Swinging London

Publié le 10 Mai 2012

606820-obit-vidal-sassoon

Tout le monde ne le sait pas. Moi même je l'ai découvert en feuilletant quelques vieux Paris Match. A cette époque là, c'est souvent le cas avec les génies, tout le monde le considère comme un illuminé. Pensez donc, ce type fait des coupes de cheveux un peu "graphiques" très dessinées, qui mettent en valeur la nuque d'une façon qu'on avait plus vue depuis les années 20. Ou alors encore mieux, des coupes qui ne nécessitent rien de plus après le shampooing qu'un simple coup de peigne. C'est fou non? Oui ben sans rire, on est dans les années 60 et la tendance c'est plutôt la choucroute pièce montée. Enfin bon, je suis pas un spécialiste mais d'après ce que je lis, l'homme est révolutionnaire. 

Quant-And-Sassoon-00820110109234514758.jpgEt question révolution Mary Quant elle s'y connait! La mini jupe, ça vous dit quelque chose? Ben c'est elle. Et une femme comme elle ne pouvait pas ne pas rencontrer un homme comme lui. C'est peut être ce qui fera sa renommée.

Devenu la coqueluche de ses dames c'est aussi à lui que l'on doit le style "Rosemary's baby" de Mia Farrow et l'allure androgyne de Twiggy. C'est tout de même pas rien!

Aujourd'hui on dirait que Mary Quant ressemble à Mireille Mathieu ou que Mia Farrow imite Agyness Deyn. Eh ben non!  Tout cela date des années 60 et c'est Vidal Sassoon qui l'a inventé.

Ca nous fait un gentil parfum de "Swinging London", non?

 

Vidal Sassoon 1928-2012

 

... Mais qu'est ce qui me prend moi? Voilà que je fais un article comme si ce blog était un vulgaire blog de mode ou de coiffure... Non mais ça va pas non?

Bon je reviens plus tard avec de bonnes résolutions!

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :