relief, faisant pour moi un oued de cette vallée qui descent là où la pointe des cheveux se termine. Plus bas encore les omoplates sont ces tables du Hoggar qui dominent l'erg...

 

Du désert je ressens la chaleur et comme sous le soeil brûlant le corps s'anime et la vue se trouble. Enfin mon âme plonge à ton tour dans les sables mouvants et fait de tes mots frissonner mon amour.

Photo: John Rankin

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Tendresses

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :