Tant de blondeur

Publié le 9 Octobre 2009

J'ai été un peu surpris lorsque la vague des blagues stigmatisant la faiblesse intellectuelle des blondes est arrivé. Sans aucun doute un de ces "coups" qui pendant une période limitée est exploité comme les galets du Klondike. Cela aurait pu tomber sur les rousses, ou sur les châtains...
J'ai toujours perçu dans la blondeur une douceur très mesuré et toute d'apparence. Bien sur inutile de faire un quelconque parallèle entre la couleur et le caractère, cela serait tout aussi stupide que de dire que les gros nez ont plus de flair. Cependant, en éclaircissant le portrait le cheveux blond donne une touche angèlique.
On peut bien rire des blondes, 90% ne le sont pas naturellement, comme cachées derrière ce paravent. La blondeur rappelle l'enfance, le soleil, la mer et les vacances. L'innocence qui seyait au Jardin d'Eden.
Il en fallait moins que ça pour attirer les foudres des jaloux et faire croire que sous le casque blond ne se trouvait qu'un embryon de cerveau. Jaloux je vous dis!








































Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article