Surprise et stupéfaction

Publié le 4 Juin 2012

Tintin-Sapristi.jpg

Je ne sais pas si j'ai jamais parlé ici de la fascination qu'exercent sur moi les statistiques. Si, déjà? Eh bien ça continu! Comme un fonctionnaire zélé du ministère du temps libre, de la prospective et du redressement progressif, je m'attache à éplucher scrupuleusement chaque matin les différentes données que me fournissent Overblog, Facebook, Blog-it, l'IFOP et la NASA et chaque jour je découvre avec surprise un nouvel élément qui nourrit ma stupéfaction.

Pour faire un petit résumé, en matière de fréquentation je ne me plains pas. J'ai depuis longtemps fait mon deuil des scores astronomiques réalisés par les blogs de mode ou de critique de télé-réalité et je suis satifait des quelques centaines de visites quotidiennes. La qualité plutôt que la quantité... Mais, jamais content, je m'aperçois qu'au lieu de voir mes habitué(e)s placer l'url du blog dans leurs favoris, de plus en plus l'accès à ces pages se fait via Google. Alors bon, il y a la découverte. Le blog est si bien référencé que n'importe quelle requête va fournir un lien vers ma prose et ça, ça m'épate vraiment... Mais les autres? Les fans, les quotidiens? Comme si il y avait une volonté de discrétion, une sorte de paranoïa, un désir de ne surtout pas faire savoir qu'on se laisse aller à visiter ce blog, ou une petite honte à avouer que, ben oui, on-aime-les-femmes-aux-cheveux-courts-et-alors-qu'est-ce-qu'il-y-a-de-mal-à-ça?

Bon mais ça c'est pas grave! Ce qui m'inquiète, c'est que depuis que la page Facebook du blog existe et après un démarrage fulgurant, les "followers" s'épuisent et que l'effet boule de neige, les amis de mes amis sont mes amis, ne semble pas se produire...

Bon mais c'est pas important! La dernière chose qui me fait halluciner, ce sont les requêtes des moteurs de recherche, bon de Google quoi. Je passe les trucs pervers du genre " ma belle mère en pantoufle chez le coiffeur ", la nature humaine restera toujours insondable pour moi... non le plus fort, le plus remarquable de ces derniers jours c'est le nombre de demande à propos de Sophie Hatt. Je n'aurais pas imaginé un seul instant qu'un commissaire de police puisse conduire ici une centaine de lectrices/lecteurs. C'est le cas pourtant! C'est dingue comme cette femme attise la curiosité. Du coup, je me retrouve avec tous les services de sécurité de mon dentier qui ont au moins jeté un oeil par ici, mais aussi tous les groupuscules terroristes qui en veulent à mon beau pays en général et à Flanby en particulier. 

Merde! Ca fout les j'tons!

Rédigé par jeaneg

Publié dans #Humeurs

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :